Soixante septième jour — Vendredi 01 Juillet

Ripoll (Espagne)  →  Amélie-les-Bains (66) Soixante troisième étape
Distance 105 km
Dénivelé 1400 m
Départ 8 h 15
Arrivée 17 h 00
Distance totale: 104.88 km
Altitude maximum: 1513 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Les jours se suivent et ne se ressemblent plus. La température est idéale ce matin et je suis content du choix espagnol. L’accueil à l’hôtel a été charmant et ce matin sans que je ne demande rien on me prépare un sandwich et donne un fruit pour le pique-nique.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Une piste cyclable sur 11 km en pente douce me permet un échauffement tranquille. Les 33 km suivants se font sur une route sans circulation jusqu’au col d’Ares.

L’ascension est longue 44 km mais régulière et très douce sur les 37 premiers kilomètres. Un peu après le village de Mollo, la route se relève un peu sans jamais dépasser les 6%. J’arrive très frais à midi au sommet.

Le revêtement de la route qui était un véritable billard côté espagnol est plus dégradé côté français. Pas de photos, du Canigou, des nuages restant accrochés sur les sommets. Toujours très peu de circulation, mais les quelques véhicules immatriculés 66 rencontrés sont beaucoup plus excités.

Et maintenant leçon de géographie N° 63

Je n’avais plus qu’à me laisser descendre tranquillement jusqu’à Amélie-les-Bains où j’avais prévu de faire étape mais…

En montant à Lamanère

… Le perfide Mario, qui connaît mon faible et ma passion  pour les points géographiques remarquables m’avait insidieusement susurré à l’oreille qu’après être passé à Lauterbourg commune la plus à l’Est de la France, Bray-Dunes commune la plus au Nord, Le Conquet commune la plus à l’Ouest, j’allais passer pas très loin de Lamanère la commune la plus au sud de la France.  Je n’ai pas pu résister. (il le savait le bougre !)

Et c’est ainsi qu’après un aller-retour à la conquête d’un souvenir on se retrouve avec 25 km de plus au compteur et 450 m de dénivelé supplémentaire.

Après réflexion, je me suis dit que cela aurait pu être bien pire et j’en ai des sueurs froides rien qu’à penser que Mario aurait pu distiller un venin encore plus fort :

Il aurait très bien pu me dire, hier à Ripoll, que je n’avais jamais été aussi près de Gibraltar. J’aurais ainsi mis cap au Sud avant d’aller jusqu’au Cap Nord ce qu’il n’aurait pas manqué de me suggérer pour finir le voyage.

Ouf !

Etape 63 Ripoll (Espagne)  →  Amélie-les-Bains 105 km

505 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

alex dit :

Salut Régis

Nous sommes nombreux chez les cyclos yennois à te suivre dans ton aventure.
L’arrivée n’est pas pour tout de suite mais tu en a déjà fait beaucoup.
Les kilomètres seront aussi beaux le long de la méditérrannée que dans les pyrénés mais moins durs.

Profites un maximum !!!!!
Cyclo Yennois

Charles dit :

Salut Régis,
“plus que” les Alpes
C’est gagné !
Prends ton temps et savoure
A bientôt
Charles

François dit :

Hi, Parégis! Je ne suis pas tout à fait d’accord avec Mario; le village le plus méridional de France doit se trouver du côté de Bonifacio. Tu vas donc effectuer quelques heures de mer et traverser la Corse! A moins que, renonçant à sodomiser les diptères, tu roules directement sur Menton, le nez dans le guidon, bien sûr! Bon, d’ autres insectes risquent de t’ enquiquiner davantage: les juillettistes sont là. alors fais gaffe, ce genre de coléoptères n’ aime pas beaucoup les cyclistes! Tiens, à l’ instant, je vois que Contadope viens de chuter à cause d’ une touriste! Te voilà prévenu! See you later!

pat dit :

Malgré les kilomètres qui s’accumulent tu ne changeras pas et pour aller “chasser” un nouveau col ou un point géographique particulier tu es prêt à tout, et en plus si tu peux trouver une bonne bière là on te t’arrêtes pas.
c’est bien je vois que le moral est au beau fixe.
Bon courage il ne te reste que …. kilomètres avant de boucler ce périple dont tu révais depuis longtemps.
Amicalement

Mario dit :

Et oui, Régis, je le savais bien que tu ne pourrais pas résister…car tu es un “extrémiste” par excellence 🙂

Mais ce hiatus dans la descente bien méritée qui allait se terminer dans les bras d’Amélie m’a valu un gros mot, suivi heureusement de la satisfaction de l’objectif atteint et de la bière salvatrice dans le bistro le plus méridional de France continentale — comme en témoigne ceci : https://www.modachulvelo.com/wp-content/uploads/2017/11/lamanereTexto.jpg

Roger C dit :

En plus du point Sud, tu as aussi franchi les 2 cols dans la descente du Col des Ares, ce qui alourdit tes sacoches!
Tu vas montrer le maillot CCC sur les bords de la mer en récupérant de tes efforts pyrénéens.
Nous te souhaitons bon courage pour la suite.
A bientôt.

Soixante sixième jour — Jeudi 30 Juin Ax-les-Thermes (09)  →  Ripoll (Espagne)

Étape précédente

Soixante huitième jour — Samedi 02 Juillet Amélie-les-Bains (66)  →  Sainte-Marie-la-Mer (66)

Étape suivante