Jour 24 — Dimanche 12 Juin

Cosne-Cours-sur-Loire (58)  →  Cuffy (18) Vingt deuxième étape
Distance 73 km
Dénivelé 280 m
Départ 8 h 05
Arrivée 14h 20
Distance totale: 72.98 km
Altitude maximum: 300 m
Altitude minimum: 145 m
Denivelé total positif : 280 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Je pars ce matin sous un ciel très menaçant et sur des routes détrempées. Je prends une averse au bout de quelques kilomètres mais fort heureusement ce sera la seule. Le vent va se lever et je vais enfin apercevoir le soleil vers 13 heures.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Dès les premiers kilomètres, les sensations sont mauvaises j’ai du mal à appuyer sur les pédales alors que c’est tout plat sur la voie cyclable le long de la Loire. Je ne pense pas que ce soit le petit verre de Sancerre et l’assiette de crottins de Chavignol que j’ai dégustés hier soir qui en soient responsables.

Après environ huit kilomètres, j’arrive près de Sancerre et suis les indications « vélo » pour y aller. De suite, un très court raidillon de 15 % permet de rejoindre une voie verte construite sur une ancienne voie de chemin de fer. Ensuite, cela monte régulièrement au village sur une pente douce. C’est dans le village que je retrouve des portions beaucoup plus pentues pour monter au sommet du village où se situe le cœur ancien.

La descente sur Ménétréol-de-Sancerre est pentue et j’ai quelques frayeurs avec mes freins sur la route mouillée.  Puis je retrouve la voie «  la Loire à vélo ». Je croise quelques cyclovoyageurs. Elle longe alternativement la Loire ou le Canal Latéral à la Loire. Hier, je l’ai déjà empruntée sur 35 km et aujourd’hui sur près de 60 km. Je trouve cela monotone, les paysages n’étant guère variés. Je commence à m’ennuyer et ne donne plus de coups de pédales par envie. J’ai très mal aux jambes et le vent latéral freinant ma progression, je décide de m’arrêter et de prendre une journée de repos avant d’affronter le final du voyage qui sera relativement musclé avec la traversée du Morvan ponctué par l’ascension du Mont Beuvray suivi des monts du Mâconnais et du Bugey au final.

Ce soir, à l’hôtel il n’y a que des cyclovoyageurs : c’est le seul hôtel du secteur et il n’y a pas de camping à proximité. les conversations au repas devraient tourner tout naturellement autour des voyages à vélo.

Demain, je ne ferai qu’un petit aller-retour à vélo pour aller visiter le site d’Apremont-sur-Allier et le Pont Canal à Le Guétin.

Etape 22 Cosne-Cours-sur-Loire (58)  →  Cuffy (18)

411 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bochent Yves dit :

salut Régis,
de retour de notre tour en Allemagne (parcours le long du Neckar et un petit bout du Rhin ) je constate que pour toi aussi le temps n’est pas des plus favorable.nous avons eu la chance de passer entre les gouttes malgré les fortes intempéries dans cette région (gros dégâts par endroits) et quelques passages sur des routes inondées et boueuses.
mais que de beaux paysages et villages et les nombreuses pistes cyclables. un super souvenir pour l’équipe (6 pers).je ne peux rien faire pour le temps ,alors bonne route ,avec mon amitié.
Yves kenavo.

Guy GARCIN dit :

Salut Régis,

Costaud le Mont Beuvray chargé d’histoire.
Il va te falloir pédaler dur pour atteindre ce sommet cher à Mitterrand.
Escaladé au cours du BCMF 2012 :
http://love-velo.fr/bcmf-morvan-2012/
j’en garde un souvenir intense.

En attendant recharge au maximum les accus.

Amitiés,

Guy

DUHAYON dit :

Les heures de pluie s’accumulent, le soleil paresseux se cache, il faut une énorme volonté pour voyager dans ces conditions. Quelques heures de repos à l’hôtel te feront du bien. J’aime beaucoup la photo du héron. Difficile à photographier, il nous repère de loin, je l’ai souvent vu s’envoler dès que je m’arrête et prends l’appareil. Bravo !
Je te souhaite une bonne journée.
A bientôt pour d’autres lignes et photos.
Toudis bin amiteus’mint
Ch’ti Jean

POLLONI Serge dit :

Bonjour Régis,

C’est normal que tu prennes de l’eau; passant à “la grenouille”, puis près de ” Gimouille ” …….!!!!!!
Saches que le plus beau pont canal est celui d’Agen tout près de chez moi.
Amitiés

Polo le cascadeur

tahitian boys dit :

salut rege

Je vois que ton périple se déroule du mieux possible. Fallait prévenir on t’aurait prêter notre kayak gonflable. Pratique pour franchir les rivières…et les routes. Il pèse que 20kg…
On t’envoie un peu de soleil et on boira une bière à ta santé ce soir avec Jimmy et Edna.

laurent

ça va regis ? roule bien. bisou.
Mathieu

bon courage regis
thomas

françois Ravier dit :

P’tain, Régis! Je te parle de grenouille, et la première photo que tu nous colles, c’ est un héron! Fais gaffe! Ces volatiles, d’après La Fontaine, ça bouffe non seulement les goujons, les carpes et autres fish(and chips), mais aussi les grenouillettes; même les verte et bleue. Ceci dit (Brahim!), tu vas escalader le mont Beuvray, alors garde des forces pour le monter en pleine bourre!

Sandrine dit :

Coucou reg
toutes tes photos sont très jolies mais peu ensoleillées, alors comme tu es sur le retour si tu croises le soleil ramène le chez nous car ici aussi on ne souffre pas de la chaleur,
au niveau des spécialités culinaires , je constate que tu te fais bien plaisir, c’est peut être la seule chose qui m’aurait plu dans ton périple…
On t embrasse bien fort
À bientôt
Sandrine Didier max Ines ninette

Barbier dit :

Salut Régis.
Tu en as de la chance d’avoir en permanence de quoi à refroidir le moteur, nous avec les jeunes on est obligé de rouler dans les fossés pour se rafraîchir. Trêve de plaisanterie ce ne doit pas être marrant de partir sous la pluie, je salue ton courage; à demain de te lire

REMOND dit :

Bonsoir
Très bonne initiative qu’une journée de semi repos, près d’une semaine que tu n’en as pas pris.
Après c’est la dernière ligne droite et certainement la plus dure au niveau relief.
Donc ce soir un peu de pub pour le CCC.
Bon repos
Amitiés
Didier

Jour 23 — Samedi 11 Juin Amilly (45)  →  Cosne-Cours-sur-Loire (58)

Étape précédente

Jour 25 — Lundi 13 Juin   →  

Étape suivante