Jour 2 — Samedi 18 Juillet

Matefelon-Granges (01)  →  Moirans-en-Montagne (39) Deuxième étape
Distance 36 km
Dénivelé 730 m
Départ 8 h 20
Arrivée 12 h 20
Total distance: 36.37 km
Max elevation: 713 m
Total climbing: 722 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Au fil de l’Ain

Ce matin le départ se fait à la fraîche, 16°, mais sous le soleil. C’est d’abord, en hors d’œuvre, sans échauffement, la remontée courte mais raide depuis le camping jusqu’au col de Matefelon. Puis une bonne descente nous amène au bord de la rivière, l’Ain, que nous suivrons pratiquement toute l’étape.

Nous choisissons alors de circuler sur la rive droite de l’Ain, sur une petite route “blanche” qui rejoint le barrage du Coiselet où nous avions prévu d’arriver par la rive gauche.

La vidéo du parcours de l’étape

(Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)


Vidéo générée par l’application Relive

La petite route alterne faux-plats et courtes montées. Aucune circulation jusqu’au barrage et nous apprécions le soleil qui nous réchauffe. La rivière s’élargit, les jambes tournent bien et nous avançons tranquillement sans difficulté.

A partir de Condes, nous nous éloignons de la rivière que nous retrouverons quelques kilomètres plus loin près de Vouglans.

A partir du pont, nous allons affronter les difficultés de l’étape. Une première montée assez douce nous conduira jusqu’au village de Vouglans.

Nous faisons le détour pour aller au belvédère au-dessus du barrage. La route s’est redressée et nos efforts sont récompensés par la belle vue sur la retenue du lac.

Nous faisons demi-tour pour redescendre jusqu’au village. Ce sont six kilomètres pas faciles qui nous attendent. Les pourcentages dans la traversée du village de Lect avoisinent les 10% et il faut poursuivre nos efforts, sans passage de récupération, jusqu’au col du Cerisier. Puis une courte descente nous amène à Moirans-en-Montagne où nous faisons étape.
Si hier, nous sommes passé à Oyonnax, connue pour son équipe de rugby et dont l’économie repose sur son industrie dans le domaine de la plasturgie, aujourd’hui, c’est un matériau beaucoup plus noble qui nous est présenté. Moirans-en-Montagne est la capitale du jouet en bois.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Collaudin dit :

Une petite anecdote sur le barrage de Vouglans: il y a 55 ans je randonnais avec un ami en moto bécane, lui bleue et moi orange. J’arrive au dessus du barrage à un carrefour où je vois route barrée à 3 km. Je décide de prendre la déviation à droite. Mon copain, dont la moto bécane bleue était un peu poussive, arrive quelques minutes plus tard et décide de continuer, pensant arriver au barrage avant les travaux. Voilà comment on se perd dans une région un peu désertique à l’époque. Pas de portable !! Le seul moyen de communiquer: appeler la famille à partir d’une cabine, ce que nous ne faisions jamais pendant nos 2 semaines d’aventure. Aucune nouvelle du copain. Finalement je décide de m’arrêter et d’attendre à un carrefour et une demie heure plus tard je le vois arriver !!

Bernard Quénèch'du dit :

Toujours au top les comptes rendus et les photos.
Bonne route à vous deux, régalez-vous bien.

Pierre Charnay dit :

Salut les amis.
Si vous avez trop froid, Christine est prête à vous tricoter un petit quelque chose. N’ hésitez pas à faire appel.
Profitez bien de cette belle région.
Bises
Pierre

Guy CHAURIN dit :

C’est reparti ! Privé de vélo pour l’instant, je vous suivrai avec plaisir .
Bonne route,
Guy CHAURIN

cambessedes dit :

Régis et Jacques, Bonjour.
Vous voilà donc repartis en vadrouille pour de nouvelles aventures. Le Jura, ce massif montagneux où l’on grimpe tout le temps sans vraiment voir une montagne devant soi ! Mais pour se hisser sur ce troisième et dernier plateau, il faut grimper, grimper encore et toujours …
Pour la recharge des batteries chaque soir, nous vous soupçonnons plus en recherche d’un Pontarlier Anis bien frais, que d’une prise électrique ! Le comté et le vin jaune à ne pas négliger non plus. Excellent pour la récupération.
Bonne balade sur ces routes ombragées et fraîches. Actuellement, nous avons des conditions identiques sur l’Aigoual, un pur bonheur.
Bonne route. Bises depuis les Cévennes. Christine et Guy.

vercaigne rené dit :

Merci de toutes ces belles photos d’un pays fort sympathique ou il doit
faire bon vivre à vélo. J’attends avec impatience la suite de cette petite aventure.

