Tour d’Irlande : Jour 03 — Jeudi 09 Mai

Bunmahon  →  Youghal Troisième étape
Distance 81 km
Dénivelé 760 m
Départ 8 h 35
Arrivée 15 h 20
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

J’ai reçu beaucoup d’encouragements dans les commentaires de mon blog mais …


La qualité de l’enneigement cet hiver, ne m’a pas permis de faire du ski de fond et de me forger une bonne condition physique. Devant affronter une méforme persistante, il ne me restait plus qu’à abandonner mon projet de voyage en Irlande. J’ai envisagé un temps, de faire ce voyage sans le matériel de camping ce qui aurait allégé ma monture d’une douzaine de kilos mais ce choix était irréaliste car il y avait de longues zones assez désertiques à traverser où j’aurais eu beaucoup de mal à trouver des hébergements. J’ai donc finalement décidé de faire ce voyage en VAE plutôt que d’abandonner ce projet que j’avais longuement préparé.

Il est indéniable que c’est plus facile en VAE même si sur une étape comme celle d’hier, je suis arrivé bien plus épuisé que la batterie de mon vélo (il lui restait quant à elle 20 % de charge).

Je comprends très bien qu’un voyage dans de telles conditions puisse ne plus faire rêver certains d’entre vous. J’ai bien conscience aussi que certains vont être déçus tandis que cela pourra éventuellement donner des idées à d’autres qui vont peut-être élargir leurs champs du possible.

Je ne recherche pas la gloire. Mon but est tout simplement de partager mes découvertes, mes émotions à travers mes photos et récits pour donner éventuellement envie. Je continuerai donc à alimenter mon site.
Je n’ai pas abandonné l’idée de refaire des voyages, plus modestes, avec ma randonneuse « musculaire » tout comme je continue à faire régulièrement des sorties sur mon vélo traditionnel sans assistance.

Pour ceux qui ne trouveraient plus d’intérêt à suivre mes voyages, il est facile de se désabonner de modachulvelo. Il suffit de cliquer sur le lien de désabonnement figurant en bas de chaque notification de publication.

La troisième étape

Cette étape a été beaucoup moins accidentée que celle d’hier. Il n’y avait pas de raidillons. Les vingt premiers kilomètres, jusqu’à Dungarvan offraient quelques belles perspectives mais une brume maritime ne permettait pas de bien distinguer les reliefs du littoral.

Peu avant Dungarvan, je suis arrivé sur une route à grande circulation mais une voie cyclable permettait de rouler en toute sécurité. Cette voie m’a permis de traverser facilement la ville fort animée. Là encore, l’appareil photo n’a pas « chauffé » alors que j’aurais aimé photographier des façades de maisons ou commerces bien colorées : de nombreux véhicules garés ne me permettaient d’avoir un cadrage satisfaisant.

Après quelques kilomètres, j’ai quitté la côte pour emprunter de petites routes tranquilles passant au milieu des champs. Après une petite partie de cache-cache avec la brume toute la matinée, le soleil a finalement percé et a brillé tout l’après-midi. Dommage qu’il n’y ait eu que très peu de photos à prendre à ce moment.

 

J’ai fini par arriver à Youghal où je me suis mis en quête d’un hébergement. Je suis passé à l’office de tourisme. Visiblement Youghal est très prisé et les tarifs des hébergements sont particulièrement élevés : le camping est à 30 euros et les B&B sont largement au-dessus des 100 euros. Finalement, l’hôtesse d’accueil m’en trouve un à 50 euros situé à 4 kilomètres du centre ville. C’est raté pour une visite plus approfondie de la ville ce soir. Je me contenterai d’une petite visite, à pied, au pub situé à environ 1200 m de mon lieu d’hébergement.

La disponibilité des connexions internet est aléatoire (ce soir je n’ai pu me connecter qu’à partir de 20h), mon forfait de données a été bien entamé dès le premier soir au camping aussi je ne suis plus certain de pouvoir publier tous les soirs.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

ALAIN BENOIST dit :

Bonjour Régis
On te suit pas pour compter les watts!
Entre renoncer à tes rêves, mettre ta santé en danger, …. Le choix est le bon
La performance physique peut faire partie du voyage, mais c’est loin d’être le seul ingrédient de cette recette magique.
Alors merci de nous faites partager ta ballade irlandaise.
Amitiés
Alain

Yvette Gerolami dit :

Bonsoir Regis
Vae ou pas à chacun son choix selon sa condition physique, quand on éprouve l’envie de faire des découvertes à vélo. Alors continue à nous faire participer à tes aventures et nous faire rêver.
Merci.
Yvette G.

