Jour 42 — Lundi 25 Juin

Sainte-Eulalie (07)  →  Tence (43) Trente-neuvième étape
Distance 72 km
Dénivelé 960 m
Départ 7 h 35
Arrivée 16 h 40
Altitude maximum: 1444 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Il fait frais au moment du départ. Le vent du nord souffle et va se renforcer dans la journée. Premier objectif, les sources de la Loire sous le Mont Gerbier de Jonc. Ce sont quatre kilomètres de montée, à froid, qui nous attendent.

la Loire 4 km en contrebas de ses sources

le Mont Gerbier de Jonc pointe son nez

Il est là !

Nous cherchons la source mais il y en a plusieurs…

Est-ce la vraie, la véritable, l’authentique…?

Ensuite nous repartons et nous en prenons plein les yeux. Nous avons le temps d’admirer le paysage car le vent violent de face nous ralentit. Plutôt que d’écrire, je préfère décrire avec les nombreuses photos prises entre le Gerbier de Jonc et Les Estables. C’est peu avant les Estables que je franchis le point culminant de mon voyage à 1440 m d’altitude.

le Mont Gerbier de Jonc s’éloigne

Après les Estables, nous sommes sur un plateau mais il faut continuer à appuyer fort sur les pédales. Le paysage est toujours aussi ouvert.

Pour rejoindre St-Front et son lac, mes deux compagnons de route me proposent de passer par le village de Moudeyre. Le détour, en descente, en vaut la peine, c’est un très joli village avec ses maisons aux toits de chaume ou de Lauzes.

Ce détour se paye cher : pour rejoindre St-Front, nous empruntons une petite route non cartographiée sur la carte Michelin.

Après être descendus dans un trou nous remontons par des raidillons et de longues côtes avant de redescendre sur St-Front où nous pique-niquons sur la place de l’église, église avec clocher à peigne. Cela devient une habitude !

église de St-Front avec clocher à peigne

Après le pique-nique c’est encore une côte à franchir avant de redescendre sur le lac qui est dans un trou dont il va falloir à nouveau s’extraire.

le lac de St-Front

C’est toujours dans des paysages verdoyants que nous évoluons pour rejoindre Fay-sur-Lignon où nous nous arrêtons un moment pour aller voir le dyke volcanique.

Dyke volcanique de Fay-sur-Lignon

Après Fay, le vent a encore forci et une longue montée rendue difficile dans ces conditions nous attend avant de descendre sur le Chambon-sur-Lignon.

Arrivés à Chambon, nous prenons une petite route relativement abritée du vent et rejoignons Tence sans difficulté. La journée a été dure avec une dénivelée cumulée conséquente mais très belle.

Demain, je roulerai seul pour retourner en Ardèche puis rejoindre la Drôme à Tain-l’Hermitage où je ferai étape. J’ai rendez-vous avec Christiane et Alféo Lotto, deux amis drômois pour aller manger ensemble au restaurant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paul de Jonge dit :

Ravi de vous avoir rencontré au camping de Tence. J’étais le cycliste des Pays-Bas. Avec l’autocollant du Club Cent Cols sur mon vélo !

Régis Paraz dit :

Bonjour Paul,
Merci pour ton message. Le plaisir de la rencontre a été réciproque.

André LIOTIER dit :

Salut Régis,

Quel beau pays vraiment . . . . ma région . . . . on ne s’en lasse pas.
Bonne route

Daniel Cattin dit :

Salut Régis, on dirait que ça sent l’écurie… Moudeyres me rappelle de bons souvenirs. Superbes photos qui nous donnent l’envie de retourner dans ce magnifique coin de France. à bientôt, bonne route et bon vent. Daniel

Jean-Jacques Laffitte dit :

Bonjour Régis,
Décidément il y a toujours du vent à Saint Front !
Lors de mon séjour avec les “Amis du randonneur” en mai 2016, nous avons du subir ce p… de vent qui a même dissuadé certains cyclos de continuer à rouler tant il rendait la progression dangereuse !! et pourtant le ciel était d’un bleu profond et les paysages de toute beauté avec les tapis de jonquilles qui apportaient une touche de jaune du meilleur effet.
Bonne route vers Tain que je connais bien et salut à l’ami Alféo.
Amitiés.
Jean-Jacques

Pascale dit :

Saut Régis…quel beau périple, je suis le plus souvent les étapes, les photos sont magnifiques
J’aime tellement cette région des Estables!
Merci pour ce partage ça fait rêver quand on est dans une salle de classe…rêve de liberté!
Bonne continuation
Bizzzzzzzzz Pascale

RIOLAND LUC dit :

Salut Régis
Effectivement pour atteindre Moudeyres, il faut : soit se perdre, soit très bien connaitre le coin. Mais le détour vaut l effort … Profites bien de ces dernières côtes, car ensuite la vallée du Rhône sera plus plate. Tu auras été verni par le temps pendant la quasi totalité de ton voyage, mais après 2016 tu le méritais bien. Tu salueras Alféo de ma part. D ici une semaine, tu pourras retrouver la quiétude de la pêche à Aiguebelette.
Bonne route pour les dernières étapes et à bientôt au camping des Bois noirs.
Luc

Pitbull dit :

Bravo Régis pour tous ces reportages qui nous font voyager avec toi; mais je sens déjà des regrets dans tes commentaires, eh oui le temps passe si vite, il me semble que c’est hier que l’on traversait la galerie du chat; bonne fin de rando est mes amitiés à Alféo…
@+

Jour 41 — Dimanche 24 Juin Col du Rayol (43)  →  Sainte-Eulalie (07)

Étape précédente

Jour 43 — Mardi 26 Juin Tence (43)  →  Tain-l'Hermitage (26)

Étape suivante