Jour 44 — Mercredi 27 Juin

Tain-l'Hermitage (26)  →  Saint-Marcellin (38) Quarante et unième étape
Distance 60 km
Dénivelé 750 m
Départ 7 h 10
Arrivée 13 h 05
Altitude maximum: 490 m
Altitude minimum: 126 m
Denivelé total positif : 738 m
Denivelé total négatif: -584 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

 

Si hier soir j’ai passé une excellente soirée avec Chistiane et Alféo, il n’en a pas été de même pour la nuit. Le camping de Tain est situé à côté de la nationale 7 et le bruit des camions ou motos n’a cessé de me réveiller. A six heures moins le quart, je me lève, me prépare et décolle vers 7 h. Il fait déjà chaud. Le départ n’est pas très agréable au milieu de la circulation au moment où les gens partent au travail. Après quelques kilomètres, j’emprunte une petite route au milieu des vignobles du Crozes-Hermitage et la circulation se calme. L’éclairage à contre-jour ne me permet pas de prendre de photos. Je peine et j’ai les cuisses dures dans les montées pas comme celles des grenouilles que j’ai mangées hier soir. Je quitte les vignobles pour rejoindre la vallée de l’Herbasse. Je roule pendant 5 km sur la D67 qui n’est pas classée route à grande circulation mais qui est pourtant bien fréquentée par les voitures et camions. Le vent de face s’est levé et les longues lignes droites en faux-plats montants me paraissent très longues. J’arrive à St Donat-sur-l’Herbasse et laisse enfin  cette départementale pour monter à Barthenay, site BPF sur une petite route bien ombragée. Le départ est assez raide mais le relief va s’adoucir et les sept kilomètres d’ascensions seront très agréables. Avec la chaleur qui s’est installée, j’apprécie particulièrement la traversée sombre du bois de Sizay composé de chênes, de châtaigniers et de pins.

au sortir de la forêt, j’aperçois Bathernay

J’arrive à Bathernay et le village est désert. Je vais pour monter à l’église du onzième siècle mais il y a des escaliers infranchissables avec mon vélo chargé. J’aurais du prendre une petite route un peu avant le village ou une autre après le village. Il fait trop chaud et je renonce. J’ai tout de même le loisir de repérer une maison troglodyte avant de repartir.

Une descente rapide va me reconduire dans la vallée de l’Herbasse et sur la D67 que j’ai quittée dix kilomètres en aval. J’ai une dizaine de kilomètres à faire sur cette voie. La circulation s’est calmée sur cette route. En revanche, la route offre toujours le même relief de faux  plat-montant et de longues lignes droites.

sur la D67 après Crépol

Le vent ayant encore forci c’est laborieux jusqu’à St-Bonnet de Valclérieux où la route se redresse jusqu’au col de la Madeleine (493 m.). Il fait chaud mais je suis plus à l’aise dans l’ascension que sur les faux-plats la précédant.

en montant au col de la Madeleine

Arrivé au col, je m’arrête un moment pour essayer de reconnaitre les sommets du Vercors que j’aperçois au loin sous les brumes de chaleur.

vues depuis le col de la Madeleine

Il ne me reste plus qu’une quinzaine de kilomètres à faire pour terminer le voyage mais il me reste encore un BPF à visiter : St-Antoine-l’Abbaye. Une courte descente de trois kilomètres m’y conduit et je suis surpris par l’architecture imposante de l’abbaye.

l’abbaye bouche l’horizon en arrivant au village

Je monte à l’abbaye et visite le village.

Je pensais que ça allait descendre jusqu’à St-Marcellin mais une dernière côte d’un kilomètre peu après St-Antoine sera le dernier effort à fournir pour mettre un terme au voyage.

Après St-Antoine-l’Abbaye

J’arrive à St-Marcellin d’où j’avais prévu de rentrer en train. Hier, j’avais consulté le site internet de la SNCF et vu que tous les TER étaient supprimés. N’ayant pas envie de rajouter une étape dans ce voyage, étape qui n’aurait pas été une découverte, j’avais demandé à Marie-Françoise de venir me chercher. Elle était déjà en route à mon arrivée et une demi-heure après j’étais bien content de ne plus avoir à pédaler contre le vent et dans la chaleur pour me rapprocher de la maison (et non de l’écurie comme j’ai pu le lire 😉 )

Le soir, un autre comité d’accueil m’attendait :

Bouboule et Coquinette

Encore une belle aventure que ce voyage : un voyage différent des autres. J’aurais pu l’appeler voyage au fil de l’eau avec tous ces cours d’eau côtoyés, croisés qui ont donné leur nom à des départements : Yonne, Loir, Eure, Orne, Mayenne, Sarthe, Vienne, Indre, Creuse, Allier, Rhône. Avec cette Loire que j’ai traversée, retraversée, longée, perdue, retrouvée, descendue, remontée.

