Jour 20 — Mardi 27 Mai

Cuenca   →  Las Majadas Etape 19
Distance 46 km
Dénivelé 900 m
Départ 9 h 30
Arrivée 14 h 00
Distance totale: 45.88 km
Altitude maximum: 1463 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Une étape courte car nous nous enfonçons dans la montagne et les lieux d’hébergements possibles sont éloignés les uns des autres. D’autre part, le temps est très menaçant. Il pleuvra d’ailleurs peu après notre arrivée. Nous n’avons toujours pas reçu une goutte de pluie depuis notre départ. Demain, nous risquons de nous mouiller et nous serons à plus de 1500 m d’altitude.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Pas grand chose à dire sur l’étape elle-même, hormis un nouveau bris de rayon qui attendra le prochain vélociste. Avec une roue rayonnée classiquement à 36 rayons, le voile est assez léger pour pouvoir continuer à rouler contrairement au même problème avec des roues modernes.

Nous faisons étape dans un petit hôtel en pleine montagne. L’accueil à l’hôtel a été assez particulier mais chaleureux : au restaurant au décor “exotique” où des tableaux religieux byzantins cohabitent avec des portraits peints du patron.

Ci-dessous quelques photos de la salle à manger.

Ce patron, en chair et en os, nous apporte la carte et nous invite à choisir notre menu. Quand nous avons choisi et lui passons commande, il nous conseille fortement puis nous impose ses plats à l’aide de croquis qu’il dessine sur la nappe en papier. (Nous comprenons aussi à ce moment que tous les tableaux qui décorent la salle sont les oeuvres du chef). Nous mangerons ainsi : une soupe chaude avec pois chiches, saucisse. Un autre plat indéfinissable mais goûteux dans lequel nous reconnaissons des lardons, de l’œuf, de la panure et de la pomme de terre écrasée. Puis du civet de cerf et de la queue de “toro” ; c’était très copieux et très bon.C’est la première fois que nous ne mangeons pas dans une salle avec une télé dont le son est poussé au maximum.

L’après-midi est consacré à la mise à jour du site, au tri de photos et au recensement des cols franchis mais aussi à nous réchauffer car il ne fait pas chaud à 1400 m d’altitude.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Biki dit :

Bonjour, la dénivelée annoncée a été estimé à partir des points hauts et bas sur le carnet de route format xls; bien entendu il s’agit d’une dénivelée minimum. Ensuite en réel tout dépend de l’outil de mesure utilisé et de ses algorithme de calcul, les résultats peuvent effectivement différer (et sont toujous supérieurs à la dénivelé calculée).

Régis dit :

Bonsoir Jean-Yves,

Je ne pense pas que la cueillette de cols hors parcours soit la cause principale de la différence de dénivelée (Il est vrai que la montée dans la Sierra Nevada en option a rajouté 2000 m.). Les logiciels de traçage (mapsource, openrunner…) donnent des informations qui ne sont pas fiables.

Jean-Yves Breton dit :

Bonsoir,
Je suis avec plaisir et envie cette belle randonnée. Cela m’a donné envie de relire Cervantes. Mais je vois que la dénivelée franchie à mi parcours est égale à la dénivelée totale estimée pour cette rando permanente. La cueillette de cols hors ligne de partage a été intense alors?
Bonne route, courage et prudence sous la pluie. (Une chose en commun avec Rhône Alpes en ce moment….) Jean-Yves

Jour 19 — Lundi 26 Mai Villares del Saz  →  Cuenca

Étape précédente

Jour 21 — Mercredi 28 Mai Las Majadas  →  Tragacete

Étape suivante