Tour d’Irlande : Jour 07 — Lundi 13 Mai

Baltimore  →  Goleen Septième étape
Distance 56 km
Dénivelé 650 m
Départ 9 h 20
Arrivée 15 h 00
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Il a plu cette nuit et c’est sous un léger crachin que je démarre. Le ciel va rester couvert mais le vent va se lever et dégager un peu le ciel à partir de 13 heures. Je ramasse deux petites averses dans la matinée mais pas suffisamment violentes pour me mouiller.

 

peu après le départ

Cette étape est moins belle que celle d’hier. L’eurovelo 1 s’éloigne de la Wild Atlantic Way pour me faire passer par de tous petits chemins vicinaux aux revêtements chaotiques et sans beaucoup de vues extraordinaires.

Au vingt-sixième kilomètre, en ayant assez de me faire secouer et d’emprunter des raidillons, je regarde précisément la carte et décide d’emprunter la Wild Atlantic Way. J’en avais emprunté un petit bout quelques kilomètres auparavant, et il n’y avait pas beaucoup de circulation. Sur la carte, elle est bordée de vert.

Wild Atlantic Way

Mon choix me parait judicieux car les côtes sont moins sévères, le revêtement est bien plus roulant et la vue est beaucoup plus large. Les kilomètres s’enchainent…

et lorsque j’arrive à Goleen, un office de tourisme de Mizen Head est ouvert.  Je m’arrête et on m’annonce que le camping que j’avais repéré 7 km plus loin est fermé. Je téléphone à un Bed and Breakfast mais personne ne répond. Le restaurant de Goleen qui fait aussi Bed and Breakfast est fermé le lundi. Il y a un camping en cours d’aménagement à Goleen même. Je téléphone, explique ma situation et on me dit qu’on peut m’accueillir.

Il y a de l’électricité dans une structure encore en construction où je peux mettre mon vélo en charge et me connecter à Internet. Les sanitaires sont opérationnels et je peux prendre une douche chaude sans avoir à payer de supplément. Cerise sur le gâteau, je bénéficie d’un tarif spécial cyclo (15 euros).

Au moment de planter la tente, une courte averse se met à tomber. J’attends quelques minutes et peux enfin m’installer.

Ce soir, je vais aller voir au pub, situé à un petit kilomètre, pour voir si je peux me restaurer.

Demain, la pluie est annoncée toute la journée.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

Fanfoué De La Motte dit :

Salut e-cyclosaurus, je constate qu’il fait presque beau en Irlande, alors q’ici-bas, nous sommes repartis pour une période de froid- flotte. Je suis ton périple avec intérêt et je profite du mauvais temps annoncé pour te donner mes zimpressions. Je remarque avec quelque surprise que tu ne donne pas d’ informations sur l’ évolution de l’ irish flore,
J’ attendais des commentaires enthousiastes sur le développement du vignoble ou des orangeraies ( Bourvil doit se retourner dans sa tombe! ). Nada! Je pense qu’ on nous bourre le mou avec ces histoires de réchauffement climatique et que finalement rien ne change, roule, Irlandia! J’ ai lu avec plaisir le commentaire de Marty. Apparemment, le whisky ne coule plus au robinet dans les campings et on n’y élève plus de vers dans les sèches gogues! Tant mieux pour la santé du cyclosaurus. Déjà que de Goleen à golem il n’y a qu’ un pas, y manquerait plus que tu fasses une mauvaise rencontre! Profite du mauvais temps pour aller au bistrub, et à plusse, Cyclosaurus!

Pascal Buffy dit :

Bonsoir Régis, de retour d’un bon petit séjour drômois avec notre club yennois, j’en profite pour te donner des nouvelles du top 14 (mais peut-être es-tu informé déjà) : Toulouse est seul en tête après sa large victoire contre les parisiens. Bayonne, Bordeaux-Bègles, Toulon vainqueurs successifs du Racing, de La Rochelle et de Lyon.
Tes conditions de voyage ne sont pas les meilleures, j’espère que cela ne va que s’améliorer. Même si tu es en vae, je me régale tout autant de tes photos de la verte Erin et de tes récits !
Tes 2 vidéos m’ont rappelé mon week-end fin juillet 2023 à Albiez lors du festival de musique irlandaise, les celti’cimes. Avec Yves Jullien nous avons passé une bonne partie de la soirée à écouter les musiciens venus nombreux jouer tous ensemble dans la salle du café. Quelle ambiance et quelle convivialité ! Vraiment j’aime beaucoup cette musique et cette ambiance chaleureuse. Je te souhaite de pouvoir assister à beaucoup de ces concerts spontanés dans les pubs car la musique fait vraiment partie de la vie des irlandais. On a l’impression que tout le monde joue d’un instrument ou chante, et quel que soit son âge !
A bientôt, Pascal.

