Jour 10 — Lundi 27 Juillet

Pontarlier (25)  →  Foncine-le-Haut (39) Dixième étape
Distance 63 km
Dénivelé 1070 m
Départ 8 h 00
Arrivée 16 h 00
Total distance: 62.56 km
Max elevation: 1153 m
Total climbing: 1066 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Alors qu’hier j’ai fini bien fatigué et ai passé la soirée à grelotter malgré la chaleur, ce matin je me sens en forme au lever. Je vais tester ma forme jusqu’à Saint-Point-le-Lac et j’aviserai ensuite.
Il fait déjà 25° au départ. Les premiers kilomètres me semblent faciles et j’avale sans difficulté les premières bosses avant de m’attaquer à l’ascension du col de la République. Je prends un tempo et arrive très frais au sommet après 4 kilomètres et demi de montée à l’ombre.
Je bascule dans la descente et à la sortie des bois, le paysage s’ouvre, toujours aussi verdoyant.

Je descends jusqu’à Malpas où j’arrive dans une petite vallée…

que je traverse, puis remonte et redescends ensuite sur Saint-Point-le-Lac, site BPF.

Il est 10 heures, j’ai effectué 21 km, je suis encore frais aussi je décide de continuer après un coup de fil au camping de Foncine pour voir s’il y a de la place et s’il est ouvert. J’ai plusieurs alternatives, plus ou moins longues, avec plus ou moins de côtes,  pour rejoindre Foncine.
Je longe le lac de Saint-Point, la route est plate mais un vent de face s’est levé.

Le lac de Remoray lui succède aussitôt. A partir de là la route va s’élever progressivement, le vent se renforce et j’avance difficilement. Cela me laisse le temps d’apprécier le paysage.

A Boujeons, je peux rejoindre directement Chaux-Neuve puis Foncine par un itinéraire  de douze kilomètres que j’ai déjà emprunté en 1992. Je choisis de monter dans la forêt par le col des Lanciers. Je serai ainsi à l’abri du vent et à l’ombre.

Jusqu’au col la montée est facile sur un bel enrobé. Ensuite je prends une route forestière qui va me conduire jusqu’à proximité du col de Saint-Sorlin. Le revêtement n’est pas très bon et il manque quelquefois  du bitume. C’est roulant néanmoins. Après 4,5 km de montées et descentes, je retrouve une départementale qui rejoint le col de St-Sorlin 500 m plus loin. J’y vais et là aussi je peux redescendre et rejoindre Chaux-Neuve puis Foncine directement.
Je choisis  alors de reprendre une route forestière dans la forêt du Prince avec un petit bout de piste de 1,4 km que j’avais repérée. Sur ma carte Michelin, à part cette petite portion de piste, il y a deux traits plein indiquant un itinéraire revêtu. Cette option devrait me conduire jusqu’au col du Bulay situé au dessus de Foncine. C’est là que la galère a commencé !
La chaleur est supportable car je roule très souvent à l’ombre en forêt sur des altitudes comprises entre 950 et 1100 m mais j’affronte un interminable toboggan et de grandes portions où le macadam a complètement disparu.
Après 2h10 d’efforts pour parcourir une quinzaine de kliomètres, j’arrive enfin au col du Bulay. Plus aucun revêtement sur les deux derniers kilomètres et j’ai dû affronter une descente cassante et pousser le vélo  sur la dernière montée d’un kilomètre.
Du col du Boulay, je redescends rapidement sur une bonne route jusqu’au camping de Foncine-le-Haut.

Il fait très chaud et le montage de la tente en pleine chaleur sans ombre est pénible. Fort heureusement après la douche, je trouve un coin d’ombre et la température devient vite supportable à 850 m d’altitude.
Demain, une très courte étape me conduira à Bonlieu où je récupérerai ma voiture au camping.

La vidéo du parcours de l’étape

(Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)

Vidéo générée par l’application Relive

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alain BENOIST dit :

Bonsoir Régis,
Bravo pour ton voyage et tes reportages, aujourd’hui j’ai du y regarder à 2 fois pour trouver un petit bout de nuage sur les photos
Lapsus révélateur??? A la fin de ton reportage le col du Bulay s’est mué en Boulay
Il y a des étapes qui laissent plus de souvenirs que d’autres, j’imagine que celle ci aura une bonne place dans ta mémoire.
Bonne route pour demain et bon retour à la maison
Amitiés
Alain BENOIST

Régis Paraz dit :

Bien vu Alain. Effectivement un lapsus bien révélateur que je ne vais pas corriger.

Zuanon dit :

Que de cols dans le Jura ! Merci de nous les avoir fait découvrir et bravo pour le voyage dans un fauteuil que tu nous offres chaque soir.

As-tu toujours des vues sur le col du Noyer ? je devrais être capable de t’y accompagner après avoir fait un test au sanctuaire de la Salette
A +
JP

Régis Paraz dit :

Bonjour Jean-Paul,
J’ai pu apprécier le col du Noyer il y a deux ans mais je ne pense pas trouver le temps de le mettre au programme cette année. J’ai encore d’autres projets sous le coude…

Roger Colombo dit :

Bonjour Régis
Le nom de ta dernière étape te fera certainement plaisir car la chaleur doit être pénible à supporter.
Ma grimpée routière au col du Bulay n’est rien par rapport à la tienne !
Bonne fin de séjour et à très bientôt en Savoie.
Roger

georges brun dit :

Allez Régis c’est le dernier jour, bon courage et encore bravo pour toutes les belles photos et paysages, en plus tu a bien réussi sans pluie.

Pitbull dit :

Pour une petite étape prévue c’est réussi, bravo gamin et bonne fin de parcours;
A+

jpcancé dit :

Bonjour Régis,
Une belle balade qui me fait rêver. Je me régale de tes photos.
Il y a 9 années, j’ai fait, en itinérant et à pied, la Grande Traversée du Jura de Pontarlier à Mouthe. J’en garde des paysages un très beau souvenir. Bonne route l’ami.
Avec toute mon amitié.
jp

vercaigne rené dit :

Au fait Régis, tu disais hier que tu n’étais pas allé visiter “l’origine du monde” de Gustave Courbet.
Serait-ce parce que tu es arrivé un poil trop tard ?!

victor dit :

c’est comme la Lozère mais en pire: pas une vache, pas une brebis, pas un bonhomme, que du vert et du bleu à perte de vue, à tel point que les tuiles vernissées du clocher paraissent une pièce rapportée (on m’a toujours dit que les religions étaient avides de richesses)
un excellent endroit pour un confinement (passé ou à venir?)

Jour 9 — Dimanche 26 Juillet Lods (25)  →  Pontarlier (25)

Étape précédente

Jour 11 — Mardi 28 Juillet Foncine-le-Haut (39)  →  Bonlieu (39)

Étape suivante