Tour d’Irlande : Jour 09 — Mercredi 15 Mai

Bantry  →  Bantry Neuvième étape
Distance 60 km
Dénivelé 700 m
Départ 9 h 40
Arrivée 14 h 30
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Je ne regrette pas mon choix d’hier car aujourd’hui j’ai pu apprécier le tour de la péninsule de Sheep’s Head. Une  alternance d’averses et d’éclaircies a pu me permettre d’avoir de très belles vues.

Photo de Bantry prise hier soir

Je reprends ce matin, le même chemin qu’hier jusqu’à Durrus, sous un ciel bien chargé. À Durrus, après 10 km, je prends la route que j’ai délaissée hier sous la pluie pour m’engager dans la péninsule de Sheep’s Head. C’est à ce moment là que je prends une première averse sur le dos. Elle n’est pas violente et ne m’accompagne que sur 5 km ce qui fait que je ne suis pas du tout trempé. Je peux enfin sortir l’appareil photo.

La route est relativement plate, les kilomètres défilent et je multiplie les arrêts photos.

Au vingt-cinquième kilomètre, une violente averse se déchaine. Par chance, je suis à l’entrée du village de Kilcrohane et je peux me réfugier dans un salon de thé situé au bord de la route. L’averse ne dure que 10 minutes, le temps que je prenne un café avec un croissant. Je repars aussitôt et j’aperçois quelques coins de ciel bleu au milieu des nuages. Je file plein sud, laissant partir l’eurovélo1 sur ma droite et poursuis l’exploration de la péninsule. J’avais repéré, lors de la préparation de mon voyage, une toute petite route qui permettait de traverser la montagne et basculer sur la côte ouest. Cette route avait l’air d’être très sauvage, située au milieu de nulle part. 

J’envisageais de continuer le plus au sud possible en faisant un petit aller-retour de 10 km mais les gros nuages noirs qui s’amoncelaient m’en ont dissuadé.

Dernière vue vers le sud avant de partir plein ouest par la petite route

Je bifurque à droite et prends donc cette petite route qui se révèle telle que je l’avais imaginée : sauvage, étroite et au revêtement très cabossé. Je vais la suivre sur plus de vingt-cinq kilomètres avant de retrouver l’eurovélo1. Je vais particulièrement apprécier ma fourche et ma tige de selle supendues.
Je grimpe, passe un très joli col géographique à environ 140 m d’altitude avant de basculer sur la rive ouest où je découvre de magnifiques vues aériennes sur  la baie de Bantry et sur la péninsule de Beara que j’irai explorer à partir de demain. J’essuie encore quelques courtes averses mais je sèche aussitôt dans les kilomètres suivants.

Je suis content de retrouver un revêtement plus civilisé lorsque je fais la jonction avec l’eurovélo1. Le ciel devient de plus en plus menaçant et je reprends la pluie sur les huit derniers kilomètres de mon circuit.

dernière prise de vue avant la pluie

Sur les conseils de mon ami Francis, j’avais prévu d’aller visiter Bantry House et ses jardins mais quand je suis passé devant, la pluie m’en a dissuadé. J’ai rejoint directement le B&B où j’ai pu vaquer à mes activités habituelles (douche, tri des photos et rédaction du blog) avant de repartir en ville ce soir.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

Marie-Agnes dit :

Toujours du plaisir à te suivre sur les routes irlandaises !
Dans le Lot, actuellement, climat irlandais ☔☔
Bises

Aimé GALDIN dit :

Tu es parti aujourd’hui d’un point A pour arriver au même point ! Bravo ! Celle là on ne me l’avait jamais faire !
Autrement dit, le 60 kilomètres que tu annonces ne comptent que pour du beurre ! À quand une pédalée à reculons ?
Très jolie la photo avec les deux chevaux (pas ceux de Citröen !) qui broutent.
Je vais te livrer un secret. Quand tu es devant un tel spectacle, je sors un sifflet à roulette volé un jour à un gendarme de mes relations et je souffle dedans. Les deux chevaux, ou plus si affinité, lèvent alors de museau et regardent dans ma direction. C’est alors que je déclenche : clic-clac-kodak !

