Jour 34 — Dimanche 17 Juin

Aubusson-d'Auvergne (63)  →  Ambert (63) Trente et unième étape
Distance 45 km
Dénivelé 545 m
Départ 8 h 05
Arrivée 11 h 50
Altitude maximum: 603 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(possibilité de ralenti en survolant l’image avec la souris et en cliquant sur le signe- en bas de l’image. Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Alors que la météo annonçait le beau temps c’est sous un ciel bien couvert que je m’élance. Le soleil ne fera son apparition qu’à quelques kilomètres de l’arrivée.

le lac d’Aubusson

Cette étape s’est déroulée dans le Livradois sur un terrain bien accidenté au milieu de forêts et de pâturages.

Le départ n’est pas difficile avec quelques descentes et courtes montées mais bien vite se profile une première ascension plus longue. Après la journée de repos, j’ai du mal à remettre la machine en route et à trouver un bon rythme de pédalage. Après une descente, une deuxième côte encore plus longue que la première se présente. Je ne suis toujours pas à l’aise et bien loin d’avoir les bonnes sensations des jours précédents. La montée me semble interminable.

Enfin, je redescends et rejoins la vallée de la Dore à Olliergues

Olliergues

Je vais remonter la vallée durant une vingtaine de kilomètres jusqu’à Ambert. C’est un long faux-plat, le long de la Dore, sur une route large à grande circulation (selon la carte Michelin). Je n’avais pas trouvé d’autre alternative lors du tracé de mon parcours à moins de rajouter des bosses supplémentaires. Nous sommes dimanche et il y a très peu de trafic automobile. Après une petite heure et demi d’efforts car je n’ai jamais trouvé le bon braquet, j’arrive à Ambert où j’ai rendez-vous avec un vieil ami cyclo du Club des Cent Cols qui a raccroché le vélo l’an dernier.

Dédé Chevaleyre, malgré sa frêle stature et de sérieux problèmes de santé, a réalisé des choses à vélo qui forcent l’admiration. C’est un cyclo complet, il a réalisé des diagonales, deux Paris-Brest-Paris, visité toute la France et ses 534 BPF, franchi plus de 3000 cols différents…Dans son hangar, il a aménagé un “musée” où l’on retrouve des affiches d’actualité “people” des différentes décennies qui ont marqué sa vie. Sur un long pan de mur, on retrouve ses nombreuses cartes de routes de différentes randonnées ou brevet. C’est impressionnant.

Dédé dans son musée

Nous avions déjà visité son musée avec quelques amis il y a quelques années mais je n’ai pas résisté à l’envie d’y retourner. Après être allés manger dans un bon restaurant,  nous avons donc fait la visite incontournable au musée du cyclo d’Ambert avant d’aller arpenter le centre ville avec sa fameuse mairie en forme de fourme.

la mairie “fourme” d’Ambert

André est ensuite rentré faire une sieste et nous avons rendez-vous ce soir pour une soirée saucisson (mon fruit préféré) devant la finale France Angleterre de la coupe du monde de rugby des moins de vingt ans.

Demain, l’étape sera accidentée mais je n’ai pas d’inquiétudes, la courte étape et la remise en route laborieuse d’aujourd’hui m’auront servi d’échauffement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Milou dit :

Bonjour Régis

C’est une superbe idée d’avoir rendu visite à Dédé, c’est un grand baroudeur et les cols qu’il a glané étaient bien plus difficiles à trouver car il n’a jamais eu de GPS pour le guider.
Ses dernières licences ont été prises à Siran chez son ami Jeannot qui est son ainé de 15 jours.
bonne route demain et après ………
Amitiés
Milou

Charles Perrin dit :

Salut Régis
Je ne t’ai pas contacté depuis un certain temps
Mais ces jours tu traverses une région que les cyclos de Yenne connaissent bien
Bonne continuation, mais pour les jours qui viennent, prépares-toi à mouiller le maillot !!
A bientôt
Charles

verchère jeannot et annie dit :

bravo régis tu nous fait rever avec ces beaux paysages que la France est belle!!!!!.
bon courage le plus dur est fait.
annie jeannot

Ines Mathieu Thomas dit :

Cc reg
Nous sommes chez toi et en voulant aller t écrire on a vu que tu as fait une interwiew on a tout écouté
Sinon ce soir Tamatai arrive.
Les chatons on les laisse dans tout le haut de la maison.Ils courent partout.
Maxime a passé l oral du brevet il est content. Ça semble s être bien passé
Thomas s est fait piquer par une abeille á l école il ne peut pas écrire
Gros mimi des affreux petits monstres

Régis Paraz dit :

Chers petits monstres

Je vous remercie pour votre petit commentaire qui m’a fait énormément plaisir. Finalement, vous n’êtes pas si zaffreux que vous voulez bien le dire !
Gros bisous à tous et bonne chance à Maxime pour son brevet

Pierre Charnay dit :

Si tu veux retrouver le vrai beau temps viens rouler dans l’ avant-pays!

Fanfoué De La Motte dit :

Hi, Régis, DD Chevaleyre n’ a pas changé, quand on dit que la bicycletta conserve, c’ est pas Marchand qui dira le contraire, non? Donc on suivra encore le CCRex pendant quelques décennies: il faudra cependant trouver d’ autres motivations que les BPF, car tu as déjà bien entamé la liste! Tu as toujours du bol avec le temps, la dernière fois qu’ on était passés à Fourme-city, on n’avait pas sorti les vélos du garage! Parle plus fort, je t’ entends mal! Les voisins d’ au- dessus son en train de fêter la défaite de l’ Allemagne! Finalement, la France n’ a pas été si ridicule…Au fait,ce soir, mollo sur le soss, c’ est pas recommandé pour un athlète de ton acabit, nessepa? Allez, Tchousse!

Jour 32 — Vendredi 15 Juin Les Ancizes-Comps (63)  →  Aubusson-d'Auvergne (63)

Étape précédente

Jour 35 — Lundi 18 Juin Ambert (63)  →  La Chaise-Dieu (43)

Étape suivante