Tour d’Irlande : Jour 02 — Mercredi 08 Mai

Fethard  →  Bunmahon Deuxième étape
Distance 78 km
Dénivelé 1000 m
Départ 8h05
Arrivée 15h40
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Le camping étant loin du village, je n’ai pas pu visiter le pub. Je n’ai pas très bien dormi car la nuit  a été très humide (mais sans pluie) et j’ai eu froid. C’est le chant des oiseaux qui me réveille vers 6 heures : merle noir, troglodyte mignon, pigeon ramier, corbeau freux et pinson des arbres chantent à tue-tête sous un ciel bleu qui malheureusement va se couvrir dans la demi-heure. 

L’étape est un véritable toboggan. Il n’y a pas une portion de route plate. Les paysages sont assez similaires à ceux d’hier, loin des images de cartes postales d’Irlande. La faible luminosité ne me motive pas à sortir l’appareil photo. Au vingt-septième kilomètre, j’arrive à Ballyhack où je vais emprunter un bac pour traverser l’embouchure d’un fleuve (je n’arrive pas à trouver son nom car il est situé après le confluent de plusieurs autres cours d’eau).

Après avoir traversé, je poursuis ma route. Je ne peux pratiquement pas prendre de photos sur les quelques perspectives intéressantes car les routes sont étroites et il n’y a pas d’accotement pour s’arrêter. Le soleil fait son apparition vers midi mais disparaitra à 13h.

J’arrive vers 13 h à Tramore qui est une grande agglomération. La circulation est intense mais il y a quelques pistes cyclables. J’en profite pour me restaurer. Je m’achète un Fish and Chips afin de me remémorer le dernier que j’ai mangé, en Irlande déjà, il y a 32 ans. Je me régale car le poisson est très frais. Néanmoins, je ne m’attarde pas car un vent glacial s’est levé.
Un gros raidillon m’attend pour sortir de Tramore. Puis je reprends des routes où les côtes et les descentes se succèdent pour descendre au niveau de la mer et remonter aussitôt à 20 mètres d’altitude. Cela me rappelle le relief de la Bretagne lors de mon tour de France.
Les paysages deviennent beaucoup plus beaux.

Ayant eu froid la nuit dernière et étant assez fatigué, je décide de loger en Bed and Breakfeast. Je m’arrête au pub à l’entrée de Bunmahon pour demander s’il y en a dans le village. Ils m’en trouvent un, téléphonent  et réservent. J’ai le temps de boire ma première Smithwiks  et je rejoins sans tarder le B&B.

Mon hôte m’a conduit ce soir au pub pour me restaurer. Il n’y avait pas de musique traditionnelle aussi c’est à 20h30 que je lève le camp pour aller me reposer et terminer ce petit compte-rendu.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

Zuanon dit :

Faire 1000 mètres de dénivelée sans dépasser l’altitude de 80 m, faut le faire ! J’ai commencé à compter les grimpettes, je me suis arrêté à une quarantaine. Comme casse-pattes, y a pas mieux ! Je préfère un bon vieux col du Noyer… La météo ? Classique d’après mes souvenirs. Islande et Irlande, même combat. Tiens bon et dépayse-nous, ça fait du bien.
Amitiés
JPaul

Pierre Hérant dit :

Paysages magnifiques Régis et très bien mis en page comme toujours sur ton blog. Je te souhaite au plus vite du grand beau temps même s’il doit être plaisant de se réfugier dans les pubs pour y boire d’excellentes bières irlandaises sous prétexte de se réchauffer.
Très bonne poursuite de ce grand tour !
Pierre

Gerolami dit :

Bonsoir Régis
C’est toujours avec plaisir que je lis tes comptes rendus, j’ai l’impression de voyager.
Merci de partager ton aventure et j’apprécie ton travail de fin de journée malgré la fatigue
amitiés

Galambaud dit :

Bon courage Régis pour cette nouvelle aventure.
Jean-Paul Galambaud

Fabrice Sauter dit :

bravo et merci pour ces belles photos
je découvre l’Irlande.
En Bretagne très beau actuellement, pourvu que cela dure
Hâte de te relire
Belle continuation champion

Fabrice Sauter dit :

Pas trop de chance avec madame météo
En Bretagne très chaud,,si cela pouvait continuer.
Bravo pour ta journée, hâte de te lire je découvre l’Irlande,,,,Merci merci

Pitbull dit :

Coucou de Nant ou le soleil est revenu, patience l’Irlande aussi aura sa canicule !!!

Jean Marie dit :

Merci Régis pour Maurice
Je vois que tu n’as pas tardé à prendre tes repères en ce qui concerne les traditions locales, en te souhaitant plus de soleil
Jean Marie

JEAN-LUC BARBET dit :

Bonjour Régis,
Je te souhaite un beau voyage dans ce pays qui doit être magnifique et peuplé de personnes chaleureuses et bienveillantes. J’espère que le temps s’améliorera et j’ai hâte de suivre cette nouvelle aventure. Bravo
Amicalement
Jean-Luc de Boulogne sur mer (TDF 2023)

victor dit :

Tu pars fort, plus que dans tes précédentes virées : est-ce à dire que ton engin est à assistance ou alors tu détiens une forme olympique (par les temps qui courent…); en tout cas la flamme cyclotouriste est toujours comme une flamberge au vent, ça va déteindre positivement sur les sédentaires!

Aimé GALDIN dit :

Ah ! Très belle étape avec des bosses (mais aussi des descentes, farceur ! Moi je trouve tes photos très belles avec des horizons biens plats et de l’herbe bien verte. On comprend que les moutons en raffolent. Tu vas te régaler avec ton prochain gigot mon salaud !
On se demandait avec Carmen quel objectif tu utilisais pour avoir ces résultats. Elle a plusieurs objectifs de son côté. Le premier est un voyage en vélo et le second est justement l’achat d’un objectif. Pour ce qui me concerne, je n’en ai qu’un : récupérer un beau pull en laine de mouton irlandais, épais, aux couleurs extra pétantes… Tu verras… quand t’auras mon âge t’auras aussi des idées fixes. Bonne nuit et courage pour demain.
Ah ! Tu as frôlé Waterford très célèbre pour ses tailleurs de cristal. Mais ça vaut pas du baccarat (Vosges) !

Loust dit :

Toujours agréable de lire vos aventures et quel courage pour rédiger ces comptes rendus chaque soir. J’attends avec impatience la suite de votre périple. Bon voyage

SERGE POLLONI dit :

Bonsoir Régis,
L’on s’est pelé 8 jours sur 11 en Corse!!! alors en Irlande…… Heureusement qu’il y a de la bonne bière, du moins je l’espère pout toi

Tour d’Irlande : Jour 01 — Mardi 07 Mai Rosslare  →  Fethard

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 03 — Jeudi 09 Mai Bunmahon  →  Youghal

Étape suivante