Roger Colombo dit :

Régis

Et si tu arrêtais de te casser la tête…
profite de ton voyage et continue de nous passionner.
on parle chaque soir de toi avec les cyclos Yenne à BUIS.

J’ai pb pour écrire.

à bientôt

André LIOITIER dit :

Salut Régis,

Le VAE (Valeur Ajouté Ecolo) c’est sensationnel comme le dit Daniel CATTIN après 70 ans surtout si on a eu un problème cardiaque le VAE c’est la solution avant de se “dégouter” du vélo, la condition est de conserver la sensation de faire du vélo et c’est possible.
Tu as fait le bon choix permettant de prendre encore du plaisir.
Je te souhaite un beau et bon voyage.

Benedict White dit :

Merci, merci Régis de nous faire partager ces bons moments.
Impatient de lire la quatrième étape…

Pierre Charnay dit :

T’as pas honte? Blague à part, on s’en fout totalement et tu n’avais pas du tout à te justifier. Ce qu’on aime dans tes voyages c’est les compte-rendus. Alors continue comme ça, c’est parfait. A bientôt l’ami.

Régis Paraz dit :

Je ne cherche pas à me justifier et je n’ai pas honte d’être passé au VAE. Ce qui me culpabilisait c’était que certains commentaires étaient trop enthousiastes par rapport à mes “performances”.Je n’avais pas affiché le fait de prendre un VAE afin que l’intérêt du voyage prime sur les préjugés. En ne le dévoilant qu’après quelques étapes j’ose espérer que certains,pris par le voyage,puissent dépasser ces préjugés et ainsi voir les choses autrement.

yves Bochent dit :

salut Régis,
suivre ton périple est un vrai plaisir.
je suis venu au VAE l’année de mes 77ans (82 ce jour) ,un choix bienvenu car sans lui je ne ferai plus de vélo et avec mon épouse nous profitons pleinement dés régions que nous visitons. il faut savoir vivre son âge avec bonheur .
alors bonne route Régis.
kenavo Yves

LAMBERT Jean-Pierre dit :

Bonjour Régis. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ! La brume maritime a bon dos…ne serait-ce pas la brune Guinness qui ne t’a pas permis de bien distinguer le relief ? Mac Isard

Pierre LESPAGNE dit :

Bonjour Régis,
j’ai pris un peu de retard sur tes premières étapes.
je constate que le périple est bien engagé et le reportage toujours aussi passionnant.
Félicitations pour la remarquable qualité de ton site. La rédaction accompagnée de photos ciblées est digne d’un vrai pro.
Bonne continuation.
Pierre

vieillard bernard et régine dit :

En VAE, et alors ? On connait bien ce qui t’arrives. Suite aux problèmes de santé de Régine, après un temps d’inaction, nous sommes passés au tandem VAE, et depuis nous avons fait des voyages qu’on imaginait même pas ! Et puis tu as dû te rendre compte qu’en mode Eco, il faut quand même appuyer pour avancer et que çà reste du vélo, bien que l’effort soit atténué. L’important c’est le voyage, et nous, avec impatience on attend tes photos, tes compte-rendus pour partager ton voyage et donner des envies. Et puis, le VAE en voyage, c’est un paramètre de plus à gérer : la consommation batterie. On va paraphraser Forrest Gump : “Roule Régis, roule, le monde est grand”

Cattin Daniel dit :

Bravo Régis pour ces comptes rendus du beau voyage que tu est en train faire. Bien sûr, l’essentiel est la découverte !
J’ai fabriqué des centaines de vélos musculaires (dont le tien) et je cautionne fermement le choix du VAE. Certains voyages seraient irréalisables sans cette petite aide pour la grande majorité des 70 ans et plus….
Nous sommes actuellement en Sicile et nous avons pensé à toi et ton voyage de 2007.
La montée à Tusa, c’est 6 km pour 700m de d+ !!! 5 ou 6 passages à 15%, Joëlle dit souvent “merci le moteur du tandem” !!
Et avec une assistance réglée au minimum, on a toujours la sensation de “faire du vélo ” tout en étant rassurés sur les éventuelles difficultés.
Profite bien de ces découvertes, bon vent et toujours le plaisir de te lire
Daniel

vercaigne dit :

Bonjour Régis.
Je salue ton honnêteté.Mais qu’importe la monture, l’esprit du voyage est indemne.
J’attendrai de toute façon le commentaire et les photos avec la même impatience.
Bon vent.

