Jour 36 — Lundi 24 Juin

Tuffé (72)  →  Poncé-sur-le-Loir (72) Trente-quatrième étape
Distance 86 km
Dénivelé 550 m
Départ 7 h 15
Arrivée 15 h 25
Distance totale: 85.69 km
Altitude maximum: 215 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Le ciel est couvert ce matin, la température est douce. C’est la première fois que je peux prendre le départ en manches courtes. Comme hier, le vent se lève vers onze heures. Il va très vite dissiper les nuages et cerise sur le gâteau me pousser tout le reste de l’étape. Avec le déplacement d’air, je n’ai pas souffert de la chaleur tant que j’ai roulé. C’est seulement à l’arrivée qu’elle est devenue étouffante. Une étape qui m’a conduit de la Sarthe au Loir-et-Cher pour revenir dans la Sarthe.

(Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)

Premier objectif, le site BPF de Montmirail situé à vingt-cinq kilomètres. les routes sont encore vallonnées mais les pourcentages ne sont pas élevés jusqu’au pied de Montmirail. J’arrive donc très frais et la côte qui monte au village, un peu plus pentue  que les précédentes, est avalée facilement.

Le château, château-fort puis château d’habitation, témoigne de différentes époques au gré des aménagements successifs.

Ensuite, je rallie très vite Mondoubleau, deuxième site BPF, situé seize kilomètres plus loin. J’essuie une averse pendant cinq minutes mais je sèche très vite sur le vélo. A Mondoubleau, je cherche en vain la commanderie. Elle est située à plusieurs kilomètres du village et ce n’est pas ma route. Je repars sans avoir vu quelque-chose d’intéressant.

Je me dirige alors vers Troo, troisième site à visiter. J’arrive sur la partie du village située sur la colline tandis que l’autre partie est en bas au bord du Loir.

Photos du vieux village

Je descends au village pour faire tamponner ma carte des BPF mais il n’y a pas un seul commerce ouvert et la mairie est fermée. La photo du panneau avec mon vélo fera l’affaire.

Vues aériennes depuis la sortie de Troo

Je fais un petit détour pour aller voir l’église romane de Saint-Jacques-des-Guérets. Malheureusement elle est fermée et je ne peux pas voir les peintures murales et le plafond lambrissé.

église Saint-Jacques-des-Guérets

Je fais demi-tour pour prendre la direction de Poncé-sur-le-Loir. C’est en revenant en arrière que je vois que pour accéder aux maisons troglodytes, il faut remonter au vieux village. Il fait chaud, la côte est raide, je renonce à y retourner.

Je prends la vallée du Loir, le vent a forci et a légèrement tourné. Il me pousse bien sur ces dix derniers kilomètres. J’arrive à Poncé-sur-le-Loir, dernier site BPF de la journée. Je pensais voir le château mais je ne peux que l’apercevoir à travers les grilles. Les visites ne sont possibles, à cette époque de l’année, que les samedis et dimanches. J’aperçois un panneau indiquant un lavoir du XIXe siècle, je décide d’aller le voir.

Initialement, je devais m’arrêter au camping de Bessé mais il est fermé à cause du décès du propriétaire. Les campings situés avant étaient trop près de mon point de départ. Je téléphone au camping de Ruillé mais le numéro n’est plus attribué. Je viens de prendre un coup de chaud et je n’ai pas envie de faire trente kilomètres de plus. Je trouve une chambre d’hôtes à Poncé. et peux enfin profiter de la fraicheur à l’intérieur d’une maison ancienne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

victor dit :

pour la grosse migration de l’hébergeur (un clandestin?), ils ont dépêché la PAF? (police aux frontières), construit un mur? dressé des barbelés? sorti les canons? Voire les LBD? (dans l’air du temps) Mais toi, avec ou sans gilet réflectorisant, tu traverses les frontières, en tout cas les époques,
belle fin de voyage, tu vas savourer encore plus fortement les mousseuses dégoulinantes tandis qu’au dehors sur les routes du Tour, les mollets rasés voire dopés vont se bander sous le cagnard, les bosses, les vents adverses…

Jean-Marc Lefèvre dit :

Bonsoir Régis,
J’ai eu le même souci que toi à TROO, aucun commerce ouvert…Heureusement qu’il y a l’appareil photos !
A Chauny ce jour 32° maxi, c’est encore supportable…
Bon vent pour demain,
Amités

Poyer Alex dit :

Bonsoir Régis
Lors de cette belle étape menée tambour battant, tu n’as vraiment pas eu de chance pour les visites prévues. Dommage pour toi. Pour nous aussi car ton stock de belles photos aurait été encore plus conséquent. Avec Amboise, Chenonceaux ou Loches tu devrais t’en donner à cœur joie, dans les jours à venir.
Christian, que nous avons vu aujourd’hui, t’envoie un amical bonjour.

Breton Jean-Yves dit :

Bonsoir Régis,
8 jours dans les Pyrénées sans réseau pour suivre ton périple.
Totalement étonné à mon retour en découvrant tes dernières étapes et des architectures que je connais peu.
Tant de sites à voir, à rechercher sur internet pour nourrir ma curiosité, peut-être répondre à des interrogations.
Encore merci!
Bonne idée d’avoir penser à pioncer à Poncé.
Jean-Yves

Tissot dit :

L’imprévu est angoissant mais tu as l’art de savoir le gérer. Bravo!

Pierre Charnay dit :

Et Régis, dépêche toi un peu… A force de faire des demi-tours, des contours, des détours tu vas finir par rater ma retraite…
Heureusement que le vent te pousse!

Jour 35 — Dimanche 23 Juin Sillé-le-Guillaume (72)  →  Tuffé (72)

Étape précédente

Jour 37 — Mardi 25 Juin Poncé-sur-le-Loir (72)  →  Chisseaux (37)

Étape suivante