Jour 14 — Jeudi 02 Juin

Après une nuit ventée, réveillé souvent par la pluie qui frappait fort sur la toile de tente (la réparation de la tente a été efficace et je suis resté au sec), il m’a fallu prendre une décision.

J’ai téléphoné à Jacques Leguay, qui devait venir à ma rencontre à Jouarre, pour le dissuader de le faire car le vent soufflait violemment et la pluie tombait à seaux. Je pensais alors rejoindre directement Jouarre à 54 km et dormir à l’hôtel. Il m’a informé des conditions météo, de l’alerte rouge qui frappait le département et m’a proposé gentiment de venir me chercher pour m’héberger chez lui. L’une des routes prévues pour rejoindre Jouarre était coupée. Par mesure de prudence, j’ai accepté sa proposition. Si je suis bien équipé contre la pluie et peux rouler en relative sécurité avec l’éclairage ad-hoc, le vent violent de face allait me mettre en danger et je n’étais pas certain de pouvoir passer.

J’ai difficilement plié la tente sous la pluie et le vent et deux heures plus tard, j’ai fait la connaissance de Jacques qui m’a rapatrié chez lui non sans faire quelques petits détours en voiture pour me faire voir des édifices remarquables de la région (églises, abbaye, château). Nous avons roulé sur certaines routes bien détrempées aux flaques profondes et encombrées certaines fois par de la terre ou gravillons charriés par les eaux. Je remercie vivement Jacques et Geneviève pour leur accueil très chaleureux ainsi que Didier Remond qui m’a mis en relation.

Didier écrivait cet après-midi sur la liste de diffusion du Club des Cent Cols :

Je viens d’avoir Régis, toujours sous la pluie. Mais comme vous le savez il arrive au mauvais moment en pleine Seine et Marne inondée. Beaucoup de routes et de villages sont sous les eaux. Régis est en plein dans le rouge.
http://vigilance.meteofrance.com/
Heureusement le club des 100 cols est une grande famille où les élans de solidarité sont parfois peu connus.

Effectivement, la solidarité n’est pas un mot inconnu au sein du club.

Cet après-midi, Jacques m’a fait visiter le centre de Meaux avec sa cathédrale ainsi que la ligne de front de la bataille de la Marne (5 au 10 septembre 1914).

Dans la continuité de mes découvertes cyclo-gastronomiques, j’ai pu déguster du Brie de Meaux et du Brie de Coulommiers.

Demain, la météo semble plus favorable. je rejoindrai Jouarre à vélo, accompagné par Jacques pour reprendre ensuite l’itinéraire prévu. Le camping que j’avais en vue semble inondé et personne ne répondant au téléphone, je vais vraisemblablement me dérouter un peu pour aller dormir à l’hôtel à Crépy-en-Valois.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Galambaud Jean-Paul dit :

Bon courage Régis…. continue

DIDIER REMOND dit :

Il n’a quasiment pas plu de la nuit, mais le plafond est toujours aussi bas et une semaine sans soleil c’est rare. Je pense que tu as bien dû recharger toutes tes batteries chez les Leguay et qu’à cette heure tu dois déjà être sur la route avec Jacques avec une bonne bosse pour démarrer. En effet la route va être longue et vallonnée, sans doute la plus longue étape depuis le départ, car Crépy est bien plus au nord que ton itinéraire prévu. Croisons les doigts pour la pluie et le vent semble un peu tombé.
Comme le dit Gérard, on t’attend quelques uns, demain, vers Ermenonville. Si la Mer et le Sable ne seront pas loin, on ne te garantit pas vraiment le soleil.
Bonne route

MARTIN dit :

Bon courage Regis nous suivons ton voyage et pensons bien à toi Marie France et Jean

Sandrine dit :

À non excuse moi bisous de tous les 5
Ninette va être vexée

Sandrine dit :

Coucou reg
On pense bien à toi quand on voit toute cette pluie
Déjà chez nous a l’intérieur c’est pénible alors sous la tente…
Tu devrais peut être faire une pose de 2 ou 3 jours et rester à l abri, après ils annoncent le retour du beau temps
Ce n’est pas nécessaire de braver la tempête
Bisous de nous 4
Sandrine

DEPAGNE GERARD dit :

Je pense venir à ta rencontre samedi entre nanteuil et ermenonvile si tu dors à crepy
ton ètape sera plus courte donc j’arriverai de bonne heure avec de bons produits pour te
réconforter sans miel je suis tombé dans le panneau.Je téléphonerai à didier pour avoir
une idée de l”heure de ton passage.Demain la météo sera plus clémente.

Bon courage quel exemple pour les menbres des 100 cols.

DEPAGNE GERARD

Cayuela dit :

Bonsoir Régis,
Tu avances est c’ est très bien.
Ne pestes pas trop à propos de ton guidage GPS, tu t’ en sorts bien : Openrunner ne t’ as pas envoyé sur l’ A10.
La partie n’ est visiblement pas facile, félicitations pour ton courage.
Des jours plus souriant sont à venir.
Bonne route

Joelle Jean-Marie

Barbier dit :

Coucou Régis, par solidarité avec toi j’ai fais 70 km sous la pluie et j’ai pu constater qu’elle était traversière.
Repose toi bien le soleil n’est pas visible mais dans tous les coeurs de ceux qui t’encouragent.
A+ Pitbull .

Jour 13 — Mercredi 01 Juin Troyes (10)  →  Provins (77)

Étape précédente

Jour 15 — Vendredi 03 Juin Trilport (77)  →  Crépy-en-Valois (60)

Étape suivante