Jour 4 — Vendredi 18 Mai

Saint-Jean-la-Bussière (69)  →  La Clayette (71) Quatrième étape
Distance 79 km
Dénivelé 1080 m
Départ 8 h 40
Arrivée 18 h 10
Distance totale: 78.36 km
Altitude maximum: 822 m
Altitude minimum: 307 m
Denivelé total positif : 1090 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La journée a été difficile : par la longueur de l’étape et les différents cols escaladés d’une part et les conditions climatiques (froid le matin, chaleur l’après-midi) d’autre part.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Je suis très fatigué et bien installé au camping aussi je vais prendre une journée de repos demain.

bien installé au camping

Le linge est lavé et étendu, je peux reprendre le compte-rendu non sans être allé refaire une photo du lac et du château de La Clayette sous de meilleures conditions d’éclairage qu’hier où ils étaient à contrejour.

Lac et château de La Clayette

Revenons maintenant sur l’étape :

Sur les conseils de mon hôtesse, je prends le chemin, tout à fait cyclable le long du lac des Sapins. A cette heure, c’est calme je ne croise que quelques joggers. Des pêcheurs sont déjà en action en barque ou sur le bord du lac. Je me perds un peu vers le bout du lac avant de rejoindre la route départementale.

Une longue montée d’une quinzaine de kilomètre m’attend pour rejoindre le col des Ecorbans, point haut de l’étape du jour à 825 m. d’altitude. Les pentes ne sont pas raides sauf sur les deux derniers kilomètres à partir de Ranchal où  la route se relève un peu sans toutefois dépasser les 7%. Les jambes sont dures. J’ai choisi le cuissard court mais je ne cesse de mettre et enlever la gore-tex au gré des variations de température et d’efforts. Un coup froid un coup trop chaud, je ne suis pas très bien durant cette montée de la vallée du Reins faite pratiquement entièrement à l’ombre. Au col, je n’ai fait que 20 km et il m’a fallu près de trois heures.

Je continue ma route et passe le col des Aillets et des Echarmeaux en descente. C’est là que je trouve enfin le soleil que je n’ai pas beaucoup vu depuis le départ du voyage.

Une longue descente, sur une route fréquentée, m’emmène à Beaujeu, site BPF du Rhône.

sur la route Echarmeaux Beaujeu

Il commence à faire très chaud. Je me ravitaille et pique-nique au soleil et repars pour la deuxième difficulté de la journée: le col de Crie (622 m.). Les pentes n’excèdent pas les 4 à 5% mais avec la chaleur, la digestion et la fatigue accumulée, je n’avance pas et multiplie les arrêts et après 1 h 30 d’efforts pour seulement 10 km j’arrive au col.

Une courte descente jusqu’à Monsols et c’est l’ascension du col de Champ Juin (731 m.) qui débute. Les pourcentages sont un peu plus durs que ceux du col précédent mais je me sens beaucoup mieux.

Entre col de Crie et col de Champ Juin

A un kilomètre du sommet, je vois arriver à ma rencontre Jeannot Verchère et Henri Crépet, deux membres du Club des Cent Cols, accompagnés d’une membre de leur club de Chaufailles. Ils m’accompagneront jusqu’à la Clayette en me faisant un peu dévier de mon itinéraire prévisionnel pour emprunter une autre route tranquille.

Dans les premiers kilomètres de la descente du col nous évoluons dans une remarquable forêt de sapins de Douglas qui n’a pas encore été exploitée. J’avais pu auparavant observer quelques pans entiers de montagnes du Beaujolais déboisés ce qui n’était pas très esthétique.  Nous avons quitté le Beaujolais peu après le col pour pénétrer dans le Brionnais. qui a laissé place à des pâturages ou paissent des Charolaises.

Cette fin d’étape est globalement descendante mais j’arrive très fatigué au pied du château de la Clayette où nous allons boire une petite “mousse” avant de nous séparer.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fanfoué De La Motte dit :

Salut Régis, même si la route est parfois difficile, tu auras réchappé aux débordements de l’ actualité, à savoir le mariage du deuxième fils de Charly avec une nénette avec un prénom de Renault, même pas çui d’ une Rolls : Ghost ou Silver Spirit par example! J’ te dis, cette époque est démente! Heureusement qui nous reste la Petite Reine! T’es dans le vrai, Régis! Même si ça fait mal aux jambes ( et aux fesses!), tu respires de la bonne air, et tu contemples plein de beaux paysages. Allez va, suis ta belle route fier Centcoliste! Tchô!