J’aurais pu aussi le nommer de châteaux en églises tant j’ai pu observer d’édifices. Ou bien encore de rencontres en rencontres avec tous les amis qui m’ont accueilli, qui ont fait un petit bout de route ou passé un petit moment avec moi,  qui m’ont encouragé via commentaires ou messages personnels…

Une riche expérience qui m’a permis de boucler mon tour de la France, autour et dedans ayant maintenant roulé à vélo dans tous les départements. J’ai déjà roulé à l’étranger mais il n’y a qu’en France que j’ai pu observer une telle diversité de paysages et surtout d’architectures régionales. Les prochains voyages seront consacrés à une découverte encore plus intime, plus en profondeur des différents départements. Ils seront aussi certainement plus courts.

Si dans mon Tour de France mon coup de cœur fut pour la Haute-Normandie, dans ce voyage c’est le département de la Haute-Loire qui en est le lauréat.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COLLAUDIN dit :

Bonjour Régis
Je n’avais pas lu ce dernier reportage et pensais qu’il te restait 1 étape pour rentrer à la maison !! Toutes mes félicitations pour ce tour de France et tous tes reportages que j’ai eu plaisir à lire. A bientôt. JCo

Alain BENOIST dit :

Bonjour Régis,
Un grand bravo à toi pour le partage de ton aventure et de tes découvertes.
J’avais un peu délaissé ton blog ces 2 dernières semaines et je viens de le retrouver avec un grand plaisir.
Ma modeste découverte du voyage à vélo m’aide à réaliser combien il te faut de rigueur dans ton organisation logistique et dans la préparation de tes voyages ainsi que ton talent de conteur et photographe pour pouvoir nous offrir la part de rêve qui accompagne chaque étape de ton voyage.
Chapeau bas Régis, avec François Hennebert, vous êtes 2 références qui m’ont fait découvrir une autre approche du vélo.
Amitiés et à bientôt
Alain BENOIST

André LIOTIER dit :

Bravo Régis,

Quelle fierté de savoir que mon département de la Haute-Loire est ton “coup de cœur”
le mois de juin est particulièrement bien choisi pour la découverte en moyenne altitude.
Maintenant canes à pêche . . . .
Amitiés
André

Jean Mayet dit :

Bravo Régis et merci de nous avoir permis de partager ce voyage avec toi. Au plaisir de te voir à St Maurice.

JEAN MARTIN dit :

Bravo Régis,Quel courage! Merci beaucoup de nous avoir fait partager ton voyage, tes émotions, tous ces paysages magnifiques. et certains de ces ravissants villages qui nous sont inconnus. Nous sommes tentés de pédaler sur tes traces mais modérément.
Repose toi bien pour attaquer le Grand Saint Bernard en aout . A bientot Bisous Marie France et Jean

michel racois dit :

Félicitations Régis pour ton ” Tour en France ” ; tous les jours tu nous a fait voyager et de plus nous avons pu t’accompagner quelques temps sur les routes sarthoises , c’est un très bon souvenir……
Ton retour a dû mettre fin à la tranquillité de Marie-Françoise , mais d’autres aventures doivent être programmées.

Amitiés

Michel et Thérèse

Pascale dit :

A ta santé Régis!…et bravo pour ce périple. C’est cool d’avoir un peu partagé ce voyage avec toi
à travers tes photos et commentaires.
Au plaisir de partager une bière avec toi
BizzzzzzzzzPascale

Bernard Faivre dit :

Bravo Régis et Merci de nous avoir fait partager par le texte et les photos, ce voyage à travers de belles régions de France.
Bien amicalement,
Bernard

Metral dit Momo dit :

Salut Régis.
Celui qui paye dit (il en reste encore la moitié),celui qui a encore soif dit( il n’ en reste plus que la moitié). Profites en bien tu l’as bien mérité .Un grand merci pour le temps que tu nous as consacré pour nous faire découvrir une très belle France Bon repos et au plaisir de se revoir

victor dit :

