Tour d’Irlande : Jour 22 — Mardi 28 Mai

Oranmore  →  Kilkieran Vingt-deuxième étape
Distance 91 km
Dénivelé 560 m
Départ 7 h 50
Arrivée 15 h 20
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Je pars sous la pluie. Elle va m’accompagner pendant 95% de l’étape accompagnée d’un vent violent qui sera soit latéral soit défavorable.

Les dix premiers kilomètres ainsi que la traversée de Galway ne sont pas agréables avec le flux de circulation des gens qui vont au travail.
Depuis Galway, j’avais choisi de suivre l’Eurovélo 1 afin de quitter un peu le littoral pour varier les paysages. Je me suis demandé pendant longtemps, durant cette étape, si j’avais fait le bon choix.
En effet, la sortie de Galway était très physique avec des méchants “ramponneaux”, sur une route très étroite où les voitures ne pouvaient pas se croiser. Heureusement, cela ne circulait à cette heure que dans un sens mais en file ininterrompue. Sans doute des travailleurs qui rejoignaient Galway. J’étais à contresens du flot ce qui était certainement préférable.
Et puis cette Eurovélo 1 faisait des tours et des contours dans une campagne sans intérêt, hormis la tranquillité de la route et quelques passages ombragés qui me permettaient de ne pas souffrir de la canicule.

une photo prise sur cette eurovélo 1 pendant une accalmie de la pluie

Après 25 km, de ce cheminement, j’ai rejoint une nationale que j’allais suivre sur 22 km. À ce moment là, je regrettais encore plus de n’avoir pas pris la route de bord de mer. Puis au onzième kilomètre, j’ai commencé à changer d’avis. Les lacs et les montagnes du Connemara apparaissaient enfin. Avec la pluie et l’éclairage défaillant c’était certes décevant mais à partir de là, les onze kilomètres que je vais parcourir sur cette grande route doivent être superbes par beau temps.

Je quitte cette route pour bifurquer plein sud et prendre une route sans circulation longeant de nombreux autres lacs. Malheureusement, la pluie redouble d’intensité et ne me permet pas de prendre des photos.

Puis elle se calme quelques instants (le temps d’une photo) …

… avant de reprendre. Les kilomètres défilent lentement face au vent tandis que la charge de la batterie du vélo décroit elle rapidement. 
Je finis par arriver au village de Kilkieran où je m’arrête à l’épicerie. Les batteries du bonhomme ne valent pas beaucoup mieux que celle du vélo. J’achète des plats chauds pour faire un repas équilibré : lasagnes accompagnées de pommes de terre  que je mange en plein vent, profitant d’une éclaircie, sur des tables disposées devant l’épicerie. Je demande s’il y a des possibilités d’hébergement dans le village alors que je n’ai vu aucun panneau de B&B. La  vendeuse me dit qu’elle va essayer de m’en trouver un pendant que je me restaure. Elle en trouve un mais il ne sera disponible qu’à 17 h alors qu’il est 13 h 45. Tant pis, j’attendrai au chaud dans l’épicerie car le prochain lieu d’hébergement hypothétique est situé encore à 15 km.
Après une heure et demie d’attente, l’hôtesse du B&B téléphone à l’épicerie pour dire que la chambre est prête. Je m’y rends aussitôt en faisant un aller-retour inutile de de 4 km car je suis passé devant mais il n’y avait aucun panneau.

Fin d’une étape galère et place à la récupération…

La vidéo du parcours de l’étape 

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

Yvette Gerolami dit :

jolies photos malgré la météo
profite bien du temps irlandais un peu humide !
amitiés

Fanfoué De La Motte dit :

Salut e-cyclosaurus, je pense que les dieux irlandais du rugby t’ ont dans le collimateur, mesure de rétorsion à l’ encontre d’un de ces maudits frenchy pour le rincer de la sorte. Rassure-toi, tes zimages nous permettent d’imaginer la beauté du paysage par beau temps( le pays de Mara? ). Ceci dit, Brahim, les résiliences du bonhomme et de la batterie m’épatent. Question à 2 balles, aperçois-tu des pêcheurs au bord de ces lacs, toi qui fait partie des chevaliers de la gaule? Je pensais que l’ Irlande était le paradis des fishers, avant d’en devenir un fiscal!? S’il avait fait beau, ça aurait eu de la gueule de nous montrer le Géris brandissant une superbe trout, avant de la dorer sur un petit feu de tourbe! Ca serait certainement meilleur que patates-lasagnes. Tu vois qu’on se soucie de ta santé de cyclotouriste. Menfin, même sans varier le régime ( moins de barbaque, plus de barback!), tu devrais boucler cet humide tour d’ Irlande… Adésias!

Aimé GALDIN dit :

On voit sur la photo d’ouverture que les herbes folles plient sous le vent et au bord de la grève, comme une peau de renard ! C’était toi ?
Journée d’enfer en effet. Sur la vidéo finale on aperçoit des étendues d’eau de couleur purin. Les champs de tourbe ne doivent pas être bien loin.
Tu ne nous dis pas si dans les B & B que tu dégotes tu passes des nuits dans un bon confort. Je m’imagine à voir le décor dans lequel tu évolues que ça doit cailler sec dans ce pays. Ils se chauffent à quoi ?
Clifden, terme de ton étape de demain est connue pour la qualité de ses huîtres. J’espère que tu aimes ça.
Demain matin tu ne devrais pas avoir de pluie, mais un vent du NO à 30 km/h. Dans l’après midi, ma boule de cristal reste nébuleuse. Pourtant on m’avait juré craché que c’était du baccarat pour sucre. Bonne route !

Marie-Agnes Berge dit :

Avant d’y aller, je croyais que le Connemara….c’était plat
Bonne continuation, bises

Carmen dit :

Voici un peu de soleil, quelques embruns de la Méditerranée , des senteurs de garrigue, un peu de miel de romarin, histoire de te réchauffer un peu. Bravo pour le périple que tu accomplis et merci de nous le faire partager. Même sous un ciel qui ne sourit pas, les photos sont très belles! Chapeau!

DABE dit :

Bonsoir REGIS..Quel courage…mais tel le mouton qui rumine sous la pluie tu avances toujours. Tu vas aller demain vers CLIFDEN;;et la fameuse SKY ROAD qui j espère sera sous le soleil. Belle soirée au chaud. Amicalement
Alain

Tour d’Irlande : Jour 21 — Lundi 27 Mai Lisdoonvarna  →  Oranmore

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 23 — Mercredi 29 Mai Kilkieran  →  Clifden

Étape suivante