Jour 20 — Samedi 08 Juin

Ennevelin (59)  →  Aire-sur-la-Lys (62) Dix-huitième étape
Distance 68 km
Dénivelé 200 m
Départ 6 h 50
Arrivée 13 h 00
Distance totale: 67.98 km
Altitude maximum: 42 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

J’ai décidé de partir tôt ce matin car l’étape s’annonce difficile : pluie et rafales de vent à plus de 70 km/h sont annoncées. Hier, toutes mes tentatives pour chercher une chambre d’hôtes ou un hôtel situés sur mon parcours s’étant avérées vaines, j’ai contacté un camping situé à quatre-vingt kilomètres. Il me permettrait en cas de tempête de mettre mon matelas dans une salle commune. La perspective ne me réjouît guère et j’envisage de pousser jusqu’à Saint-Omer situé treize kilomètres plus loin pour loger dans un hôtel.

(Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Je pars sous la pluie la température est de 12°C et le vent souffle en rafales. Pendant une quinzaine de kilomètres je circule dans une zone très urbanisée : je suis aux portes de la métropole lilloise. La pluie cesse rapidement. Au gré des méandres en ville, j’ai le vent dans le dos, de face ou latéralement. J’ai même droit à un secteur pavé d’un peu plus d’un kilomètre, digne de ceux du Paris Roubaix . Je fais comme les pros, je roule sur la bas côté mais pas à leur allure, la comparaison s’arrête là. Je suis très secoué malgré mes gros pneus et mes jantes aux nombreux rayons ; j’ai alors une pensée pour les coureurs qui doivent subir ça, avec des vélos raides, sur de multiples secteurs. Je ne comprends pas pourquoi des randonneurs se lancent dans un Paris Roubaix. Il faut avoir une sacrée dose de masochisme.

Une fois la métropole contournée, je me retrouve une fois de plus sur des routes que l’on pourrait intituler les chemins de la mémoire. De nombreux cimetières ou mémoriaux britanniques (Commonwealth) ou allemands sont indiqués un peu partout.

Le vent forcit et j’arrive à Estaires situé au quarantième kilomètre. Une pluie violente s’abat et je me réfugie sous un abribus situé en plein vent. J’ai froid et je retente ma chance pour trouver des hébergements quitte à me détourner sur Hazebrouck. Tout est complet. Le dernier hôtel contacté à Hazebrouck m’indique un hôtel situé à Aire-sur-la-Lys qui m’avait échappé lors de mes recherches précédentes. Je téléphone et il y a de la place.
La pluie s’arrête, je peux repartir l’esprit tranquille. Il me reste une petite trentaine de kilomètres.

Si les quarante premiers kilomètres se sont déroulés sans fatigue excessive, les vingt-sept derniers seront très pénibles. le vent a encore forcit et je l’ai soit de face soit latéralement. Les rafales me scotchent à la route. Sur une route toute plate, je roule à 8km/h sous les rafales et pousse quelques pointes de vitesse à 12.
C’est avec soulagement que j’arrive à Aire-sur-la-Lys, site BPF du Pas de Calais, sous une nouvelle averse.
L’hôtel, situé sur la place centrale, est vieillot (le bâtiment date de 1580). Du coup, je suis le seul client dans cet hôtel loin des standards modernes. J’ai une chambre, certes avec une moquette défraichie, mais avec un lit tout à fait convenable et une salle de bains-WC qui suffit à mon bonheur.
Je me repose un long moment et je pars à la découverte de la cité. Pendant ma sieste, le vent a chassé les nuages et c’est sous un ciel bleu que je peux visiter.

Je commence par une visite au bailliage qui accueille l’office de tourisme

Je poursuis ma visite vers le beffroi, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Malheureusement, il n’est pas “photographiable” depuis la place de l’hôtel de ville car ce dernier en restauration est masqué par des échafaudages.

Enfin je termine par la collégiale que je ne peux pas visiter car il y a la célébration d’un mariage. Je fais néanmoins une brève incursion à l’intérieur.

Aujourd’hui, j’ai effectué une étape sans dénivelée mais qui a été aussi difficile qu’une étape plus montagneuse à cause de la prise au vent du vélo avec sacoches. Ce soir, j’ai bien récupéré et demain devrait être plus facile.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gilbert Dufaud dit :

bonjour Regis
On voit que tu as la niaque comme on dit chez nous .J’espere pour toi que la météo te sera plus favorable les jours suivant . Dans une quinzaine de jours je serai moi aussi sur la route pour mon premier voyage à vélo mais certainement moins courageux que toi car nous serons moins chargés . Bonne continuation
bien amicalement
Martine et Gilbert

Martine et Michel Médina dit :

Bonjour Régis
Nous te suivons depuis ton départ et tes commentaires sont très intéressants .Ton V.I est un véritable feuilleton et chaque jour nous attendons la suite …
Bonne continuation et à bientôt .
Martine et Michel

Claude ROCHE dit :

Encore une fois bon courage! ton récit journalier, me fait penser à Emile VERHAEREN , poète flamand qui a su si bien décrire et raconter les paysages , villes et villages de cette région!
Le vent, la pluie, j’espère que ça va se calmer, et que tu vas pouvoir continuer dans des conditions plus calmes.
Amitiés sincère.
Claude

Pitbull dit :

Bravo Régis pour ton abnégation, c’est la qu’on voit les costauds; malgré la fatigue tu nous distille un compte rendu toujours aussi passionnant et aussi limpide et mousseux que la bonne bière que je vais boire à ta santé..Tchin tchin et à demain..
a+

Adrien GOGUET dit :

Coucou Régis,

Piouf, quel courage! On pense bien à toi.

Bisous.

Emmeline, Ethan et Adrien

jepcancé dit :

Bonsoir Régis,
Je découvre que tu es passé à proximité de la ville d’Isbergues. Mes parents ont habité cette ville et ma sœur y est née.
Nostalgie d’un temps que les moins de vingt n’ont pu connaître …
Bonne continuation.
Amitiés.
jep

Joëlle et René dit :

Salut régis. On suit ton périple depuis l’Ardèche où nous aussi nous pedalons, mais sous le soleil! Hier, on a beaucoup de vent et aujourd’hui, calme plat! Nous t’envoyons donc un peu de soleil et de chaleur ! Bon courage et à bientôt. Bises. Joëlle et René

Jour 19 — Vendredi 07 Juin Repos à Ennevelin  →  

Étape précédente

Jour 21 — Dimanche 09 Juin Aire-sur-la-Lys (62)  →  Tournehem-sur-la-Hem (62)

Étape suivante