Jour 3 — Dimanche 22 Mai

Ecrille (39)  →  Tournus (71) Troisième étape
Distance 75 km
Dénivelé 768 m
Départ 9 h 10
Arrivée 15 h 00
Distance totale: 74.59 km
Altitude maximum: 546 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Le départ, ce matin, se fait sous un ciel chargé de gros nuages noirs. La côte sévère qui monte à Orgelet est avalée douloureusement sans échauffement préalable.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

A Orgelet, je prends soin d’acheter un morceau de Comté de 18 mois d’affinage avant de quitter définitivement le Jura. J’essayerai tout au long du voyage de goûter aux produits locaux.

Je prends le temps de flâner dans les rues d’Orgelet, visite l’église avant de repartir sous un ciel de plus en plus menaçant. Orgelet est la ville natale de Cadet Roussel.

Je joue à saute-mouton de colline en colline en franchissant quelques beaux cols géographiques mais non nommés.

vi2016_j03_00010
Ferme bressane typique

Puis le relief s’aplanit en arrivant dans la Bresse. Je prends de petites routes, pas toujours très propres à cause des épandages dans les champs et parcours des kilomètres sans rencontrer un seul véhicule. Les effluves flattent mes narines pendant des kilomètres aussi. C’est à 35 km de l’arrivée que les premières gouttes arrivent. La pluie s’installe sans que je puisse trouver un abri pour au moins me restaurer. Finalement, je termine l’étape sous une forte pluie et je choisis donc de coucher à l’hôtel n’étant pas très enthousiaste à l’idée de monter la tente sous la pluie. J’aimerais que mon voyage reste avant tout du plaisir.

Toute la journée, malgré la pluie, les jambes ont bien répondu.  Pourvu que ça dure !

Etape 03 Orgelet Tournus
Etape 03 Orgelet Tournus
B20160522.gpx

547 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ROBERT DE RUDDER dit :

salut régis. Je vois que tu es raisonnable. La notion de plaisir reste fondamentale dans la pratique de notre activité.
Seul bémol : tu as raté le must du cyclo-camping : se réveiller le matin sous la pluie, prendre un petit-déjeuner froid, démonter la tente gavée d’eau et partir en se demandant ce qu’on fait là….je plaisante évidemment mais faut l’avoir fait pour se représenter ce que c’est.

Bon courage et bon voyage. Joelle et moi sommes en Périgord en train de moissonner des BPF en tandem etg nos pensons à toi

Robert et Joelle

ROCHE dit :

Encore une fois ,très beaux, paysages et puis les bonnes choses qui vont avec: bonnes charcutailles, bons froooomages ,et sur tout ça ,bons vins
que demande le Peuple!!!!!!!
Claude

DABE dit :

Coucou Régis
Pour le COMTE une adresse: la fruitière des FINS à MORTEAU….Petits,petits cousins à Christine!!!

Je vois d’ici le menu dans les caves de Bougogne: saucisson, comté et un hospice de Beaune….(pour au moins passer la nuit!) Amicalement. Alain

PS: toi au moins tu ne crains pas la pénurie de gas oil!

RATABOUIL Jean- Pierre et nadine dit :

Sacré Régis…! Super et pétulant démarrage de ta nouvelle expédition, dans une ambiance propice à a “poilade”. Avec un scénario digne de Tati, tu nous a fait sourire et rire .
C’est amusement général, et franche rigolade avec des rencontres et des situations burlesques de bon aloi.

Je te rappelle que dans le saucisson tout est bon… même sa peau pourra te servir pour graisser la chaîne de ton vélo. A partir d’aujourd’hui, une rondelle de saucisson glissé dans ton nécessaire de réparation.

Nous te souhaitons bon vent, et pour le plaisir, je vais me replonger dans tes étapes précédentes.
Toute nos meilleures pensées. Nadine et Jean- Pierre

Eric DALLY dit :

Salut Régis !

Le plaisir avant tout ( mais un peu de souffrance vite soulagée au comptoir)
C’est ce que je te souhaite.
Qu’est-ce que t’as pris comme matelas ?
La bise.

DIDIER REMOND dit :

Bonjour Régis

Bonne solution que de choisir l’hôtel dans ce cas. Cela te reposera, car une bonne nuit dans un vrai lit, cela facilite la récupération et tu n’auras pas les aléas de plier la tente trempée lorsque ce n’est pas le reste des affaires qui a pris l’humidité. On est tous passé par là un jour ou l’autre en cyclo camping.La météo est guère clémente jusqu’à demain. Tu auras le temps de faire les caves de Bourgogne avec modération.
Bonne route
Didier

sieso dit :

As-tu goûté à la poule de Bresse? (produit local!) ça ne fera que mieux répondre les jambes!, mieux traverser les pluies (et les puys). Moi aussi j’avais duvet, tente, etc en revenant d’un thonon-trieste et je n’ai fait que de l’hôtel (pourtant sans pluie): déjà je m’embourgeoisais (même à coup de Parpaillon!)
régales-toi, Régis le Champi!

Jour 2 — Samedi 21 Mai Hauteville-Lompnès (01)  →  Ecrille (près d'Orgelet) (39)

Étape précédente

Jour 4 — Lundi 23 Mai Tournus (71)  →  Saint-Boil (71)

Étape suivante