Deuxième jour — Mercredi 27 Avril

Les Rousses (39)   →  Pontarlier (25) Deuxième étape - Météo capricieuse : frais au départ (7°) puis vent et quelques averses de grêle et de pluie
Distance 87 km
Dénivelé 850 m
Départ 9 h 00
Arrivée 16 h 00
Distance totale: 86.15 km
Altitude maximum: 1267 m
Altitude minimum: 827 m
Denivelé total positif : 812 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Pierre et Christine ont mis le cap au sud pour rejoindre St Julien en Genevois via le col de la Faucille tandis que je partais plein nord.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Des paysages verdoyants m’accompagneront tout au long de l’étape.

La route du Risoux n’étant pas ouverte, je suis parti vers le Brassus afin de rejoindre Mouthe en franchissant le col de Landoz-neuve (1235 m) j’ai ainsi longé la frontière côté Suisse d’encore plus près que si j’étais resté en France. Il faisait très frais dans la descente.

Arrivé à Longeville Mont d’Or, j’essuie mon premier orage de grêle puis de pluie. Heureusement, un petit chalet cabine téléphonique-abri bus m’offre un refuge immédiatement. Je repars sous une éclaircie jusqu’aux Hôpitaux Neufs où je fais un petit détour pour aller cueillir le col de Jougne. A peine revenu, voilà un deuxième épisode de grêle.Une station de lavage de véhicules m’accueille ainsi que mon vélo et 5 minutes plus tard je peux repartir sec pour le col des Hôpitaux pour une courte mais rude ascension. Tous les bars sont fermés car c’est la basse saison et je n’arrive pas à boire un café et faire tamponner le BPF. C’est finalement à la pharmacie que je trouve le précieux “timbre humide”.

Ensuite pour éviter la nationale 57 et sa circulation, je prends une toute petite route très pentue avec des passages à 13 % pour rejoindre Les Fourgs et redescendre sur la Cluse de Mijoux où j’essuie ma troisième averse de grêle de la journée. Les sept kilomètres sur la nationale 57 avec une circulation intense et beaucoup de camions ne me font pas regretter l’option un peu plus musclée que j’ai choisie précédemment.

Le ciel étant très menaçant je choisis d’abréger un peu l’étape et de m’arrêter à Pontarlier.

Etape 02 Les Rousses →  Pontarlier 87 km

526 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labour dit :

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles?
Amitiés
Thierry

Pierre et Christine dit :

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles ! Nous supposons que tu n’as pas de connexion internet dans les gîtes.
Nous pensons à toi .

JP Zuanon dit :

Quand ça ne va pas, dis-toi que ça pourrait être pire. Ce matin, je suis descendu de Corps à Grenoble par des chemins de traverse (85 bornes au total) et j’ai dû faire dix kilomètres dans un brouillard à couper au couteau…
Bon courage, ou plutôt “tout de bon” comme on dit en Suisse.
Jpaul

Bernard Pat Pierre Gisele Nicole Jean Pierre Chantal Nanie et 9 autres vacanciers en Corse dit :

Météo bien meilleure a l’Ile Rousse où tous tes amis pensent bien a toi. La randonneuse te donne-t-elle TOUTES satisfactions ? Nous avons gravi bocca a Croce ; l’as tu a ton palmarès ?

Thierry dit :

Belle étape, dans une région superbe (j’ai habité 3 ans à Pontarlier). PRofite bien, même si la pluie te fait des misères, ça va s’arranger!
Amitiés

le pitbull dit :

Profites !!!
Quand tu as un coup de mou , di
s toi ; jusqu’à là ça va .

Lefèvre jm dit :

Bonjour Régis,
Bon courage…
Comment faire pour lire ton compte rendu en Français ?
Merci,
JML

Premier Jour — Mardi 26 Avril St Julien en Genevois (74)   →  Les Rousses (39)

Étape précédente

Troisième jour — Jeudi 28 Avril Pontarlier (25)  →  Charquemont (25)

Étape suivante