Cinquante septième jour — Mardi 21 Juin

Sare (64)  →  Larrau (64) Cinquante troisième étape
Distance 103 km
Dénivelé 2140 m
Départ 8 h 15
Arrivée 19 h 00
Altitude maximum: 1324 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(possibilité de ralenti en survolant l’image avec la souris et en cliquant sur le signe- en bas de l’image. Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

 

C’est d’abord une longue approche vallonnée qui me conduira au pied de la grosse difficulté de la journée. Cela mettra beaucoup de piment dans l’étape.

L’approche continue

L’ascension très redoutée du col de Burdincurutcheta fut effectivement redoutable. Cette montée comme beaucoup d’autres dans les Pyrénées est balisée avec des panneaux indiquant l’altitude et le dénivelé moyen au km. Premier panneau : 500 m à 11,5% de moyenne, deuxième panneau : 1 km à 11,5 % puis 11… Des rampes à 13%, à 12% et cela dure dure (dur dur). Il fait 29° et mètre après mètre, le compteur indiquant souvent une vitesse de 4,5 km/h, je continue à avancer. Les haltes photos me permettent de récupérer un peu avant de repartir. Finalement après environ 3 heures d’effort, j’arrive au sommet du Burdincurutcheta avec encore quelques ressources. Des vautours ont surveillé ma lente progression dans les derniers kilomètres attendant une défaillance. J’y ai laissé quelques plumes certes mais ils en ont été pour leurs frais !

Une courte descente ne me refroidit pas avant de remonter  aussitôt au col Bagargui. L’ascension de 6 km est irrégulière alternant des pourcentages faciles et des rampes difficiles. Les pottoks sont bien là comme me l’avait prédit Alain Dabe. Une fois le col franchi, je trouve le brouillard et pendant quelques kilomètres il faut être très prudent et slalomer au milieu de troupeaux de moutons qui occupent toute la chaussée. Au loin, des nuages menaçants s’accumulent et un orage se prépare dans la vallée.(L’orage extrêmement violent éclatera finalement juste à la fin du repas.).

Une dernière montée avant Larrau finit de m’épuiser et j’arrive enfin à 19h  dans une auberge gîte d’étape 2 km en dessous de Larrau où l’accueil n’est pas très sympathique.

Quand je leur demande s’ils ont une connexion internet pour mettre à jour mon blog, le patron m’envoie sur les roses en me disant “on n’a pas ça chez nous” alors que j’ai détecté un réseau dans la chambre qui ne pouvait être que celui de l’Auberge.

Etape 53 Sare  →  Larrau 103 km

251 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maryse et Bruno dit :

Coucou, je suis toujours là à suivre ton périple, quel courage!
garde des forces car j’ai changé d’ordinateur et je t’attends pour le mettre à ma main. Affectueusement, Maryse et Bruno

velghe adonis dit :

Salut Régis
Surpris de te voir déjà dans les Pyrénées, que le temps passe vite ! Voila maintenant que tu t’attaques aux gros dénivelés mais avec les kilomètres bien accumulés dans les pattes, tu trouveras l’énergie nécessaire à chaque coup de pédale pour gravir les cols que tu convoites tant
Bravo en tout cas quelle aventure, ça donne envie
Bon courage et tiens bon
Bien amicalement
Adonis

Cinquante sixième jour — Lundi 20 Juin Vielle-St Girons (40)  →  Sare (64)

Étape précédente

Cinquante huitième jour — Mercredi 22 Juin Larrau (64)  →  Accous (64)

Étape suivante