Jour 3 — Mercredi 22 Mai

Boynes (45)  →  Le Gué-de-Longroi (28) Troisième étape
Distance 95 km
Dénivelé 500 m
Départ 8 h 25
Arrivée 16 h 30
Distance totale: 94.68 km
Altitude maximum: 151 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Une grande traversée de la Beauce sous un grand soleil.

Jacques et Nicolas m’accompagnent encore ce matin. Nous allons d’abord nous rendre à Malesherbes, site BPF du Loiret. Ce sera mon dernier BPF du département du Loiret.

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Nous prenons de petites routes au milieu des champs de céréales puis rejoignons la petite vallée de l’Essonne à partir d’Aulnay-la-Rivière. L’Essonne naît de la confluence de deux petites rivières : la Rimarde et l’Oeuf.

moulin au confluent de la Rimarde et de l’Oeuf

Nous longeons l’Essonne jusqu’à Buthiers où nous pouvons voir les beaux rochers érodés semblables à ceux de Fontainebleau (tout proche).

rochers de Buthiers

Puis nous grimpons à Malesherbes. Ce BPF est une déception pour moi. Le château est inaccessible et le seul intérêt est celui des rochers du massif de Buthiers-Malesherbes. Personnellement, je trouverais plus d’intérêt de placer un BPF à Yèvre-le-Châtel que j’ai pu visiter hier soir en allant au restaurant à Pithiviers.

Nous quittons rapidement Malesherbes et pénétrons dans la Beauce. Jacques et Nicolas roulent avec moi pendant encore une quinzaine de kilomètres avant de rentrer chez eux.

Paysage de la Beauce

Je poursuis ma route toujours au milieu des champs de céréales, avec de nombreux châteaux d’eau en ligne de mire. Il y a peu de photos à prendre dans ces paysages monotones.

 

étang et iris en Beauce

L’après-midi, le vent qui était légèrement favorable ce matin a tourné et je l’ai souvent de face. Le parcours devient plus difficile. La Beauce n’est pas toute plate et j’arrive à destination assez fatigué par les successions de petites bosses et la distance conséquente de cette étape. Heureusement que les températures étaient idéales pour rouler.

Ce voyage comme les précédents a commencé sous le signe de l’amitié. Je remercie ceux qui ont fait un bout de route avec moi le premier jour ainsi que Jacques et Nicolas pour leur accueil, l’hospitalité qu’ils m’ont accordée et leur gentillesse.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

André LIOTIER dit :

Bonjour ou bonsoir Régis,

Comme chaque année je voyage un peu avec toi.
Très content que le beau temps participe au départ de ton périple.
Je te souhaite bonne route et beaucoup de de belles photos.

Pierre Charnay dit :

Salut Régis,
Comme quoi les pays (presque) plats ne sont pas dénués de charme…
Merci pour ce beau voyage virtuel.

Anne dit :

Merci pour ton voyage avec ces belles descriptions touristiques.
Anne Lonjaret des 100 cols présente en Corse

Régis Paraz dit :

Bonsoir Anne,
Oui oui je vois très bien qui tu es.

Bernard Faivre dit :

Allez Régis, c’est bien parti pour une nouvelle leçon de géographie! La France est belle!

Bonne route à toi.
Bien amicalement,
Bernard

Gilbert Dufaud dit :

bonjour Régis
Un début de voyage qui commence avec le soleil et j’espère pour toi que cela continura .
bon courage et je sais que tu en as
amitiés

maryvonne terrier dit :

yevre le chatel était BPF mais il a été supprimé car plus de commerce pour pointer

Régis Paraz dit :

C’est bien dommage, surtout qu’on peut prendre une photo. Visiblement un tampon est plus important qu’un site ! Il doit bien y avoir aussi un organisme, vu le programme d’animations qui doit avoir un précieux tampon…

CHAURIN GUY dit :

Hé oui Régis,
En Beauce, l’ennemi c’est le vent ! D’ailleurs les céréaliers cultivent aussi les éoliennes. Vers Orlu, tu es passé non loin de mon village natal dont le nom se termine par ville comme beaucoup dans le coin. Les romains ont laissé leur empreinte. Et toi, tu continues ton bonhomme de chemin… Chapeau !!!
Guy Chaurin

ROCHE Claude dit :

Salut Régis; je vois que c’est bien parti!! et les beaux paysages et beaux monuments rentrent dans la boite.Je serai bref, car suite à chute la semaine dernière à ST CYPRIEN, m’handicape au niveau du bras droit (quelques petits cols en plus, malgré tout et on a pu “marauder” les cerises dans les vergers de CERET (66).
Bonne continuation et à bientôt.
Claude ROCHE

Breton Jean-Yves dit :

Bonjour Régis
BPF Saison 3! Je ne sais plus s’il y a une saison 4 ou un simple bonus.
J’ai loupé en direct les deux premiers épisodes, mais sans problème, revus en replay.
A propos de la première étape, ta photo du Pont de l’Europe à Orléans me rappelait un autre ouvrage du même type.
Cela dira peut être quelque chose aux membres des Cent Cols présents au séjour de Ripoll, il y avait une passerelle du même type (bowstring) à Ripoll réalisée (1991) par l’ architecte espagnol Calatrava. Celui-ci a donc fait en 2000 le Pont de l’Europe en reprenant ce principe en bien plus affiné.

Bonne route
Jean-Yves Breton

Jour 2 — Mardi 21 Mai Orléans (45)  →  Boynes (45)

Étape précédente

Jour 4 — Jeudi 23 Mai Le Gué-de-Longroi (28)  →  La Ferté-Vidame (28)

Étape suivante