Tour d’Irlande : Jour 04 — Vendredi 10 Mai

Youghale  →  Kinsale Quatrième étape
Distance 106 km
Dénivelé 1120 m
Départ 8 h 45
Arrivée 17 h 35
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Cette étape s’est déroulée sous le beau temps. . 

Vers 8h30, le ciel est bleu et les jambes tournent bien. Au sixième kilomètre, un beau renard surgit devant mes roues mais part très vite se cacher. C’est vallonné mais les côtes ne sont pas très raides.  Les routes sont souvent bordées de haies qui ne permettent pas d’avoir de vues panoramiques. 
Ce n’est toujours pas la verte Irlande des cartes postales : quand il y a des éclaircies dans les haies on peut voir beaucoup de marron. De nombreux prés viennent d’être labourés et semés. Le maïs commence à peine à sortir dans quelques champs. Dans cette île, je ne pense pas qu’il sera en manque d’eau. Pas de moutons mais quelques troupeaux de vaches complètent le tableau.

Je traverse aussi quelques agglomérations où la circulation est assez intense. Chaque fois que j’emprunte un grand axe routier, il y a un accotement matérialisé qui permet de rouler en toute sécurité.

Je n’ai pas vu la mer avant le quarante troisième kilomètre mais pas sous son meilleur jour car c’était le port industriel de Cobh.

Après Cobh, je prends un bac pour traverser un bras de mer (gratuit celui-là alors que pour la même distance j’avais payé 3 euros avant-hier) .

Je retrouve un peu de circulation  à l’approche de Carrigaline puis j’emprunte une voie verte très agréable qui va m’emmener à Crosshaven en longeant pendant huit kilomètres un bras de mer. La voie est partagée piétons et vélos. Contrairement à ce qui se passe en France chacun reste à sa place. Je croise quelques cyclistes mais beaucoup plus de joggers sur cette partie.

Carrigaline

C’est à partir de Crosshaven que les côtes très pentues vont se succéder. Cela ressemble à l’étape d’il y a deux jours. Sur cette partie c’est encore le même paysage que celui du matin : haies, champs cultivés ou pâturages. On aperçoit quelquefois la mer mais c’est juste avant de la rejoindre après une belle descente.

Je finis par arriver à Kinsale. Il y a énormément de monde dont un certain nombre de Français. La circulation est problématique. Quand j’y suis passé en 1992, c’était beaucoup plus calme. Je me mets en quête d’un hébergement en me rendant à l’office de tourisme. Ils me donnent une liste de Bed and Breakfast. Je trouve mon bonheur au troisième coup de téléphone. Je diffère ma visite de Kinsale pour visiter en soirée quand l’agitation se sera calmée.

Douché, rasé, je pars visiter la ville et me rends dans un pub restaurant indiqué par mon hôtesse. Elle m’avait dit qu’il y aurait de la musique traditionnelle. Malheureusement ce ne fut pas le cas. Je me suis néanmoins régalé en mangeant encore du poisson très frais accompagné d’une excellente bière blonde locale.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

Mucel Chantal dit :

super toujours sur ton vélo.
En solitaire ? quelle belle aventure.
bon courage mais je pense que tu en as.

Chantal mucel (fille) de mado

Agnès dit :

Salut mon Cousin aventurier.
De retour d Espagne je lis tes 1 ers récits les uns à la suite des autres. Ton blog est remarquable, tu prends le temps de nous décrire en détail tes étapes et cela permet un beau partage! Je t admire et tu me fais rêver !
Que le soleil soit avec toi pour te permettre de pédaler et dormir au sec. Que les lumières soient belles alors pour que tu captures de merveilleux souvenirs dans ton objectif.
Prends soin de toi
Je t envoie plein de bonnes énergies pour te soutenir
Fais toi plaisir et vis l’instant présent
PS: VAE ou musculaire pour moi aucune différence : tu es courageux et je suis fière d’ être ta cousine

Mario dit :

Salut Régis, on dirait que la rue avec le pub “Oscar” à Kinsale est directement inspirée du film “Barbie” (p.ex. https://cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/IDOPUIU7UZB3NKMJUUYTFNB7DI.jpg) … ou vice-versa 🙂

CHAURIN dit :

Bonjour Régis,
En suivant tes commentaires et photos, je retrouve des coins visités par la mer : Kinsale, Crosshaven… Les maisons aux couleurs pétantes !
Tu connais ma dead-line pour passer au VAE et, à ce sujet, les prises de courant irlandaises sont-elles aux normes européennes ou anglaises (adaptateur nécessaire) . Vers la côte Ouest, je pense que tu trouveras de quoi prendre de belles photos … et me rappeler de vieux souvenirs !
Bonne route,
Guy

Bijot dit :

Bonjour. Régis,
Une étape de plus de 100 km, tu trouves la forme au fur et à mesure de l’avancement de ton voyage.
Je te souhaite un bon périple dans la verte Erin.
Amitiés.

Quercioli Yann dit :

Magnifique Régis ! Je suis avec attention ton parcours, nous nous étions croisés chez Michèle et Robert il y’a quelques jours. Bonne route !

yves Bochent dit :

salut Régis,
une amie ayant voyagé en Irlande utilisait la fonction gratuite “park4night”pour trouver une chambre .
Kenavo Yves

Régis Paraz dit :

Merci Yves pour le tuyau. Je viens d’y jeter un coup d’œil et ça paraît intéressant.

Aimé GALDIN dit :

Très jolies photos aujourd’hui ! Tu étais inspiré par la lumière et les façades de couleur.
J’ai apprécié ta tirade sur les couleurs marron des champs d’où le maïs sort péniblement. C’est une question de préparation de la terre. L’agricultrice irlandaise est la plus heureuse du monde : elle peut rester au lit pendant que son mari laboure.
Les pubs ont l’air accueillants. Mais les plats et boissons ont l’air de se répéter ! C’est souvent poisson et bière ou bien bière et poisson… C’est vrai que notre vie se terminera par une bière. Et comme légumes ? Ils proposent quoi les z’irlandais ? Comment est l’accueil pour les cyclistes au long court comme toi ? Est-ce que certains d’entre eux s’adressent à toi en français ? Et le matin tu déjeunes de quoi ?
Bon courage pour demain.

Régis Paraz dit :

J’avais prévu de parler de tout ça et de livrer mes premières impressions d’Irlande mais c’était trop tard hier soir pour pouvoir continuer mon article. Réponses aux questions à suivre prochainement.

Tour d’Irlande : Jour 03 — Jeudi 09 Mai Bunmahon  →  Youghal

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 05 — Samedi 11 Mai Kinsale  →  Clonakilty

Étape suivante