Tour d’Irlande : Jour 15 — Mardi 21 Mai

Glenbeigh  →  Dingle Quinzième étape
Distance 74 km
Dénivelé 560 m
Départ 8 h 55
Arrivée 15 h 00
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Ce matin au démarrage le plafond est bas. Les vingt premiers kilomètres sont faciles et sont enchainés à vive allure sans arrêts photos car il n’y a rien à voir. Il me faudra attendre le quarante-quatrième kilomètre pour sortir l’appareil. 

première photo. En face, ce que j’ai parcouru hier et qui était dans le brouillard.

Ce n’est que 20 kilomètres après avoir pénétré dans la péninsule de Dingle que j’ai une vue sur sa cote est.

Juste avant de tourner pour une incursion à l’intérieur des terres.

Je n’aurai vu le soleil que pendant une petite heure

Des gros nuages menaçants se profilent à l’horizon dans la direction que je prends. La température fraichit brutalement mais une ascension me réchauffe avant de devoir remettre la goretex au sommet pour finir l’étape.

Une belle vue au sommet

Je rejoins ensuite le village de Dingle. Il est très animé et j’entends beaucoup parler français dans les rues. Dingle étant très touristique les hébergements sont chers. Aussi je décide d’aller m’installer au camping malgré le froid. J’ai la bonne surprise d’y découvrir de très bons équipements dont une cuisine fonctionnelle qui va me permettre de manger au chaud et, sans être assailli par les midges comme dans mon dernier camping.
Je m’installe et retourne à vélo en ville pour m’acheter de quoi cuisiner ce soir. J’ai opté pour un repas reconstituant mais pas Irlandais : ce sera salade, lasagnes, fruit et yaourt.

Demain,  je ferai une boucle d’une cinquantaine de kilomètres sans bagages où je devrais atteindre le point le plus à l’ouest du voyage. Mes sacoches seront mises en sécurité au camping et je les récupérerai dans la journée pour poursuivre ma route qui me verra franchir le Connor pass à 456 m d’altitude. Ce devrait être le point haut du voyage.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

CAMBESSEDES dit :

Bonjour Régis,
Depuis le début de ce mois de mai nous suivons avec délice tes pérégrinations sur ce magnifique trait de côte irlandais. Ce jour, avec le passage le plus à l’ouest, tu as été au plus proche de l’Amérique ! Et au Connor pass, tu as sans doute remporté la prime du souvenir Henri Desgranges !
Nous te souhaitons une bonne continuation dans cette balade irlandaise. Un grand merci pour ces merveilleux récits très bien illustrés qui donnent envie de prendre le large.
Amitié. Christine et Guy

Christine Charnay dit :

Bonjour Régis,
Je te trouve très courageux à braver cette humidité quasi-quotidienne. Mais c’est l’Irlande et la luminosité de tes photos est fantastique, on dirait des tableaux! Merci pour le partage et bonne continuation.

victor dit :

culicoides impuctatus, moustique des Highlands, surtout présent en Écosse: je ne connaissais pas la bête (ici on a le moustique tigre, déjà présent en mon jardin depuis qq semaines): pourvu qu’il ne franchise pas la barrière des mers (ce dont l’insecte se fout!)
rien pendant 40 km à photographier dis tu: sont-ce des banlieues, des friches industrielles, des Zac, des Zup, des Zad voire, ce que tu nous fais voir évoquerait du côté de chez nous des Znieff (zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique, à protéger ou préserver a priori)?
e la nave va…piano sano e lontano

Régis Paraz dit :

Rien à photographier car des paysages quelquonques souvent masqués par les haies le long des routes.

Aimé GALDIN dit :

Tu peux nous raconter tout ce que tu voudras sur ce pays étrange où quelques étrangers parlent français, où les éclaircies n’arrêtent pas pas d’arriver, où les pubs rincent abondamment le gosier des autochtones, où malgré la qualité de ton duvet en plumettes d’eider tu gardes la chair de poule toute la nuit, non, on ne verra jamais un oranger sous le ciel irlandais. Ça Régis, on ne le verra jamais !
Allez ! Mets la voile et laisse-toi pousser ! Je sens qu’ça d’vient bon !

CHAURIN dit :

Bon, le rythme de croisière semble atteint, malgré l’alerte de l’entorse. Dingle, une escale venant des îles d’aran pour du bricolage en tête de mat et avitaillement. Tu auras de la musique à Oban, c’est certain !
Prends soin de toi et profite bien.
Guy

Pascal courvalin dit :

salut l’ ami, j’ espère que tu n’auras pas de brouillard demain dans le Connor pass, ce serait dommage, c’est tellement joli ; bonne continuation, amitiés

Bijot Denis dit :

Bonjour Régis, pour une balade irlandaise, cela se passe pas trop mal? Pas trop de pluie.
Je pense que ta journée de repos sera samedi dans un pub avec la finale de la coupe de rugby.
Bonne continuation.
Amitiés, Denis.

Régis Paraz dit :

Je ne sais pas si je vais prendre une journée de repos car j’aimerais bien pouvoir prendre mon bateau à la date prévue pour être certain d’avoir une cabine.
À moins que je fasse l’impasse sur une visite à Dublin où j’ai déjà séjourné 3 fois.

Tour d’Irlande : Jour 14 — Lundi 20 Mai Caherdaniel  →  Glenbeigh

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 16 — Mercredi 22 Mai Dingle  →  Dingle

Étape suivante