Tour d’Irlande : Jour 31 — Jeudi 06 Juin

Sligo  →  Bundoran Trente et unième étape
Distance 73 km
Dénivelé 500 m
Départ 9 h 50
Arrivée 14 h 35
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Finalement mon vélo n’a pu être prêt que ce matin d’où un départ un peu plus tardif que d’habitude.

Le vélociste a réalisé un bon travail. J’ai pu apprécier pendant l’étape l’arrimage des sacoches qui a généré moins de vibrations, moins de bruits divers et moins d’appréhension pour moi.

le vélociste a fixé un petit tube metallique entre les arceaux plastiques pour assurer de la rigidité et empêcher l’appui des sacoches sur le pneu.

Ce matin, en ouvrant les rideaux j’aperçois un grand ciel bleu mais ça ne va pas durer puisque deux heures plus tard c’est encore sous la pluie que je prends le départ. Le vent est lui aussi de la partie.
Puis la pluie va s’arrêter très vite pour laisser la place à une belle éclaircie qui va durer une heure avant que le ciel ne se couvre à nouveau. Je prendrai encore deux averses sur la tête avantt de finir l’étape sous le soleil.

Les treize premiers kilomètres ne sont guère enthousiasmants sur des routes où la circulation est intense. Puis je bifurque et emprunte de petites routes pour rejoindre Raghly point. Ce sont de petites routes de campagne et je n’aperçois la mer qu’en arrivant à Raghly point. La marée est basse.

retour de Raghly point

Je reprends des routes de campagne

avant de retourner en direction de la mer.

Je suis le parcours de l’Eurovélo1 et me retrouve devant un panneau indiquant : cul de sac. Je regarde la carte et vois que je peux rejoindre l’EV1 quelques kilomètres plus loin en contournant la voie sans issue. Je la retrouve mais elle est complètement recouverte de galets et suis contraint de reprendre un autre itinéraire. J’ai l’impression que l’Eurovélo1 emprunte une route submersible  qui est maintenant impraticable avec les apports des marées.

Après Grange, j’ai à nouveau six kilomètres à faire sur une route à grande circulation. Fort heureusement, il y a de larges accotements revétus permettant de rouler en sécurité sauf lors de quelques petits rétrécissements de chaussée. Je quitte cette route pour me rendre à Mullagmore Head. C’est la partie la plus belle et intéressante de la journée.

Je traverse la station balnéaire de Mullagmore et emprunte une petite route côtière qui va ensuite, avec le vent dans le dos, vite me conduire jusqu’à Budoran terme de mon étape.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

Aimé GALDIN dit :

Quel vélociste habile tu as rencontré ! Et quel boulot il a rendu. Si tu brises ta roue avant et qu’il y ait de la neige, tu pourras finir ton parcours comme sur des skis ! Tes photos sont toujours aussi belles et rendent bien compte de l’humidité ambiante. Quand tu vas rentrer chez toi, tu ne vas pas supporter le soleil, la chaleur et le beau temps. Quelles successions de déceptions tu vas vivre !
Allez ! Profite du mauvais temps ambiant !

Carmen Burgos dit :

Bonjour Régis,
Heureusement qu’il existe de très bons vélocistes!
Le soleil irlandais est drôlement boudeur!
C’est quand qu’il se montre là-bas?
Félicitations pour tes photos! Je suis fan!
J’adore les deux de Sligo, celle de gauche ressemble à un tableau de Monet.
Félicitations pour ton endurance.
Bonne fin de voyage.
Carmen

Tour d’Irlande : Jour 30 — Mercredi 05 Juin Easky  →  Sligo

Étape précédente

Tour d’Irlande : Jour 32 — Vendredi 07 Juin Bundoran  →  Killybegs

Étape suivante