JEAN-LUC BARBET dit :

Bonjour Régis,
Avec ou sans assistance, peu importe, tes rapports de la journée de vélo sont toujours magique, tu nous fais rêver.
Merci à toi et profite bien de ton voyage et j’espère que la météo va s’améliorer pour toi.
Amicalement
Jean-Luc

Carmen Burgos dit :

Bonjour Régis,
Nous y viendrons tous, au vélo à assistance. Et heureusement qu’il existe! Je voulais savoir comment tu arrivais à le gérer ( j’ai la réponse) et si tu étais satisfait du choix de ta machine.
Continue de nous faire rêver, tes photos sont toujours aussi belles et les commentaires qui vont avec nous invitent à voyager au plus près de tes sensations. Cela n’a pas de prix! Et moi, je te dis merci!!!
Bonne route,
Enjoy !
Carmen

Gras dit :

Aucun problème pour ton choix du vae tu es bien mieux en Irlande qu’assis dans ton canapé. Nous n’avons rien à prouver a quiconque et le but du voyage est les paysages traversés et les gens rencontrés. bonne balade

victor dit :

Que va supposer le pédaleur voyageur ? En ce qui me concerne, le vélo est un moyen de.. pas de gagner de l’argent en trichant (le dopage camouflé chez les pros), mais moyen de voir, visiter, découvrir, relationner, donner à cogiter, bref, VAE ou pas, peu importe, pas d’ostracisme, la cause est entendue : tu circules dans ce périple en VAE et tu nous le fais savoir (certains étaient sans doute au parfum), continue sur ta lancée d’explorateur freelance, et vive la diversité d’options, crénom !

Jean-Claude dit :

Bonjour,
Pour moi qui suis marcheur, je comprends ton approche, mais parfois l’âge aidant, savoir se réorganiser afin de conserver ses passions. Bravo
Avec votre VAE combien de km possible ?
Belle continuation
Continue à nous faire rêver

Régis Paraz dit :

Bonjour,
L’autonomie est directement liée au poids (bonhomme, vélo, chargement), au profil de l’étape, au vent mais aussi dépend des modes d’assistance utilisés (de faible à forte). Pour une étape de 1000 m de dénivelée et 80 km comme avant-hier, il me restait 20% de batterie c’est à dire que j’aurais pu effectuer environ une centaine de kilomètre. Hier pour la même distance, il me restait 35% de batterie. J’utilise l’assistance avec parcimonie. Je n’ai jamais utilisé le mode d’assistance maximum et pour le moment c’est plutôt la fatigue qui dicte mon autonomie. Hier, j’aurais pu continuer un peu mais j’aurais alors eu beaucoup de problèmes pour trouver un hébergement (dur ou camping). D’autre part, j’aime bien arriver plus tôt à l’étape afin de pouvoir profiter du lieu, visiter et avoir le temps de faire mon blog. Merci pour ton message.

Aimé GALDIN dit :

Bonjour Régis
Je reste abonné et je suis sûr que avec la honte que vont te mettre tes fidèles lecteurs tu vas passer à une locomotion plus écologique. Dans le Jura (français) ils dressent des chiens de traîneaux ‘achement performants. Y a aussi la voile… Tu devrais t’en inspirer. Te faudra choisir une race comprenant l’anglais et habitués à courir à gauche. Tu ne pourras hélas pas les ramener en France, pour les mêmes raisons.
Les photos que tu as publiées sont très belles. J’aime beaucoup celle où il y a un pont avec un virage à gauche.
J’espère que ce rabais de 50% pour ton B and B de ce soir n’était pas assorti d’obligations difficile à accepter !
Tu ne nous a pas décrit tes repas. J’ai peur que tu maigrisses !

Tour d’Irlande : Jour 02 — Mercredi 08 Mai Fethard  →  Bunmahon

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 04 — Vendredi 10 Mai Youghale  →  Kinsale

Étape suivante