Jour 29 — Mardi 12 Juin

Saint-Benoît-du-Sault (36)  →  Anzême (23) Vingt-septième étape
Distance 60 km
Dénivelé 850 m
Départ 8 h 00
Arrivée 14 h 30
Altitude maximum: 484 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(possibilité de ralenti en survolant l’image avec la souris et en cliquant sur le signe- en bas de l’image. Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Après le coup de pompe d’hier (pas à Ciron mais après), je suis reparti et j’ai passé une bonne journée. J’ai assez vite quitté le département de l’Indre pour entrer dans celui de la Creuse.

entrée en Creuse

Le relief a changé, les collines sont plus hautes et finalement la dénivelée de l’étape sera beaucoup plus importante que ces derniers jours.

Le premier objectif est de rallier Crozant, site BPF, situé à vingt-quatre kilomètres du départ. Une succession de montées et de courtes descentes me conduit jusqu’à la vallée de la Creuse. Comme chaque fois que l’on coupe une rivière, il faut descendre puis remonter après avoir traversé. Crozant étant situé sur un éperon rocheux, la pente est soutenue pour y arriver.

les ruines de la citadelle vues depuis l’entrée de Crozant

Je continue ma route,  le ciel se couvre ou se découvre. Il fait beaucoup plus frais que les jours précédents et j’enfile le blouson jusqu’à la fin de l’étape. Est-ce la proximité du Massif Central ? L’altitude moyenne un peu plus élevée ?

paysage de la Creuse

Les pâturages sont maintenant majoritaires même si ici ou là subsistent quelques cultures de maïs.

culture de maïs, bois, pâturages : paysage creusois

 

Peu après Dun-le-Palestel, une montée beaucoup plus longue que celles rencontrées depuis que j’ai quitté le Morvan m’attend. Je suis bien, la monte relativement facilement et atteins à presque cinq cent mètres d’altitude le point culminant de la journée. Une succession de descentes entrecoupées de remontées me conduit jusqu’à Anzême où j’avais vu qu’il y avait un camping. Je dois faire deux kilomètres supplémentaires pour le rejoindre au bord du lac de Péchadoire.

Malgré la dénivelée de l’étape, ce soir je ne ressens pas de grosse fatigue. J’ai encore eu une journée sans pluie. Ce soir le vent s’est levé, il apporte et éloigne des nuages plus ou moins menaçants. Je ne regarde plus la météo car les prévisions pessimistes ne m’ont jamais concerné jusqu’à présent.

Cela fait le deuxième jour que je rencontre des zones blanches pour le réseau téléphonique. Jusqu’à présent j’avais toujours eu du réseau ce qui m’avait permis de pouvoir faire des articles même quand la connexion internet était défectueuse. Il est donc possible que dans les jours qui viennent, il ne me soit pas possible de rédiger un compte-rendu.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

bernard chinal dit :

Salut Régis , tu verrais la taille des bolets !!

Chaurin Guy dit :

Monsieur l’instituteur,
Mon Larousse (éd.2000) dit que dénivelé ou dénivelée peuvent s’employer indifféremment… alors pour faire plaisir à tout le monde, j’opte pour le côté viril du dénivelé dans les montées et, me coulant voluptueusement dans les courbes des descentes, la dénivelée me grise… attention danger!
Ici la pluie passe de forte, à plus forte, ou très forte, voire plus ! Tu as vraiment de la chance avec la météo . Les photos et ton reportage nous aèrent l’esprit .
Bonne route, Guy Chaurin.

Fanfoué De La Motte dit :

Salut CR, te voilà à Anzème, encore un coin à pont du Diable! Je me demande combien y en a en France? Enfin là, tu risques rien, il s’ en prenait aux meuniers, pas aux cyclos. De toutes façons, avec le pôt que tu as, le vilain Zébuth t’ aurait pas eu! Quand je pense que j’ entends tomber la pluie, et le Géris, pas une goutte! Dis donc, à quoi tu marches? Parce que je remarque que plus ça va, plusse tu grimpes! Y aurait-y pas de la Froomette dans l’ air? Menfin, vu que le pétard va être légalisé, tu ne risques plus grand-chose! Allez,CR, je te laisse pour aller aux plumes! Avec ce temps, je vais finir par déprimer!

Michel MATHIEU dit :

Salut Régis
Merci pour ce fabuleux reportage qui nous rappelle que la France est si belle et si riche en culture et monuments.
J’ai découvert les charmes de la Creuse et ses quelques cols il y a une vingtaine d’années sous une canicule redoutable (je crois que c’était la première que j’avais connu). On était logés chez une famille admirable qui venait de perdre son fils suite à un accident lors d’une course en motocross. Tout cela pour te dire : profites bien du temps présent et de la chance que tu as de pouvoir réaliser ce merveilleux voyage. Le coup de pompe sera vite derrière toi.
Ici, depuis plusieurs semaines, les escargots et limaces sont de sortie tous les jours !
Profites bien des fromages du Massif Central qui sont pour moi parmi les meilleurs de notre chère France.
Bien à toi
Michel

André LIOTIER dit :

J’avais un peu de mal avec la dénivelée, j’ai regardé le dico de mon Mac :

dénivelé n. m.
Différence d’altitude entre deux points. Du sommet au bas de la montagne, il y a 1000 m de dénivelé.
SYNONYME dénivellation.
Note Grammaticale
On note aussi la forme une dénivelée.
déniveler v. tr.
Rendre accidenté ce qui était uni.
Note de Conjugaison
Redoublement du l devant un e muet. Je dénivelle, je dénivellerai, mais je dénivelais.
Note Orthographique
[Les Rectifications (1990) admettent : il dénivèle, dénivèlera, dénivèlerait…]

Alors Régis je te souhaite de beaucoup déniveler . . . mais approchant notre région j’ai bien peur que le positif l’emporte.
Quel jour penses-tu passer dans la région du Mézenc

Bonne route

Metral dit Momo dit :

Salut Régis
Comme toi et bien d’autres j’ai été confronté aux problèmes de rangement des vélos ,en Corse il voulait nous faire payer au vélo ,nous étions 24 ,dans l’Ariège on m’a refusé un casse croute il était 13h. A la mer montagne, à Luce la Croix Haute,la mamie a refusé de nous faire la soupe pour 4 alors que nous avions roulé toute la journée sous la pluie et que nous l’ avions prévenu vers 14h pour le soir.Jamais ces problème en Italie bien au contraire il font le maxi.La prochaine passes avec ta Lamborghini et tu sera sûr d’être bien reçu.Bonne route la Savoie approche.Momo
.

jacques collaudin dit :

En lisant ces compte – rendus et en admirant les photos on se dit que l’on est dans un beau pays. N’est ce pas Régis ?

Pitbull dit :

Tu slalomes si vite dans ces paysages verdoyants que la pluie n’a aucune prise sur ton attelage; ce n’est pas le cas pour nous les sédentaires tous les jours des averses plus ou moins fortes…
@+

Roger COLOMBO dit :

BRAVO Régis,
Pour notre part, nous regardons la météo…et les pluies orageuses qui tombent sur la Chautagne !
Nous pensons à toi et suivons attentivement ta progression qui nous fait découvrir des régions inconnues pour nous.
Merci encore pour tes superbes photos.

A demain pour le prochain épisode…

Roger

Jour 28 — Lundi 11 Juin Saint-Pierre-de-Maillé (86)  →  Saint-Benoît-du-Sault (36)

Étape précédente

Jour 30 — Mercredi 13 Juin Anzême (23)  →  Évaux-les-Bains (23)

Étape suivante