Jean-Jacques Laffitte dit :

Bonsoir régis,
A en croire les Cent Cols, le col des Aillets (FR-42-0715) fait partie des cols supprimés de la liste 42… :-((
Mais heureusement qu’il y en a pleins d’autres, officiels ceux-là, pour remplir ta besace.
Je te suis d’autant mieux que j’ai sillonné cette région en…1990 sur 6 jours passés à Cublize en réalisant les randos permanentes “Tour du Beaujolais ” et “Monts du Lyonnais” + des circuits persos , avec 57 cols à la clé.
J’espère que cette journée de repos te sera profitable et te permettra de poursuivre en étant au top, d’autant que la météo devrait être dans l’ensemble plus favorable.
Bon vent et bonne route donc.
Amitiés
Jean-Jacques

Bernard Quénèch'du dit :

Bonjour Régis,

Un beau programme que ce nouveau périple en solitaire.
Régale-toi bien en espérant que le beau temps soit majoritairement de la partie.
Bonne route et bon courage pour demain après cette journée de repos.
Amitiés. Bernard.

Mabillot Francine et Claude dit :

Bravo, tu as fréquenté 2 sites de rencontres organisées par Philippe Chazottier ces dernières années : Crie et les Ecorbans. Et je suppose que les locaux t’ont appris – au cas improbable où tu l’aurais ignoré – que La Clayette se dit La Clette, si on souhaite être compris des locaux.
Et désolé de ne pas avoir lu hier, j’aurais pu te faire offrir l’apéro par des copains de là-bas. Trop tard, je tenterai de réparer lors d’une rencontre prochaine.
Bonne suite,

Amitié de qq Mabillot dont Léo et Jules (ce dernier va parcourir 20km à vélo demain sur les bord du Rhône, mais pas de col en vue.

Régis Paraz dit :

J’ignorais que l’on prononçait Clette. Heureusement que mes accompagnateurs locaux et Sébastien Vadot m’ont détrompé je craignais de dormir dans un réfrigérateur.

Metral dit Momo dit :

Salut Régis
Après une mauvaise nuit c’est normal une mauvaise journée.Tu devrais rentrer à Stade 2 on payerait moins de redevance .Tu es capable de rouler avec 25kg , de prendre de belles photos, de nous rédiger TOUS les soirs un super rapport ,de préparer tes parcours ,de faire , la cuisine , la vaisselle ,la lessive ,sans oublier la toilette toi qui est coquet .Bonne route et continues à nous faire rêver devant notre bonne mousse et assis au fond du canapé .

Jean Mayet dit :

Bravo Régis, c’est super de pouvoir te suivre ainsi. Bon courage et bonne continuation.

Michel et Françoise dit :

Bravo Régis on espère que la journée de repos à été profitable

J.collaudin dit :

Regis Sans le savoir tu as pris en photo la maison où je suis né ! Elle est située à droite du château sur ta première photo. Bonne continuation. Jco

Jean-Marc Lefèvre dit :

Cool la vie de Cyclo campeur…
Allez allez Régis faut pas faiblir… y’a encore de la route…
(merci pour ces belles photos de cette belle région du Beaujolais !).

Maryse dit :

Jolie bourgade avec son château, l’herbe a l’air bien verte, profites bien de ta journée pour mieux repartir.

Jean-Marie dit :

Bon repos , mérité sans nul doute.
Ta tente installée sur l’ emplacement que nous occupions l’ été dernier pour 3 jours avec vue sur le lac et feu d’ artifice du 14 juillet .Accueil sympa et magasines cyclotourisme à disposition.
Amitiés
Joëlle Jean-Marie

Bernard et régine dit :

Le restaurant en face du château est pas mal. J’ai souvenir d’un super accueil après une matinée passée sous la pluie. Le tandem mis à l’abri, le chauffage avait été mis pour nous. Pour la fatigue c’est normal c’est le troisième jour. Tu es maintenant en mode diesel donc la puissance va venir quand le moteur sera bien chaud. Bonne journée de récup.

Sébastien VADOT dit :

Bonjour Régis,

Ah cette bonne ville de la Clayette (qu’on prononce “la Clette”…), cela me rappelle des souvenirs d’enfance.
Profites bien de cette journée de repos, une météo favorable est annoncée.

Et tu profiteras encore mieux des jours prochains sur le vélo.

Amitiés.
Sébastien

DIDIER REMOND dit :

Bonsoir

si tu te reposes à la Clayette, il me semble qu’il a un musée de l’automobile à l’intérieur du château.
bonne visite.
amitiés
Didier

Régis Paraz dit :

Bonjour Didier,

La tenancière du camping m’informe qu’il y a plus de 20 ans que le musée a fermé. Il n’y a plus de possibilité de visiter le château hormis la chapelle pour la journée du patrimoine.

PITBULL dit :

Repose toi bien demain étant un autre jour, et bravo

Jour 3 — Jeudi 17 Mai Villefranche-sur-Saône (69)  →  Saint-Jean-la-Bussière (69)

Étape précédente

Jour 6 — Dimanche 20 Mai La Clayette (71)  →  Luzy (58)

Étape suivante