MARTY dit :

Bonjour Régis,
Merci de tes partages . Ils me permettent de me refaire mon film tourné, il y a tout juste deux ans.
Le 5 mai 2022 ,j’étais à Goleen. Te rappelles tu ce que j’y ai vécu! L’office de tourisme était déjà très nul!
“Le soir je m’arrête à Goleen.
Un office de tourisme un peu nul, m’envoie dans un
pseudo camping introuvable, pas de panneau. Je finis
par le trouver. Jane, la propriétaire vit dans une
caravane et il y a en tout, deux emplacements de deux
mètres carrés !
Ce pseudo camping dispose d’un coin sanitaire. Un
cabanon sans toit, équipé d’une douche qui ne marche
plus, d’un lavabo pas beau, crado, plein de feuilles
mortes et de toiles d’araignées. De pseudos toilettes
sèches n’ayant pas servi depuis plus d’un an, grouillant
d’insectes, un nouveau concept écologique.
Qu’importe, fatigué je monte ma tente, me fait une
pseudo toilette dans le pseudo sanitaire et prépare mon
repas. Nouvelle surprise ! Je tire du robinet une eau
colorée ocre.
Jane m’affirme qu’elle est potable. Il n’y a pas de
problème. Il est vrai qu’une fois mélangée à mon potabio
au panais la couleur disparaît.
Le ciel a été gris une bonne partie de la journée. Ce
matin, il pleut. Je profite d’une accalmie pour plier et
ranger. L’eau bouillante ocre devient noire quand je lui
ajoute du nescafé. Par contre, une fois Modestine parée
de ses sacoches, je décampe sans demander mon
reste, pars comme un voleur que je ne suis pas et sans
laisser un euro.”

Demain la pointe de Mizen Head, très sauvage et beau. Je te souhaite une belle journée
Amitiés DIDIER

Régis Paraz dit :

Je suis passé devant ton pseudo camping et j’ai vu Jane avec 2 chiens. Le camping est situé 200m plus loin et n’a rien à voir. Les sanitaires sont opérationnels. Une cuisine avec plaques, bouilloire, vaisselle est en cours de finition mais opérationnelle aussi.
Tout va bien ce soir.

Aimé GALDIN dit :

La journée a été intéressante à ce que je lis. Il t’a tout de même fallu attendre le 26ème kilomètre sur les 56 du parcours pour te rendre compte que tes fesses ne supportaient plus ! Continue comme ça ! Tu t’endurcis ! Le climat est parfait dirait-on : ça s’arrête tout le temps de pleuvoir. Ça rappelle la célèbre phrase de Jacques Faisant : « Les Vosges ? Ça descend tout le temps ! »
Dis-nous un peu : quelle est l’ambiance générale de ces pubs que tu fréquentes assidûment. Ce sont des lieux de perdition ou des estaminets du genre qui disparaît de nos campagnes françaises ou belges. Il y a du monde ? C’est bruyant ? c’est enfumé ? Ça sent quoi ? Quand tu vas accoster le Connemara où ils se chauffent à la tourbe, ça va te prendre sèchement à la gorge ! C’est cher ? la faune est curieuse ou indifférente ? Et dans les bleds que tu traverses (on a l’impression que tu les évites !) est-ce que tu a vu des boutiques de vélocistes ? T’as rencontré d’autres cyclos (clotes) ? Comment sont sapés les autochtones ? Ils sont blonds, bruns ? Je les imagine roux flamboyants avec des tâche de son plein la g…
Je suis très curieux de connaître ton style de vie avec beaucoup de détails. Toutes ces questions vont t’amener, j’en suis sûr a étoffer tes prochaines synthèses. Mais tu n’est pas obligé de tout raconter… Et même, tu peux mentir ! Ah ! Un beau mensonge, vaut bien une mauvaise vérité, non ?
Bonne nuit !

Régis Paraz dit :

Je referai une synthèse ultérieurement. Ce soir pas de restauration au pub. Retour au camping,popotte au froid je file vite me mettre au chaud dans mon duvet.

Tour d’Irlande : Jour 06 — Dimanche 12 Mai Clonakilty  →  Baltimore

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 08 — Mardi 14 Mai Goleen  →  Bantry

Étape suivante