Jour 5 — Mardi 24 Mai

Saint-Boil (71)  →  Merceuil Cinquième étape : la route des grands vins
Distance 72 km
Dénivelé 740 m
Départ 8 h 45
Arrivée 15 h 15
Distance totale: 71.38 km
Altitude maximum: 457 m
Altitude minimum: 192 m
Denivelé total positif : 734 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Départ à 8h45. Il ne m’a fallu plus que 1 h 50 pour être prêt (au lieu des 2h45 du premier jour). Je commence à être beaucoup mieux organisé et l’installation de la tente ou le rangement sont beaucoup plus rapides qu’au départ.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Je rejoins très vite la vélo route quittée hier sur laquelle dans les  3 premiers kilomètres je vois un lièvre détaler devant moi et un peu plus loin un chevreuil. J’ai rendez-vous dans 30 km avec Bernard Faivre, un ami du Club des Cent Cols qui a envie de faire un bout de route avec moi et qui m’invite chez lui ce soir.

Champ sur véloroute avant Buxy
Champ sur véloroute avant Buxy

Il fait 13° et les jambes tournent bien. Un craquement au niveau de la boite de pédalier, lorsque j’appuie plus fort sur les pédales, m’inquiète dès le départ. Je file alors sur la véloroute jusqu’à Givry  Je m’arrête chez le vélociste de Givry qui pense que le problème de craquement provient d’un mauvais graissage ou serrage du boitier de pédalier hollowtech shimano (je n’en suis pas convaincu car le vélo avait été révisé avant le départ). Il me dit qu’il y a pour 1/4 heures à vingt minutes de réparation à prévoir mais qu’il n’a pas le temps de s’en occuper devant finir 3 vélos avant midi. Je lui explique que j’ai encore 1800 km à faire mais il me dit que cela ne risque rien et me laisse continuer mon chemin.

A partir de Givry, je me retrouve sur la route des grands vins. De nombreux petit villages traversés dans la journée me permettront de mettre des paysages sur un certain nombre d’étiquettes de ma cave ou sur certains crus que j’ai eu le plaisir de déguster dans ma vie: Mercurey, Santenay, Chassagne-Montrachet, Auxey-Duresse, Meursault…

Je retrouve Bernard à Aluze et nous allons grimper de concert le Pas de Saint Martin. Ce sera mon cinquième col de la randonnée mais le premier nouveau.

Après le franchissement de ce col, Bernard me suggère de modifier mon itinéraire afin d’éviter un gros raidillon et surtout d’arriver à la Rochepot, site touristique à visiter, en ayant une vue sur le château beaucoup plus belle que par l’itinéraire que j’avais prévu.

Nous continuerons ensemble jusqu’à Merceuil près de Beaune où habite Bernard.

Arrivés chez lui, nous chargeons le vélo dans sa voiture et nous nous rendons chez son vélociste contacté préalablement par téléphone et  qui a accepté de jeter un coup d’œil à mon vélo. Nous perdons plus de deux heures car ce jeune vélociste qui vient de s’installer doit faire face à de multiples tâches et répondre à de nombreux clients en attente. Il ne détecte rien au niveau du boitier de pédalier qui était serré et graissé correctement. Il ressert toute la visserie notamment l’étoile du plateau de pédalier, les porte-bagages,… et nous pouvons enfin repartir après 18h. Il a eu la gentillesse de me recevoir et a voulu vérifier un maximum de pièces afin que je puisse continuer mon voyage sans problèmes. Je verrai demain si tout est rentré dans l’ordre.

Nous passons à table tard et mes hôtes ont confectionné un repas délicieux et régénérant. Je goûte deux crus locaux (PernandVergelesses ), un blanc et un rouge, que je ne connaissais pas et qui valent le détour.

Ce compte-rendu est mis en ligne fort tard à cause des problèmes mécaniques et, par politesse pour mes hôtes, j’ai attendu le coucher pour le faire.

Etape 05 Saint-Boil (71) Merceuil (21)

469 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

savouroux fabien dit :

Une belle étape. Tu aurais pu également passer par la véloroute Beaune-Santenay qui passe dans le vignoble.
Je vois que tu progresses de jour en jour sur l’installation de la tente et les rangements de sacoches ! ça va vite devenir pour toi un jeu d’enfant et une simple formalité !
Bonne route !
Fabien

Gerard Faivre dit :

Je suis heureux d avoir pu t’accompagner sur une partie de cette étape.
Pour les sceptiques, j affirme que Régis n a pas profité de son arrêt a Beaune pour installer un petit moteur électrique.
Il a préféré comme dopage un verre de Bourgogne pour chaque jambe.
Allez courage ami.

Sébastien VADOT dit :

Bravo Régis pour ton aventure… je vois que tu es entré dans ma Côte d’Or natale ! J’étais jadis au collège et lycée de Gevrey-Chambertin au milieu des vignes mais c’est tout aussi bien en qualité de paysage sur les Côtes de Beaune.
Bon courage pour la suite et profites bien !

Bernard et Régine dit :

Tu nous dis pas si tu as eu de l’eau dans ton vin ! Jolie litanie de grands crus. Ah un Pernand Vergelesses blanc avec un petit chèvre de Saône et Loire…..

Jour 4 — Lundi 23 Mai Tournus (71)  →  Saint-Boil (71)

Étape précédente

Jour 6 — Mercredi 25 Mai Merceuil (21)  →  Pesmes (70)

Étape suivante