Polloni dit :

salut Régis,
Il semblerait que l’Irlande soit aussi verte que le Lot et Garonne en ce moment. Profite bien des éclaircies pour faire des photos et admirer les paysages et nous en faire profiter
Bonne route
Polo

Catherine Fourrier dit :

Bonjour Régis,

peux tu nous dire comment était ton B&B de Bantry ? Combien l’as tu payé? Quel était son nom?
Nous sommes toujours en construction de notre itinéraire…
Bonne chance avec la météo, ici nous avons pluie non stop!

Régis Paraz dit :

Le B&B était situé sur la butte au-dessus de l’office de tourisme. 5 mn à pied par un raccourci. C’est l’OT qui a téléphoné et réservé. Je ne connais pas le nom du B&B mais sa propriétaire s’appelle Elizabeth Gibson. J’ai payé 60 euros, ce qui n’est pas cher pour Bantry. Les sanitaires (SdB et Wc) étaient partagés avec une autre chambre louée le premier soir mais pas le deuxième. Le breakfast est un peu léger. Sinon, il y en a un autre que m’a décrit Francis dans les commentaires du jour 08. Je suis passé devant, il est aussi très proche du centre ville.

Michel MATHIEU dit :

Salut Régis
L’Irlande et l’Ecosse sont dans mes projets depuis longtemps. C’est donc avec plaisir que je suis ton magnifique voyage. En Haute Savoie, on a aussi une météo irlandaise en ce moment. Tu viens de parler d’un col géographique. As tu prévu de franchir des cols homologués lors de ton périple ?
Je te souhaite de belles rencontres avec le paysage et les autochtones.

Régis Paraz dit :

Bonsoir Michel,
Tu as dû rater un épisode : étant en VAE, je ne déclarerai pas de nouveaux cols irlandais. J’ai déjà franchi un certain nombre de cols en 1992 avec mon vélo “musculaire” et je les ai déjà déclarés. Normalement, je franchirai deux nouveaux cols au cours de ce voyage. Qu’importe qu’ils soinet déclarés ou non, l’important c’est qu’ils me restent des souvenirs.

Fanfoué De La Motte dit :

Salut Régis, j’ ai tout vu tout lu . Peu de temps pour commenter (problèmes familiaux! ). Images magnifiques mais inquiétudes pour ton arrêt dans un salon de thé ?…Une irish coquine? A plusse Cyclosaurus!

victor dit :

Quelle est cette fleur rose mauve qui semble échappée des jardins? Pas une bruyère quand même!
L’Irlande propose des cafés croissant comme chez nous ? Pourtant, les paysages que tu nous offres dépaysent !
Ta pérégrination sous les nuages pleins d’eau me rappelle les paroles d’une chansonnette d’enfance:”qu’il pleuve, qu’il vente, toujours l’on chante…” j’ai l’air mais plus la suite des paroles.
arrivederci amigo!

Yves dit :

Merci Régis pour ce magnifique voyage que je fais devant mon ordi grace à tes très belles photos.
La forme semble être revenue! Super !
Bon courage avec ce temps très typique de ce pays !

Daniel Beaujoin dit :

Bonjour Régis

J’espère que le temps va s’améliorer pour toi, car tu arrives dans de beaux paysages !

Bonne route

georges brun dit :

Bravo Régis pour tes très belles photos, je découvre l’Irlande .
Bon courage, je sais que la pluie ne te décourage pas.

Jean DUHAYON dit :

Après la rencontre des Amis du Randonneur à Loches, je retrouve mon bureau, l’ordi et peux, grace à toi voyager en Irlande. Trop d’averses à mon goût, je n’ai pas ton métier. Comme toujours, de belles photos. Bonnes routes et bonnes bières.

LYAN Pierre dit :

Bravo Régis. L’Irlande, même à distance, grâce à ton œil aiguisé, fait rêver. toujours…
Profite et fait profiter. c’est un plaisir. merci

Tour d’Irlande : Jour 08 — Mardi 14 Mai Goleen  →  Bantry

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 10 — Jeudi 16 Mai Bantry  →  Allihies

Étape suivante