Quarante et unième jour — Dimanche 05 Juin

Telgruc-sur-Mer (29)  →  Audierne (29) Trente huitième étape
Distance 92 km
Dénivelé 1070 m
Départ 8 h 45
Arrivée 16 h 30
Distance totale: 91.73 km
Altitude maximum: 99 m
Altitude minimum: 5 m
Denivelé total positif : 1071 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Ce matin, Dominique m’a accompagné une dizaine de kilomètres et 400 m après nous être séparés c’est Alain Peton, l’un des rares membres du Club des Cent Cols breton qui est venu à ma rencontre. Nous avons roulé ensemble en discutant jusqu’à la pointe du Van. Je n’aurais donc roulé seul dans cette étape qu’une trentaine de kilomètres. Cette étape m’a  paru très courte et  cela a été un vrai plaisir de faire connaissance avec Alain que je n’avais jamais rencontré auparavant.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

C’est aussi au moment où nous nous sommes séparés que la pluie s’est mise à tomber au plus mauvais moment près des sites les plus remarquables de l’étape : la Pointe du Van et la pointe du Raz.

A propos de la Pointe du Raz, j’en profite pour rectifier une erreur : Comme beaucoup de monde j’étais persuadé que c’était l’endroit le plus à l’Ouest de la France continentale (je l’avais d’ailleurs écrit dans l’article sur la préparation de mon voyage) et bien c’est faux ! La pointe de Corsen, située au Nord du Conquet, sur la commune de Plouarzel est située plus à l’Ouest. J’y suis passé jeudi lors de la trente cinquième étape. (Merci à Mario Labelle, canadien d’origine, qui a une très bonne connaissance de la géographie française, de me l’avoir signalé.)

Pour en revenir à l’étape, une heure de pluie “mouillée” seulement ce qui porte à un total cumulé,depuis mon départ, de 4heures de pluie pour 38 étapes. Je n’ai vraiment pas à me plaindre.

En revanche, cette étape m’avait été décrite plus “cool” que les précédentes et à la sortie j’arrive toujours avec un dénivelé conséquent dépassant les 1000 m.

Ce soir accueil glacial et lamentable à l’hôtel de la plage à Audierne (une première depuis mon départ) : lorsque j’avais téléphoné 2 heures auparavant, on m’avait assuré que je pourrai prendre mon repas. J’arrive et on me dit :  “comme vous êtes le seul client on ne fera pas à manger…” On m’indique une gargote où il n’y a pas de place à l’abri : après une demie-heure sous les embruns et au froid je me rapatrie vers l’hôtel 3 étoiles à proximité pour me restaurer au chaud. Je mange bien mais le prix du repas plus la chambre et petit-déjeuner à l’hôtel de la plage me reviennent plus chers que si j’avais pris toutes les prestations dans l’hôtel 3 étoiles.

Garage à vélo : dans la cour, non sécurisé… Internet : pas dans la chambre (ce qui n’est pas grave en soi) mais dans le salon où on me met dehors à 21 h 30 sans avoir pu finir mon compte-rendu d’étape… à fuir

Etape 38 Telgruc-sur-Mer →  Audierne 92 km

500 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labour Thierry dit :

Bonjour Régis,

Après quelques jours d’absence, pour cause de vélo sur les bords de la Loire (by the way, j’ai parcouru une partie de la vélo-route Loire à vélo, c’est très sympa, souvent mal balisé, en particulier dans la traversée de Tours, mais on a des parcours superbes et de belles vues sur la Loire et certains de ses affluents… ça donne envie d’envisager un Nantes-Mer Noire!), je retrouve ta trace tout au bout de la Bretagne… alors que moi même je suis à Montréal depuis cette nuit.
Je comprends que ce n’est pas plat… mais que tu as un moral d’enfer…
Tu vas bientôt arriver sur les terres de Philippe…
Alors continue comme cela, prends soin de toi et profite bien du plaisir de ce tout de France…
Amitiés
Thierry

yves bochent dit :

salut Régis,
la pluie c’est pour confirmer la légende,et le denivelé pour ne pas confondre avec le” plat pays du Grand Jacques”.
maintenant j’éspère que tu as profité des moules frites et d’une soirée “fest noz”élements indispensables pour les souvenirs avec une bonne biére “duchesse Anne”reine aimée des bretons.
bonne route à bientòt
Kenavo Yves

cyclo randonneur dit :

Est le moyeu Rohloff ? comparé à un dérailleur + triple plateaux,

Jacques Bezzola dit :

Cher Régis
Je te suis “à la trace” et suis particulièrement admiratif des préparatifs que ce parcours suppose. De plus l’exploit physique me paraît admirable également !!
Et cela me fait rêver : il me faudra faire quelque chose de semblable un jour (pas trop lointain..)
Avec toutes mes amicales salutations depuis la Suisse (où nous avons également eu 1 heure de pluie “mouillée” en guise de solidarité avec toi….)
Jacques

Quarantième jour — Samedi 04 Juin Lanvéoc (29)  →  Telgruc-sur-Mer (29)

Étape précédente

Quarante deuxième jour — Lundi 06 Juin Audierne (29)  →  Bénodet (29)

Étape suivante