Jour 7 — Mercredi 24 Mai

Lacaune (81)  →  Saint-Pons-de-Thomières (34) Septième étape
Distance 54 km
Dénivelé 710 m
Départ 8 h 30
Arrivée 16 h 10
Distance totale: 54.12 km
Altitude maximum: 993 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Ce matin, le double-toit de la tente est bien humide mais c’est un beau ciel bleu qui a pris la place du gris d’hier.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

J’attaque de suite, sans échauffement, une petite ascension de 3 km pour franchir le col de la Croix de Deux Sous. Les sensations sont bonnes et les jambes tournent bien. Une courte descente puis un paysage vallonné me conduisent à Nages. Un panneau invite à admirer les fresques de l’église.

A partir de Nages, je suis en pays connu. Je longe le lac du Laouzas où j’ai d’excellents souvenirs d’un séjour Cent Cols en 2007.

Puis c’est l’ascension, un peu plus difficile, du col de la Frajure en forêt qui offre encore quelques vues sur le lac avant la plongée sur Fraïsse-sur-Agout, site BPF de l’Hérault. Le tampon justificatif est difficile à dénicher : l’office de tourisme, comme c’est le cas de plus en plus souvent, est géré par la communauté de communes et n’a plus de tampon local. La boulangerie est fermée mais finalement le bistrot du coin a encore le précieux sésame.

Fraïsse-sur-Agout

A Fraïsse, Martine et Michel Médina qui m’ont contacté hier viennent à ma rencontre pour m’accompagner. Nous grimpons au col de la Bane. La pente est quelquefois sévère mais discutant tout le long avec les amis cela passe très bien.

Martine et Michel avant le col de Bane

Sur le plateau avant de rejoindre le col du Cabaretou, mes deux guides me proposent un petit détour pour aller au lac de Vézoles où nous pique-niquerons dans un cadre enchanteur. Plateau, vues sur le lac : il n’y a rien à jeter !

Genêts et lac de Vésoles

Ensuite, une descente d’une dizaine de kilomètres nous conduit à St-Pons-de-Thomières où nous retrouvons une circulation intense et la chaleur. Martine et Michel m’accompagnent jusqu’au camping puis rejoignent par la voie verte leur point de départ 10 km plus loin.

Encore, une très belle journée, passée avec des amis qui n’ont pas manqué de me faire partager leurs coups de cœurs pour leur région. Une étape qui s’est déroulée entre 800 et 1000 m d’altitude sous une température agréable avant la descente finale. Ce soir, je suis beaucoup moins fatigué que les autres jours.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

TARDY Eliane dit :

C’est un vrai plaisir d’ouvrir l’ordi et de trouver chaque jour le récit et les photos de ton périple. Bravo et merci de nous faire partager cette aventure. Les photos nous donnent envie de pédaler dans ces beaux décors … sauf quand je vois ton vélo et son chargement ! Bon courage.
Amitiés.
Eliane

GANDET Roger dit :

Salut Régis,
Je suis ton périple tous les jours avec attention et admiration. C’est presque comme si on y était, avec l’effort en moins!
Les photos sont magnifiques. Merci de nous faire partager ton voyage. Bon courage et bonne continuation.
Amitiés.
Roger

sieso dit :

Je viens juste d’arriver d’un voyage cyclo solo en Catalogne et Aragon (13 jours), je marche roule pédale encore sans panneau solaire, sans clé usb, sans mobile, sans wiwfi, sans tente (j’ai connu ça en 89 traversée ar des pyrénées), mais avec sacoche et garde boue, porte bagage et appareil photo numérique, livre papier et stylo pour notes, un casque (obligatoire à ce qu’il paraît en Espagne). Jamais de réservation pour le soir outre Pyrénées, la pratique de la langue solutionne toujours;
je consulte donc tes différentes étapes pour ton périple second dans nos provinces inépuisables (même si parfois on peut s’y épuiser), je vois que tu assures un vrai régime de cyclotouriste avec le top numérique (je connais tes talents pour le gps); à côté je fais rétro (j’en ai un bien sûr);
j’ai noté un passage au pic de Nore ce dimanche 28 mai, ça va peut-être me donner envie d’y monter, il pourrait y avoir du beau monde emmi les bruyères de la lande sommitale,
félicitations pour ton travail de reporter bénédictin quotidien (mais la bière doit te remettre d’aplomb devant la “page blanche”!
à bientôt pour la suite avec tout le bonheur possible sur nos départementales et autres chemins de traverse,
vs

Metral Maurice dit :

Bonne route et surtout profite bien de ces bons moments .Je viens de reprendre l’entrainement après mon accident ,”chouter” par un scooter ce qui m’a empêché de vous rejoindre en Italie . Au plus tôt de se revoir .Momo 3210

MARTY DIDIER dit :

Bonjour Régis,

Je partage ton périple soir ou matin. Leçon de géographie vivante. Je peux me faire mon film de futures balades en bikepacking. C’est la vie, le vélo! Avec une croix à deux sous, tu roules en vélo, tu passes à “La Nages”, le long d’un lac.
Il ne te reste plus qu’à courir sur la voie verte, pour la leçon de sport consacrée au triathlon!
“Le vélo, à deux sous, c”est pas cher! ”
Bon voyage, merci pour les pages de carnet quotidiennes.
Amitié DIDIER

Martine et Michel Médina dit :

Merci Régis pour cette belle journée passée entre amis .Pour demain en sortant du camping prends la voie verte à gauche. Tu franchis le pont et traverses le petit tunnel . 200m après tu as un passage à gauche (barrières) qui te permet d’accéder à la route de Sainte Colombe (D907).
Bonne continuation .
Michel

Jour 6 — Mardi 23 Mai Saint-Affrique (12)  →  Lacaune (81)

Étape précédente

Jour 8 — Jeudi 25 Mai Saint-Pons-de-Thomières (34)  →  Caunes-Minervois (11)

Étape suivante