Jour 23 — Mercredi 06 Juin

La Ménitré (49)  →  Rivarennes (37) Vingt-et-unième étape
Distance 70 km
Dénivelé 310 m
Départ 8 h 00
Arrivée 14 h 20
Distance totale: 69.73 km
Altitude maximum: 89 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Je pars ce matin sous la pluie qui ne s’arrêtera que vers midi. J’essaye par deux fois de prendre la voie verte le long de la Loire mais elle n’est pas revêtue et est très boueuse. Je renonce et continue sur la départementale.

départ sous la pluie. En bas voie verte impraticable aujourd’hui.

Juste avant Saumur, je reprends la voie verte : elle est bien défoncée au départ mais elle permet de franchir, sur une voie sécurisée en bon état, le long de la deux fois deux voies, le pont qui permet de passer sur la rive gauche de la Loire.

à Saumur, il pleut encore

Dans Saumur, l’itinéraire la Loire à vélo est bien balisé. Il permet de monter vers le château et de rejoindre de petites routes dans les vignes produisant l’AOC Saumur Champigny.

hôtel de ville de Saumur
le château de Saumur

Le château sous le beau temps (septembre 2019)

la maison des Compagnons du Devoir à Saumur(photo septembre 2019)

Malheureusement il pleut toujours et je ne peux profiter du décor qui doit être très beau sur ces petites routes surplombant la Loire.

église à Souzay, sur la route des vins

La pluie s’arrête alors que j’arrive à Turquant, joli village aux nombreuses maisons troglodytes.

Je continue, passe devant le château de Monsoreau

et arrive à Candes-St-Martin, petit village au confluent de la Vienne et de la Loire.

Candes-St-Martin vue depuis l’autre rive de la Vienne

Après Candes-St-Martin, je longe la Vienne sur une voie verte en parfait état, rejoins de petites routes sans circulation sur l’itinéraire vélo de la Loire (le balisage est excellent). A Avoine,ce ne sont pas des flocons qui tombent mais seulement quelques gouttes de pluie. A Néman, la voie verte est coupée pour travaux et je dois donc modifier mon itinéraire. Je vais longer ma troisième rivière différente de la journée : l’Indre. Cette route permet aussi de passer devant le château d’Ussé et de rejoindre directement un camping où j’avais plus ou moins prévu de passer la nuit.

le château d’Ussé

J’arrive bien sec au camping. Je ne monte pas la tente tout de suite car le propriétaire que j’ai eu au téléphone me parle de prévisions météo problématiques et peut me proposer un hébergement au sec dans un mobile-home. Pendant que je l’attends et rédige ce compte-rendu une violente averse se déclenche. Je n’ai plus d’hésitation pour sa proposition.

Dominique Joly, un ami du Club des Cent Cols, qui habite la banlieue de Tours va venir me chercher ce soir et nous irons manger au restaurant. Demain, nous avons prévu de rouler ensemble avec Francine son épouse. C’est encore un voyage qui me laissera aussi des souvenirs par la richesse des rencontres.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Yvette gerolami dit :

Encore une magnifique rando. Merci Regis de nous faire rêver. Il faut du courage pour partir tout seul. Bravo !

verchère jeannot et annie dit :

bravo régis nous te suivons bonne randonnée bon courage pour la suite car le temps n’est pas avec toi a bientôt

Brault Alain dit :

Nous ne sommes pas en Touraine sinon nous aurions pu faire un bout de route ensemble lors de ta prochaine étape qui devrait passer pas très loin de chez nous.

André LIOTIER dit :

Bonsoir,
Ce pays est vraiment riche . . . . . en Châteaux.
Bonne route

Fanfoué De La Motte dit :

Ave Cyclosaurus Rex (Regis), j’ espère que l’on ne te l’ avais pas encore faite, mais vu que tu persévères dans ton oeuvre de bénédictin, les qualificatifs vont finir par manquer! Rien ne t’ arrête, ni la boue, ni la pluie, ni les châteaux, ni les églises, ni les cours d’ eau, ni le Saumur! A défaut de Champigny, on va devoir sortir le Champagne quand tu parviendras au terme de ton périple! Ptin, comme disait Chichi aux Guignols, on va pas fêter ça à la Corona! Allez, tchô!

Jour 22 — Mardi 05 Juin Malicorne-sur-Sarthe (72)  →  La Ménitré (49)

Étape précédente

Jour 24 — Jeudi 07 Juin Rivarennes (37)  →  Chinon (37)

Étape suivante