Jour 12 — Vendredi 31 Mai

Chauny (02)  →  Laon (02) Onzième étape
Distance 52 km
Dénivelé 500
Départ 8 h 25
Arrivée 14 h 35
Distance totale: 51.54 km
Altitude maximum: 189 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Aujourd’hui le beau temps est revenu et c’est une courte étape qui va me conduire jusqu’à Laon. C’est la première fois depuis le départ du voyage que j’ai eu chaud en pédalant. Les deux points d’intérêts de ce jour sont Coucy-le-Château et Laon. Jean- Marc m’a encore accompagné les vingt-deux premiers kilomètres puis il est rentré chez lui.

(Nouveau : la vidéo est maintenant à vitesse réduite sans besoin d’intervention. Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Les ruines du château se dévoilent deux kilomètres avant d’arriver au bas de Coucy.

château de Coucy-le-Château
château de Coucy-le-Château

Jean-Marc m’ épargne un raidard pour monter au château en me faisant prendre une route un peu plus longue mais à la pente plus douce. Nous entrons dans le village par la porte de Soissons.

Le site mérite le label BPF et nous flânons autour des remparts, sur le chemin de ronde et dans les rues.

Nous repartons, il ne me reste plus qu’une petite trentaine de kilomètres pour rejoindre Laon. A Brancourt-en-Laonnois nous nous séparons et je me ravitaille à Anisy-le-Château avant de me lancer dans les dix-huit kilomètres qui me séparent de Laon.
J’arrive très tôt à Laon et après une bonne côte je passe pas très loin du camping situé en contrebas. Je décide de poursuivre l’ascension pour aller visiter la cité médiévale située dans la ville haute avant de redescendre au camping. La ville de Laon, pour sa partie la plus ancienne, est édifiée sur une butte-témoin qui domine la plaine environnante d’une centaine de mètres.

Faubourgs de la ville haute

J’arrive dans des rues pavées et poursuis ma visite vélo à la main

L’étape est courte car il n’y a pas de possibilités d’hébergements sur les soixante kilomètres suivants que je parcourrai demain pour m’arrêter à Guise (prononcer [ɡɥiz] ). J’aimerais y arriver assez tôt afin de pouvoir visiter le familistère de Godin.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Didier REMOND dit :

Bonsoir
En effet la côte de Coucy est un sacré raidard. Quoique pour monter à Laon c’est pas mal aussi. J’attends ton récit de samedi car tu es passé à quelques km du seul col de l’Aisne : le Pas St Rémy.
Amitiés
Didier

Breton Jean-Yves dit :

Bonjour Régis,
C’est en participant aux “Monts de France” que je m’étais retrouvé au pied de la cathédrale de Laon.
En levant la tête, je m’étais écrié:”La vache!” en apercevant au sommet des tours des sculptures de bovins.
Renseignement pris, il s’agissait de bœufs. Hommage à ces bêtes qui avaient monté depuis la plaine les pierres nécessaires à la construction de l’édifice.
En fin de compte, tout est à sa place: la vache mauve dans le pré, le boeuf…sur le toit.
Darius, si tu nous écoutes….

Bonne route.
Jean-Yves

Fanfoué De La Motte dit :

Salut Géris, je suis toujours ton périple, mais j’ ai beaucoup de mal à le commenter, car l’ actualité très dense en ce moment me laisse peu de répit! De plus, les niouzes de Modachulvélo tombent juste à l’ heure de Plus bêle la vie et Tout le sport. Je suis débordé! Menfin, j’ ai tout de même noté que tu prenais les chemins de traverse pour éviter les radars: il n’ en reste pourtant pas beaucoup! C’est vrai que privé de tes petits développements, tu dois maintenant rouler bien plus vite! T’ aurais pu nous mentionner quelques détails au sujet des Coucy qui étaient pas si couça: entre autres l’ Enguerrand III, du genre terrible, comme les Rochelais qui viennent de mettre la pâtée aux Parigots! Comme quoi l’ histoire se répète! J’ espère que tu nous donneras quelques zaperçus de la cathédrale, toi qui est bien branché chiesas et compagnie, à moins que tu préfères aller a(u) poêle…Godin! Fais à ta guise ! Allez ciao!