Un grand bravo au poussif cyclo qui a surmonté tous les obstacles, chaleur, pentes, vents, trafic: c’est ça la passion, cet alignement de paysages, de villages, d’édifices, dans la durée, c’est proprement remarquable, admirable. Et tout cela servi par une volonté inébranlable, et un temps plutôt fabuleux (selon tes vues, je ne puis m’empêcher de penser au fameux Valéry: “je suis hanté l’azur, l’azur, l’azur, l’azur!”)
Et maintenant, toi qui parles déjà de voyages plus intimistes, il va falloir prendre à bras le corps le prochain pour Corps!
Farniente et journaux pour l’heure, je suis sûr que tu vas même sans plus tarder nettoyer ta randonneuse qui t’a si bien mené de province en province;
hasta la vista preux sans coliste (zut: je voulais dire cent-coliste)
victor

Isabel RODRIGUES dit :

Bravo et merci pr ttes ces magnifiques photos! Quel plaisir de te lire chaque jour…impression de voyager aussi!
A bientôt
Biz

Pierre et Christine dit :

Bravo Régis pour ce long voyage . Merci de nous avoir fait partager quotidiennement ces magnifiques paysages et ces beaux villages . A bientôt et bises à Marie Françoise

GUY RUFFIE dit :

Salut Régis

Félicitation pour ce superbe périple et merci beaucoup pour nous l’avoir fait partager grâce à des textes de qualité
et de très belles photos
Je n’ai manqué aucun épisode et je me suis régalé découvrant assez souvent des régions encore
inconnues mais pleines d’intérêt
J’espère que tu t’es régalé avec une météo cette fois un peu plus favorable Les magnifiques paysages,
les superbes rencontres, les retrouvailles émouvantes (je pense surtout à Dédé) sont certainement un moteur
pour une nouvelle escapade en 2019 C’est tout le mal que je te souhaite
Désolé pour cette prose rarissime mais la plume était lourde et l’inspiration pas au rendez vous J’espère faire mieux
la prochaine fois
A bientôt pour fêter nos retrouvailles autour d’une bonne glutte
Amitiés
Guy

Bellemin-Noel Josette dit :

Bravo Régis pour tout ce que tu as réalisé : que ce soit le côté performances cyclistes, photographie et compte rendu que j’attendais chaque soir. Tu nous as régalé avec tout cela, on a découvert de nombreuses richesses de la France à travers tes commentaires et tes photos. Un grand merci à toi. Repose toi bien et rêve à d’autres aventures.

Bernard Quénèch'du dit :

Bonjour Régis,

Félicitations pour ce beau périple ainsi que pour les photos et les résumés quotidiens, c’était bien sympa à suivre.

@+. Bernard.

Alfeo LOTTO dit :

Bonsoir Régis,
Je vois avec plaisir que les cuisses de grenouilles ne t’ont pas coupé les pattes pour terminer ton beau périple.
Ces pattes là varient un peu du classique menu cyclo riche en sucres lents.
Bravo et au plaisir de se revoir.
Amitiés
Alfeo

Jean-Yves Breton dit :

Bonsoir Régis
Voilà, c’est fini…
Bravo pour tout.
Pour t’avoir suivi qq kilomètres après la concentration en Haute-Loire, je me disais que tu semblais aussi chargé que certains ânes croisés sur le chemin de Bob Stevenson. Quand je dis chargé, je parle de poids bien sûr. Je ne parle pas de l’EPO prise avec modération à la concentration en toute légalité et fraternité. Je ne parle pas de ton intérêt prononcé pour la fleur de pavot tout au long du parcours. Les photos en témoignent joliment.
Je sais que je retournerai sur ton site pour qq idées de randonnées, tant certains paysages étaient attirants.
En conclusion, une simple citation d’une philosophe de ce siècle “Merci pour ce moment”.
Jean-Yves Breton (Mafieux à l’insu de son plein gré…)

challande alain dit :

Bonjour Régis,
Bravo pour ce beau voyage que j’ai suivi soir après soir, un grand bravo pour le temps consacré tous les soirs pour nous faire partager.
Merci.
Amicalement.

Sébastien VADOT dit :

Bravo Régis pour ton voyage que j’ai eu plaisir à suivre régulièrement.
Tu vas rentrer chez toi au moment des grosses chaleurs annoncées de ce week-end, après les diverses conditions météo que tu as connues.
Repose-toi bien par la suite..

A bientôt.
Sébastien

Daniel Beaujoin dit :

Bonjour Régis

Encore BRAVO pour ce beau voyage !

La bière à l’arrivée est bien méritée

A bientôt
Daniel

SIRET, Pierre dit :

Nous n’avons pas le plaisir de nous connaître, je n’ai malheureusement pu être présent au “lac du Bouchet” étant absent de ma Haute-Loire natale. Je tenais à vous remercier pour votre blog qui est particulièrement réussi. Merci également de m’avoir fait rêver lors de vos étapes. Bravo et félicitations.

