Voyage 2023 : jour 15 étape 14 — Mardi 13 Juin

Cénac-et-Saint-Julien (24)  →  Labéraudie (46) Quatorzième étape
Distance 63 km
Dénivelé 800 m
Départ 8 h 20
Arrivée 15 h 05
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

C’est l’étape que j’ai trouvée la plus difficile depuis le départ du voyage. C’est d’ailleurs celle comportant le plus de dénivelé. Avec les prévisions météo d’hier, je pensais rouler toute la journée sous la pluie et finalement je n’ai pas pris une goutte sur la tête.

Au moment du départ, le plafond est bas et le ciel est très chargé. Il fait 18° et je ne sais pas trop comment m’habiller. Je  mets le gilet jaune, l’éclairage et me mets en route en manches courtes.

J’attaque tout de suite sans échauffement une longue montée.

Au sixième kilomètre, un automobiliste me double, se gare sur la gauche, sort de la voiture avec ma goretex à la main. Je l’avais laissée sur mon porte-bagages au départ en oubliant de la rentrer dans la sacoche et elle était tombée sur la route.  L’automobiliste l’a ramassée. Je le remercie et quand il me la rend il me dit qu’elle me sera bien utile aujourd’hui. Il repart en faisant demi-tour. Il y a des gens vraiment très serviables.

Je poursuis ma route. Au quatorzième kilomètre, je quitte le département de la Dordogne pour entrer dans celui du Lot. Les montées sont très longues et les descentes sont courtes. Pas de cultures mais beaucoup de prés et de bois bordent mon parcours. Il peut pleuvoir d’un moment à l’autre aussi je ne m’attarde pas à faire des photos et ce d’autant plus que l’éclairage n’est guère lumineux.

Après beaucoup d’efforts, je finis par arriver à Catus où d’après ma fiche de route il ne me reste qu’une montée de 3km avant le col de Creyssac et la redescente vers la vallée du Lot.

Catus

À 800 m du col de Crayssac, un panneau annonce route barrée. En regardant la carte, je m’aperçois qu’il faudrait faire un sacré détour pour rejoindre mon itinéraire. Je suis très fatigué. Je passe outre pensant qu’il y a peut-être une possibilité de passer à pied un secteur de travaux. De plus il est midi passé il est donc  fort possible que les travaux soient en pause. J’arrive au col et là il y a des barrières que je peux néanmoins contourner. Je m’engage dans la descente avec appréhension car c’est une route le long d’une falaise. Je crains que ce ne soit un éboulement qui ait coupé la route. Dans ce cas, une seule solution remonter au col et prendre l’itinéraire rallongé. Finalement, je croise à mi-col deux engins de chantier désertés et aucun obstacle. Je peux même prendre une photo aérienne de la vallée du Lot.

le Lot et un des vignobles de Cahors

J’arrive dans la vallée sans encombres. Il me reste 3 km de plat pour rejoindre Luzech, site BPF. Le ciel semble s’éclaircir. Je trouve un petit restaurant ouvrier pas cher qui va me permettre de recharger les accus et de me reposer un peu. 

Pendant le repas, le soleil fait son apparition. Je repars pour les derniers 15 km qui vont me conduire près de Cahors où j’ai réservé un hébergement au vu des conditions météo annoncées hier. Cette fin d’étape, je l’imagine sans difficultés le long du Lot mais je me suis trompé. Il y a un certain nombre de petites bosses qui sont bien indigestes avec la fatigue et la chaleur revenue.

J’arrive finalement à bon port et la pluie ne fera son apparition qu’à partir de 17h.

Demain, je ferai une courte étape qui me conduira au pied du très joli village, site BPF, de St-Cirq-Lapopie. Je laisserai mes affaires au camping et pourrai ainsi prendre le temps de bien visiter le site.

La vidéo du parcours de l’étape

En fonction de votre navigateur vous avez la possibilité de contrôler les paramètres de la vidéo soit avec un clic droit de souris (Firefox) en survolant la vidéo soit à l’aide des commandes en bas à droite du lecteur (chrome…).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.
Afin de limiter les abus et les spams, les commentaires sont publiés après modération.

TARIS Christine dit :

La première fois que nous nous sommes rencontrés, tu avais, là encore, rencontré une route de col barrée suite à un effondrement.

A croire que l’histoire se répète.

Merci pour tes commentaires de voyage qui nous permettent de vous exiler.

Bonne route Régis !

Fanfoué de la Motte dit :

Eben Régis, t’ as du pot avec la météo! Pas très loin, les Palois barbotent et leur cité s’appelle désormais Peau. si d’ aventure un de ces orages violents te tombe sur le râble, n’ hésite pas, jette la bécane et grimpe si possible dans un gros chêne, type charpente de Nôtre-Dame. Demain, tu vas côtoyer le monde de la culture à Saint-Cirq, résidence de nombreux zartistes, alors tu mettras ton beau maillot Cent cols. Fais gaffe, les rues sont casse-pattes, tu vas souvent pousser la bicycletta, mais la visite vaut le jus. Par contre, compte pas trouver un petit resto pas cher, emporte ton sandouiche. Allez, je vais finir mon polar islandais. Goude naÏte!

Yvette Gerolami dit :

Encore une belle journée dans cette superbe région. Et surtout la rencontre avec une personne serviable qui t à certainement éviter une galère.
merci pour le partage.

Jean Marie dit :

Salut Régis , merci pour ce ” moment de vie” quotidien avec coup de cœur et états d âme journaliers.
Bonne fin de parcours
❤️

Marie-Agnes Bergé dit :

Les difficultés, dans le Lot, sont derrière toi!
Demain, cool jusqu’à St Cirq, et jeudi, “ma vallée ” du Célé, que du plaisir!
Et il ne devrait pas y avoir d’orages !

Dabe dit :

Bonsoir Regis..
Le ” routeur” a fait fausse route aujourd’hui. Les orages sont difficiles à cerner..!
Demain tu vas te régaler.. Pour monter au village de St Cirq Lapopie laisse ton vélo à ton lieu de villégiature car la pente est très rude!
Belle soirée. Amicalement. Alain

Régis Paraz dit :

Bonsoir Alain,

Même si le camping est sur la commune (en bas), je ne validerais pas mon BPF si je ne montais pas à vélo dans le village. Il faudra peut-être que je monte aussi mon chargement car les emplacements camping ne sont disponibles qu’à partir de 15h.

fabien savouroux dit :

ahhhh ce voyage et tes descriptions le font revivre avec plaisir mes précédentes quêtes de bpf. Merci Régis !
PS : je pars ce soir de La Souterraine pour 18 coups de tampon !

Voyage 2023 : jour 14 étape 13 — Lundi 12 Juin Beaumont-du-Périgord (24)  →  Cénac-et-Saint-Julien (24)

Étape précédente

Voyage 2023 : jour 16 étape 15 — Mercredi 14 Juin Labéraudie (46)  →  Saint-Cirq-Lapopie (46)

Étape suivante