Alain SCHOEBEL dit :

Toujours de belles photos avec les commentaires, et la vidéo RELIVE permet de bien comprendre le circuit
Bon voyage;

Yvette GEROLAMI dit :

Bravo ! Merci Regis de nous faire découvrir ces jolies régions de France.
Bonne continuation
Amitiés .

Yves Mathieu dit :

Merci Régis pour ces compte-rendus très bien documentés qui donnent envie…
Comment ne pas penser à notre croisement dans les Landes au printemps 2011 lorsqu’on faisait le tour de la France en cyclo camping, moi dans le sens des aiguilles d’une montre et toi dans l’autre sens.
Très bonne continuation.
Pour moi en ce moment c’est repos suite à des petits ennuis de santé sans gravité.

Francis dit :

Pour faire 36 km, il n’y avait peut-être pas besoin de prendre les vélos !!!
C’est plus cool que l’Islande, n’est-ce pas Jacques, mais attention dans le Jura il peut y faire aussi froid !
Je vous bise, mais avec le masque.

Galambaud dit :

Heureux de te retrouver pour une nouvelle aventure.
Jean-Paul

faivre bernard dit :

Merci les Amis pour ces belles photos et les commentaires.
Je connais bien la région de Vouglans ainsi que la côte de Lect ! à une bonne 100aine de km de chez moi.

Bonne continuation, régalez-vous!
Bien amicalement,
Bernard

Tandem bernard régine dit :

Vous arrivez dans mes terres natales. C’est montées et descendes et parfois un petit plateau. Il faut s’arrêter dans les fruitières pour un morceau de fromage (morbier – comté – demander du déclassé qui est aussi bon mais moins cher)
J’espère que la sécheresse ne jaunira pas le paysage. On vous suit tous les soirs. Bon courage à vous deux et à bientôt.

MARIE FRANCE MARTIN dit :

BONSOIR REGIS ET JACQUES
Nos belles routes du Jura et sous le soleil, profitez bien.Tu es chez nous. ET savourez avec modération nos délicieux COTES SAVAGNIN ET COMTE. Merci pour ces magnifiques photos. A bientôt Marie France et Jean

Pitbull dit :

Grand reporter que tu es, tu nous régales, pour un peu je suis dans vos sacoches ; tu vois Savoyard la France est belle …
A demain mon ami…

Luc RIOLAND dit :

Bonjour Régis et Jacques.
Un démarrage qui vous laisse le temps de la sieste ! mais avec ce soleil, c est sage …
Bonne route. Luc

Gautier Michel dit :

Merci Regis, a demi-confinés cette fois pour la garde des petits enfants ! ton récit nous permet de retrouver ces belles routes que nous avons eu plaisir à parcourir……au siècle dernier.
Amitiés
Michel

georges brun dit :

toujours d’aussi belles photos

Cattin Daniel dit :

Une fois de plus, tu le dis et tu le fais….
Alors bon vent pour cette nouvelle rando dans une région bien sympa.
Merci pour ces superbes photos et ces commentaires pertinents.
Amitiés
Daniel et Joëlle

Alain2pau dit :

Superbe !

Gilbert Dufaud dit :

bonjour Regis
A une semaine près nous aurions pu nous croiser car nous étions nous aussi dans le Jura. Nous avons chassé quelques cols dont Le Cerisier où tu es passé aujourd’hui. Nous avons dormi une nuit au lac Genin très joli coin .
Bonne continuation et bon courage

Jour 1 — Vendredi 17 Juillet Champfromier(01)  →  Matefelon (01)

Étape précédente

Jour 3 — Dimanche 19 Juillet Moirans-en-Montagne (39)  →  Bonlieu (39)

Étape suivante