CAMBESSEDES Christine et Guy dit :

Cher Régis,
De retour d’un séjour sur le plateau de l’Aubrac, nous prenons ton voyage en cours de route. En remontant le fil des étapes nous constatons que la météo n’a pas été trop vilaine; dans le Sud, le beau temps se fait aussi attendre. Nous te souhaitons une bonne route vers les contrées nordistes qui vont t’apporter leur lot d’émerveillement. De notre côté, nous préparons les sacoches pour un VI mais d’une ampleur plus modeste que le tien.

Sincères amitiés. Christine et Guy

Gérard FILLION dit :

Bonsoir Régis,
Laon fut la première étape de mon voyage BPF 2011.
Quand j’ai demandé à la gente dame de l’hôtel, dans la ville basse, où je pouvais remiser mon vélo pour la nuit, elle m’a répondu :
“Je vous donne une chambre au rez-de-chaussée : elle est un peu plus grande.
C’est une chambre qu’on réserve aux handicapés.”
Bonne continuation, avec le soleil et du vent dans le dos.
Amitiés.
Gérard

ROCHE Claude dit :

Triste sire que le seigneur de Coucy….il était barbare et cruel (il n’était pas le seul à cet époque!) Bon le beau temps est là, il faut bien en profiter!
Belle visite du site GODIN et de sa cité. Ils sont passés où les bons poêles GODIN ?
Bonne route Régis, et j’apprécie toujours tes photos et comptes rendus;
Claude

Jean-Marc Lefèvre dit :

Bon vent à toi Cher Régis !
Nous avons passé un bon moment ensemble, bien content de t’avoir accueilli à la maison.
Au plaisir d’une prochaine rencontre.
Bon continuation dans ton voyage.
Amicalement,
Jean-Marc

Marc et Brigitte Jeanne dit :

Bonjour Régis
A notre retour de vacances (Nous étions, nous aussi, partis en itinérant glaner quelques BPF et quelques cols dans les Alpes Maritimes, le Var, les Bouches du Rhône et l’Hérault(16 BPF et une vingtaine de cols) c’est avec grand plaisir que nous avons retrouvé ta trace via ton site toujours aussi agréable à consulter. Nous allons continuer à te suivre à distance pour le moment et allons suivre attentivement ta progression quand tu vas te rapprocher du département de la Manche.
Si nous sommes à la maison à ce moment-là, nous essaierons de faire un bout de route avec toi.( le BPF de Mortain n’est qu’à une trentaine de km de la maison.)
Bien amicalement
Marc et Brigitte

Le tandem Francine et Claude dit :

Ravi d’avoir été le monsieur Jourdain du “huit” en prononçant depuis mes premiers mots et à mon insu – jusqu’à aujourd’hui – des consonnes labio-palatales voisées !
Par contre, depuis le 3 avril 2006 je prononce bien Gu-Ise , merci au boulanger en plus d’ apposer le tampon sur nos cartes BPF et de nous ravitaillé en pains au chocolat nous a instruits : étymologie de Guise, un gué sur la rivière Ise.

Il est heureux que ton voyage ait lieu en des temps pacifiés, loin des assassinats en séries qui ensanglantèrent les familles de Guise et royales au temps des guerres de religion.

Zuanon dit :

Toujours aussi intéressants tes regards sur le France profonde. C’est beau de ne pas pédaler le nez dans le guidon ! Je suis monté ce matin au sanctuaire de La Salette, sur une route que nous avons faite ensemble en 2018. J’ai pensé à toi en croisant un cyclo qui avait tout à fait ton allure… mais ce n’était pas toi, et pour cause. Sans doute une apparition… Tout en montant, j’ai fait un parallèle entre nous : tu as le poids des bagages mais c’est provisoire, chez moi j’ai senti le poids des ans et ça, c’est du définitif ! Mieux vaut en rire. Bon vent (favorable bien sûr)
Amitiés
JPaul

Jour 11 — Jeudi 30 Mai Fère-en-Tardenois  →  Chauny (02)

Étape précédente

Jour 13 — Samedi 01 Juin Laon (02)  →  Guise (02)

Étape suivante