Jour 19 — Vendredi 07 Juin

Repos à Ennevelin  →  

La tempête était annoncée pour la fin de matinée ou début d’après-midi. En ce début de week-end de pentecôte aucun hébergement “en dur” n’était disponible sur mon parcours avant soixante dix kilomètres. J’ai donc choisi de prendre une journée de repos.

J’ai fait une immersion dans la culture locale ch’ti. Je me suis restauré dans une friterie et dégusté une chouffe, brassée chez les voisins belges. Au bistrot du village, chaque personne qui entre dans le bar va serrer la main de tous les clients. Il parait que c’est ainsi dans tous les estaminets des villages de la région. Au lieu d’appuyer sur le guidon ou tourner la poignée du Rohloff, j’ai fait travailler mes mains d’une autre façon en serrant toutes ces “louches”.
En revanche, je ne sais pas si c’est particulier à ce village, je n’ai vu aucune femme fréquenter le bistrot.

J’ai profité de cette journée pour répondre aux courriels, faire la lessive… J’ai essayé de régler mon changement de vitesses. A priori, j’y suis arrivé et je vais pouvoir disposer de tous mes développements qui me seront bien utiles dans trois jours dans les côtes du Boulonnais.

Une petite visite du village pour digérer : le monument aux morts avec une statue de poilu comme dans beaucoup de villages de la région et l’ église du village bien proportionnée mais quel dommage d’avoir édifié ces deux verrues en béton à l’arrière !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Breton Jean-Yves dit :

Bonsoir Régis,
Un petit repos au sec bien mérité.
Ta remarque concernant l’église et ses appendices m’a poussé à faire travailler gogole.
Surprise! Sur des cartes postales, ces “choses” étaient déjà présentes au début du XXème siècle, en brique apparente.
On retrouve un peu le même ajout concernant l’église d’Attiches, commune proche d’Ennevelin.
Donc un caractère d’architecture locale ou régionale?
A Attiches, toiture presque plate, en zinc, tuyau de ventilation, cheminée brique, comme un squat pour le curé?
Concernant l’église d’Ennevelin, cette pauvre construction a été l’objet de nombreuses restaurations: artisans locaux, bénévoles. Si ‘osais, je dirais que tout le monde lui est passé dessus.
Mais le dernier mot revient aux sites locaux.
Commune d’Ennevelin:”Grâce à la restauration de 1997/1999, les murs “extérieurs” et toitures ont retrouvé leurs teintes d’origine”.
Communauté de communes Pevèle Carembault: “Les dernières (restaurations) en date ont permis à l’église de retrouver sa beauté originelle”.
Simple question de goût donc…

COLLAUDIN JACQUES dit :

Régis passes tu par Bourbourg (direction Dunkerque) ?

Régis Paraz dit :

Bonsoir Jacques,

Non, je n’y passerai pas. Je monte plein nord jusqu’à Bergues et ensuite je redescends sud-ouest.

Mac Isard dit :

Salut Régis. T’es d’in m’in coin. A Ennevelin (pas très loin du carrefour de l’Arbre) habite une ancienne de mes mes collaboratrices. Té rintré d’inch’noooor, as-tu brai ? Bon, qu’in te vas l’quitter, te va braire eune seconde fois. D’in el boulonnais, te vas in quier. Peux-être te vas pas passer à Verlincthun où j’ai créché pendant 5 ans. Et puis tu vas passer à Beurg, où j’ai habité pendant 12 ans. Bonne route.

ROCHE Claude dit :

Eune bonne bière, cha fait du bien, hein, m’biloute, avec un grand cornet d’frites aqaté al baraque d’à côté! a’t sinté m’garchon!!!
Voilà un peu de patois ch’ti un peu écorché .
Bon , je pense que tu as pu faire un bon réglage , pour repartir, dans de bonnes conditions, et affronter, les tobogans de la côtes du dunkerquois!
Bon courage et à bientôt.
Claude

Pierre Charnay dit :

Salut Régis,
Passer sans sourciller de la visite des bistrots à celle des églises…je reconnais bien là ton éclectisme.
Cela ne peut qu’ enrichir et diversifier ton répertoire de chants déjà conséquent mais au registre peu varié.

Henri dusseau dit :

Salut président ! Félicitations pour ton parcours auprès de la France profonde, la vraie France là où il n’y a pas de clinquant. Je trouve que ta randonnée est bien conforme à toi un homme simple courageux. Félicitations Régis tu fais honneur au cyclotourisme sans col. Bonne route à toi

Jour 18 — Jeudi 06 Juin Douai (59)  →  Ennevelin (59)

Étape précédente

Jour 20 — Samedi 08 Juin Ennevelin (59)  →  Aire-sur-la-Lys (62)

Étape suivante