Jour 3 — Jeudi 17 Mai

Villefranche-sur-Saône (69)  →  Saint-Jean-la-Bussière (69) Troisième étape
Distance 59 km
Dénivelé 1110 m
Départ 8 h 00
Arrivée 16 h 00
Distance totale: 58.44 km
Altitude maximum: 728 m
Altitude minimum: 174 m
Denivelé total positif : 1106 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

J’ai passé une mauvaise nuit. Un fort bruit de moteur, venant sans doute d’une usine à proximité, a duré toute la nuit et a perturbé mon sommeil. L’étape s’annonce musclée et je me demande si je vais avoir bien récupéré.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Je démarre néanmoins avec de bonnes sensations dans les jambes. Il fait encore frais et j’ai choisi une fois de plus de partir habillé en maillot manches longues et corsaire. Bien m’en a pris car le soleil a joué à cache-cache toute la journée et n’a pas eu le temps de me réchauffer.

La traversée de Villefranche-sur-Saône et sa banlieue est assez pénible à cette heure où les gens vont au travail. Dès que je retrouve une petite route, les choses s’arrangent. Une longue montée, avec des pourcentages n’excédant pas 6%, dans un paysage alternant vignes, prés et villages aux maisons en pierres va me conduire jusqu’à Oingt, premier site BPF du voyage.

Peu avant Oingt, je fais un petit détour pour aller cueillir le col du Bansillon. Il n’est pas loin (environ 500 m) mais il fait très mal aux jambes sur des pourcentages entre 11 et 13%. Les vingt-cinq kilos de bagages me collent à la route.

Je prends le temps de visiter Oingt qui est un très joli village médiéval.

Après la visite d’Oingt, une longue descente va me faire perdre toute la dénivelée chèrement acquise et me conduire dans un Beaujolais différent de celui connu par ses crus : les vignes ont disparu au profit de pâturages ou de bois. C’est d’abord un long faux plat montant d’une dizaine de kilomètres jusqu’à St-Clément-sur-Valsonne avant de prendre, peu après, une petite route qui mène au col de la Croix Paquet. Sur les premiers hectomètres de cette route, je me trouve face à une rampe à 14 % . La pente oscillera ensuite entre 11 et 13 % jusqu’au col. L’ascension n’a fait que deux kilomètres mais je m’en souviendrai. Les cols suivants seront beaucoup plus faciles à négocier. J’atteins ainsi le col des Sauvages, second site BPF de la journée et point culminant de l’étape avant de redescendre sur Amplepuis.

A Amplepuis, je commence à ressentir la fatigue et je téléphone au camping où j’avais prévu de faire étape mais personne ne répond. Je me rappelle alors avoir séjourné dans une chambre d’hôtes à proximité avec mes amis savoyards en 1999. Nous y avions établi un camp de base pour collectionner un certain nombre de cols de cette partie du Beaujolais. Je cherche sur la carte et je localise, sans réelle certitude que ce soit celle-ci, une chambre d’hôtes à quelques kilomètres mais à proximité de mon parcours. Je poursuis mon chemin et vois le panneau indiquant la chambre d’hôte. Un petit coup de fil me permet de réserver une chambre et la personne accepte en plus de faire un repas alors qu’elle ne l’avait pas prévu.

A l’arrivée, l’accueil est chaleureux et l’hôtesse se souvient bien du groupe de Savoyards qui avaient été ses premiers clients à l’ouverture de ses chambres d’hôtes, il y a près de 20 ans.

Une bonne adresse à retenir: la Clef des Champs au hameau la Feydolliere à Saint-Jean-la-Bussière

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DIDIER REMOND dit :

Bonsoir Régis

Si j’avais su que tu dormais à la Clef des Champs, je t’aurais demandé de dire le bonjour à la propriétaire. En effet super gite avec piscine où nous avions séjourné une semaine.
La patronne nous laissait le droit d’aller se servir dans le potager ou dans le poulailler.
Il est en effet très bien placé pour faire le tour des cols dans les environs.
Bonne continuation
Didier REMOND

CLAUDE ROCHE dit :

Aller, Régis , le soleil va venir.Merci, compte rendu , me rappelle de bons moments passés dans cette région a chasser les cols avec de bons copains.Bon ,je vois que tu as quand même la socquette légère, et les pourcentages importants sont bien avalés.Hier, soir, j’ai encore passé un bon moment avec Jean François JOLY: il fait un montage de film sur son périple en AMERIQUE DU SUD . Lorsqu’il en fera la projection, je te préviendrais.
Roule bien aujourd’hui, avec peut-être, un peu plus de soleil!
Claude

Jean-Claude Morisset dit :

bonjour Régis

encore merci pour la qualité de tes écrits et photographies,
nous voyageons tranquille, merci de nous faire partager ta France

ta présentation est simplement belle

belle journée

Pascal Buffy dit :

Hello Régis,
Nous avions été très gâtés par notre hôtesse lors de ce séjour : elle voulait que ses premiers clients soient contents des menus et bien rassasiés et comme elle n’avait pas encore précisément en tête les quantités selon le nombre de convives ! Je suis content de savoir qu’elle est toujours en activité.
C’est un très bon souvenir (le gîte, le groupe d’amis, les circuits).
Ce soir 21h Toulon-Lyon demain 16h15 Toulouse-Castres (canal pluche). Collazo est parti de La Rochelle !
Pascal

Daniel Beaujoin dit :

Bon courage !

Pour trouver le soleil, il faut monter au nord

Il fait très beau par ici depuis plusieurs semaines

Amitiés

Chaurin Guy dit :

Narguer le col des Cassettes avec un Rohloff…toujours aussi blagueur ! Bientôt, le rythme du long cours sera installé et les 25 kg seront oubliés .
Merci de nous faire partager ton périple.
Bonne route
Guy Chaurin

Jean Mayet dit :

Bravo Régis pour cette première étape colue … Bon courage pour la suite. C’est super de pouvoir te suivre ainsi. Je suit aussi François Hennebert aux USA et un copain de Grenoble en Turquie. Bonne route.

Sandrine Audu dit :

Coucou Reg
On te souhaite une meilleure nuit et une journée plus ensoleillée demain
Les animations sont de mieux en mieux sur ton site
Bisous
Sandrine

Velomaxou dit :

25 kg de bagages !
Quel courage !
Bravo Régis
Maxou

Jean Marie dit :

Bonsoir Régis, Après un départ pluvieux et gris du soleil à venir pour ce week-end . De tout cœur avec toi.
Joëlle Jean-Marie

PITBULL dit :

Belle ballade bucolique malgré un bon dénivelé; demain tu vas attaquer le beaujolais, pas trop de tassées pour ne pas être dans le zig quand ta monture est dans le zag…Départ pluvieux, départ heureux..
@+

Jour 2 — Mercredi 16 Mai Montagnieu (01)  →  Villefranche-sur-Saône (69)

Étape précédente

Jour 4 — Vendredi 18 Mai Saint-Jean-la-Bussière (69)  →  La Clayette (71)

Étape suivante