Fabien en vadrouille vers la Russie dit :

Salut Régis !
Ah. Dommage que je n’ai pas suivi les derniers épisodes. Je t’aurais envoyé chez des amis vers Saint-Vallier. Tu aurais bien mieux dormi que dans le camping de Tain…
Sinon bravo pour ce nouveau voyage à la découverte des richesses de notre pays.
Depuis 3 semaines en Suède, et après 2 mois de pédalage depuis Paris, je te le confirme : on trouve difficilement des paysages plus variés que chez nous ! (Je valide aussi ton appréciation de la Haute-Loire)
Bonne retrouvailles avec les rives du Bourget. Et attention aux premiers kilomètres sans les sacoches, tu risques de t’envoler !

Régis Paraz dit :

Bonsoir Fabien,

Bonne route à toi aussi. Je te souhaite autant de plaisr et de belles rencontres pour la suite de ton voyage. J’espère pouvoir faire un bout de chemin avec toi lors de ton retour en octobre.

RIOLAND LUC dit :

Heureux qui comme Régis a fait un beau voyage…

un seul mot : Bravo !

Amitiés
Luc

Denis CHOUQUET-STRINGER dit :

Bonjour Régis
Je suis admiratif ! Bien sûr de la performance, mais aussi des commentaires qui en quelques mots disent tout, de la qualité des photos et de la rapidité avec laquelle tu mettais tout en ligne chaque jour.
J’ai lu presque toutes les étapes (sauf quelques unes quand je suis allé en Forêt Noire faire un paquet de cols) : on aurait presque envie de suivre dans tes traces, même si le VI n’est pas mon truc.
Encore bravo
Denis

Jean-Paul Galambaud dit :

Bonsoir Régis

J’ai suivi ton voyage assez régulièrement. Les belles journées
comme les moins bonnes. Il te reste je pense que des bons moments.

Quand même pour cette aventure, il faut un certain courage, et beaucoup ne l’ont pas.

Félicitations Régis.

Jean-Paul Galambaud

Michel MATHIEU dit :

Salut Régis
Après un mois et demi de vie sur 2 roues, cela va probablement être difficile de retrouver la maison et les habitudes quotidiennes.
Tu vas retrouver ton lit douillet et plus calme que l’hébergement de ton dernier camping !
Voyage au fil de l’eau : indispensable à la vie
Voyage des monuments : témoignage de la foi, nécessaire sur le chemin de la vie
Je partage ton avis sur la Haute Loire, département où l’homme a peu dénaturé les beautés de dame nature.
Oui la France est multiple et riche en culture
Bon retour et à la revoyure
Bien amicalement

Pitbull dit :

Merci Régis tu nous a régalé;
A bientôt de se revoir…
@+

Alain2pau dit :

Superbe voyage. Merci pour tout, photos, commentaires, itinéraires,…
Bel été à vous.
Amicalement.

polo dit :

Bien terminé avec un superbe beau temps.
Je suis passé par qqs mêmes lieux que toi, ils sont tjs aussi beaux.
Je pense que la bière était bonne.
Maintenant place à la CdM ( un vrai laxatif ) et au TdF qui, à part les paysages ne sera guère mieux.
A bientôt l’ami et bonne récup

Polo l’Agenais cascadeur.

Garcin dit :

Bravo Regis pour cette belle moisson de BPF.
Vu la chaleur les paysans moissonnent aussi avec les boissons appropriées

jpcancé dit :

Bonjour Régis,
Félicitations pour ce beau voyage, tu fais un envieux !
Bel été à toi et à Marie-Françoise.
Au plaisir de se revoir…
Amitiés.
jp

Michel ANDURAND dit :

Bravo Régis pour ce magnifique périple.
C’est un plaisir de lire les récits de tes journées agrémentés de superbes photos.
Que de beaux paysages tu as parcouru. Tu dois avoir un peu mal au jambes mais le bonheur prend le dessus.
Repose-toi bien et savoure ce que tu viens de vivre en attendant de nouveaux projets.
à une prochaine
Amitiés
Mica

Chaurin Guy dit :

Un grand philosophe a dit “le meilleur dans le vélo, c’est la bière !” . Tu l’as bien méritée et j’ai la chance de le connaître .
Guy

Jour 43 — Mardi 26 Juin Tence (43)  →  Tain-l'Hermitage (26)

Étape précédente