Soixante neuvième jour — Dimanche 03 Juillet

Sainte-Marie-la-Mer (66)  →  Frontignan (34) Soixante cinquième étape
Distance 158 km
Dénivelé 300 m
Départ 8 h 15
Arrivée 18 h 30
Altitude maximum: 43 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(possibilité de ralenti en survolant l’image avec la souris et en cliquant sur le signe- en bas de l’image. Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

 

L’étape, la plus longue du parcours, n’est pas monotone dans sa première partie grâce à la présence de Jean-Pierre Lambert qui me signale ou me fait faire quelques petits détours intéressants.

Jean-Pierre me laisse à l’entrée de la piste le long du canal de la Robine. Ce seront 10 km qui secouent mais à l’abri de la circulation qui me mèneront aux portes de Gruissan.

Ensuite j’alternerai petites routes, piste cyclable le long du canal du midi, routes plus circulantes, pistes cyclables le long des plages où les touristes comme les poules traversent sans regarder ou même font voler des cerfs-volants. La traversée de Sète est pénible  avant de rejoindre Frontignan-plage où Alex  Poyer me charge dans sa voiture. Il m’emmènera dormir près de Montpellier chez Nadine et Jean-Pierre Ratabouil. Nous mangeons tous ensemble chez Alex et Pierrette et c’est  une excellente soirée de plus dans ce tour. Toutes ces rencontres et ces accueils chaleureux auront participé à la réussite du projet et ne manqueront pas de me laisser des souvenirs quand je repenserai à ce tour de la France.

Etape 65 Sainte-Marie-la-Mer →  Frontignan 158 km

266 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

François dit :

Salut Francetourer, avec tous tes détours, contours et repas vespéraux chez les Centcolistes, tu traînes un peu en route; du coup, tu as raté le mariage princier à Monaco, pour lequel la confrérie avait reçu une invitation,au nom de son vaillant Président! C’est bien dommage, car ton maillot des Cent cols aurait relevé le lamentable niveau des toilettes ambiantes; je n’ évoquerai même pas les bibis de ces dames: ton casque,malheureusement pas aux couleurs du club ( c’ eut été plus mignon) aurait certainement été apprécié! les convolants ont bien sûr regretté ton absence: en tant que sportifs de haut niveau, ils savent la valeur de ton solitaire effort. Ils auraient aimé en discourir un petit instant (croptocole oblige ) en partageant une coupette de champaign. Tant qu’à faire, passe faire un bizou à Mophanie( de Sténaco), pour te faire pardonner. N’ oublie pas, à l’ avenir, que le mandat de président implique quelques obligations: y a pas que le Tour dans la vie d’ un président! Allez, roule maboule (ça rime et ça change des poules!)

Pascal Buffy dit :

Impressionnant Régis !

Et en plus, tu ne te laisses distraire ni par les plages, ni par les belles vacancières (ni bar aurait dit François dont les messages me font bien rire). Dans quelques jours les Alpes, mais avant Marseille, qui a éliminé Chambé, qui sera toutefois en Fédérale 1 grâce à Nîmes.

A bientôt Champion !

Christine et Pierre dit :

158 km, cette fois tu as lâché les chevaux.
A ce rythme, tu seras vite de retour en Savoie.
Plus que quelques jours. Profite…

LAMBERT dit :

Régis bonjour,
je vois que tu est allé jusque Frontignan: bravo
à Leucate aussi, nous avons suivi quelques instants, une poule bien dodue et dévêtue, qui faisait son jogging, le derrière déplumé !
bonne continuation

Soixante huitième jour — Samedi 02 Juillet Amélie-les-Bains (66)  →  Sainte-Marie-la-Mer (66)

Étape précédente

Soixante dixième jour — Lundi 04 Juillet Frontignan (34)  →  Les-Saintes-Maries-de-la-Mer (13)

Étape suivante