Jour 24 — Jeudi 07 Juin

Rivarennes (37)  →  Chinon (37) Vingt-deuxième étape
Distance 56 km
Dénivelé 230 m
Départ 7 h 25
Arrivée 14 h 00
Distance totale: 55.49 km
Altitude maximum: 102 m
Altitude minimum: 23 m
Denivelé total positif : 231 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Hier soir, le repas au restaurant je me suis régalé. Un repas très fin dans une belle auberge au-dessus de Villandry (l’étape gourmande). Ce matin, je me réveille en pleine forme. J’ai rendez-vous à neuf heures devant le château de Langeais, situé à onze kilomètres du camping, avec Francine et Dominique Joly. Le château de Langeais n’était pas sur mon itinéraire mais le petit détour s’intègre parfaitement dans la petite étape du jour. Je pars un peu en avance afin de pouvoir faire des photos du château sous plusieurs angles.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Je rejoins très vite la Loire, sous un ciel gris et reprends l’itinéraire la Loire à vélo. C’est plat et c’est un bon échauffement. Il y a tout de même pas mal de circulation à cette heure où les gens se rendent au travail.

Le château de Langeais où a été célébré le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne, est très difficile à photographier car il est imposant et je n’ai pas assez de recul.

Langeais et son château vus depuis le pont

Avec Francine et Dominique, nous partons pour notre deuxième château, celui d’Azay-le-Rideau. Nous prenons de petites routes qu’ils connaissent bien. Avant de rejoindre Azay, Francine nous suggère de visiter l’église de Lignières-de-Touraine où l’on peut voir un ensemble de fresques romanes et gothiques.

Une petite montée et nous arrivons au château d’Azay-le-Rideau, lui aussi très difficile à photographier de l’extérieur.

château d’Azay-le-Rideau

Nous passons derrière mais le parc arboré masque le château.

Nous repartons pour Chinon où j’ai prévu de faire étape. Francine nous laisse tandis que Dominique m’accompagne. Il faut monter sur un plateau, c’est la seule petite difficulté au programme de la journée, pour ensuite rouler dans la forêt domaniale de Chinon. Une partie de cette forêt est occupée par un terrain militaire et des panneaux, indiquent “tirs de guerre” déviation. Nous décidons de rentrer dans la forêt et de rouler sur les pistes forestières que Luc Rioland m’avait indiquées. Ces pistes sont à la périphérie du camp militaire. Elles sont très roulantes et nous évitent des kilomètres supplémentaires.

Avant de redescendre sur Cravant-les-Côteaux, lieu où se concentre le vignoble de Chinon, le paysage s’ouvre et le ciel s’est bien dégagé.

belle propriété au-dessus de Cravant
vignoble de Chinon entre Cravant et Chinon
une autre belle demeure entre Cravant et Chinon

Nous arrivons très tôt à Chinon. Nous pique-niquons dans un parc au bord de la Vienne puis après le café Dominique rentre chez lui (il aura près de cent kilomètres au compteur à l’arrivée) tandis que je me rends au camping.

Après m’être installé, je repars visiter Chinon et monte jusqu’au château avant de rédiger ce compte-rendu. À Château-Chinon, je n’avais pas vu de château tandis qu’à Chinon j’en ai vu un.

la Vienne, le château et la forteresse de Chinon

Et bien voilà encore une belle journée, passée avec des compagnons de route qui n’ont pas manqué de me faire partager leurs petits trésors locaux. Un grand merci à eux.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Jacques Laffitte dit :

Bonjour Régis,
Encore une belle balade dans ce chinonais qui regorge de somptueuses demeures à découvrir et effectivement également de belles pistes forestières où il fait bon rouler !
Luc te parle des caves peinctes. Cela me rappelle un épisode particulier de mon cursus de cyclotouriste.
En effet, j’ai eu l’insigne honneur d’être intronisé, dans ces “Caves Peinctes”, par la confrérie des Entonneurs Rabelaisiens à l’issue d’une rando cyclotouristique à Chinon.
C’est le club cyclo de la ville qui m’a fait ce magnifique cadeau pour service rendu…
Le Chinon que je préfère vient de Cravant-les-Coteaux, le must du vignoble chinonais !
Bonne route pour la suite de ton vaste programme.
Amitiés
Jean-Jacques

Jean-Yves Breton dit :

En résumé:
Vélo, châteaux, dodo.
Dur, dur.

RIOLAND LUC dit :

Salut Régis
Je ne sais pas si tu as apprécié les paysages ligériens et les pistes forestières proposées, mais tes photos ont magnifié une région qui est mienne et m’est chère, et en cela je te remercie.
En connaisseur, tu as laissé de côté Bourgueuil et St Nicolas de B. pour te concentrer sur Chinon, et ses caves peinctes, chères à Rabelais, un sacré épicurien ! Du camping, le coucher de soleil sur la citadelle mérite le détour.
Le Poitou t’attend avec quelques collines, avant une approche du Massif Central, certainement plus sportive. Cette année, tu sembles assez privilégié par le climat, et comme ton planning semble large, profites bien de tes journées…
Bonne route Régis et à bientôt. Luc

Pitbull dit :

Encore une belle page d’histoire de notre belle France avec de belles photos;
merci Régis pour ces bons moments..
@+

Jour 23 — Mercredi 06 Juin La Ménitré (49)  →  Rivarennes (37)

Étape précédente

Jour 25 — Vendredi 08 Juin Chinon (37)  →  Parthenay (79)

Étape suivante