Jour 13 — Mardi 30 Mai

Belflou (11)  →  Boussens (31) Onzième étape
Distance 100 km
Dénivelé 850 m
Départ 8 h 05
Arrivée 18 h 15
Distance totale: 99.31 km
Altitude maximum: 345 m
Altitude minimum: 190 m
Denivelé total positif : 861 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

 
Il a plu un peu cette nuit et ce matin le temps est brumeux. Très peu d’échauffement et c’est tout de suite une côte pour rejoindre l’itinéraire depuis le camping.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava
Peu après le camping

A Salles-sur-l’Hers, un raccourci passant par un méchant raidillon m’amène sur la route du col de la Louvière. A peine arrivé sur cette route, un cyclo me rejoint et entame la discussion. Il est originaire de Carcassonne, habite Bram mais a travaillé 13 ans en Savoie dans les douanes à 3 km de chez moi. Il modère son allure et m’accompagne jusqu’au col 5 km plus loin.

Bizarres, ces sillons

3 km après le col, je vois arriver à ma rencontre Guy Ruffié, Cent Cols toulousain. Il est parti de très bonne heure, a posé sa voiture à Boussens et a déjà fait 83 km. Il fait demi-tour et m’accompagnera jusqu’au bout de mon étape à Boussens (il aura 166 km au compteur).

Nous franchissons ensemble le Pas Grand et Guy me décrit ce qui nous attend. Il va falloir traverser 3 vallées avant de finir par 30 km de plat le long de la Garonne. A chaque franchissement de vallée, une bosse conséquente sera au menu.

Première vallée : celle du Grand Hers à laquelle succédera celle de l’Ariège et enfin celle de la Lèze.

Le franchissement de la première vallée se passe très bien suivi d’une bonne portion plane d’une quinzaine de kilomètres avant et après Cintegabelle qui permet une bonne récupération. Nous prenons deux averses mais avons le temps de sécher sur la route à chaque fois.

Ancienne abbaye de Boulbonne peu avant Cintegabelle

Juste avant d’attaquer la bosse de la deuxième vallée, je commence à ressentir un début de fringale : le cassoulet est certes énergétique mais pas assez chargé en sucres lents. Nous nous arrêtons pique-niquer et pouvons attaquer la bosse qui est avalée relativement facilement.

Au sommet, nous subissons un contrôle inopiné : une BMW bleue est garée, le chauffeur en descend et nous interpelle. Il s’agit d’Alain Gillodes, membre émérite du Club des Cent Cols, qui est venu en voisin depuis Muret et qui nous propose de boire ensemble un café dans le village suivant.

Nous restons près d’une heure à bavarder au bistrot et repartons. De suite, il faut attaquer la dernière bosse : elle est assez longue, pentue et me fait vraiment mal aux jambes.

Enfin la Garonne à Marquefave

La suite n’aurait dû être qu’une formalité mais la longueur de l’étape, la pluie violente qui s’abat sur nous à 15 km de l’arrivée et le vent défavorable durciront considérablement la fin de cette journée.

Cazères

Très fatigué, je renonce à planter la tente sous la pluie qui continue et choisis de dormir à l’hôtel. La présence de Guy m’aura été d’un grand secours et m’a vraisemblablement aidé à finir. Un grand merci à lui.

Ma zone d’évolution est toujours classée en alerte orange jusqu’à mercredi 1H. Cela fait un an que je n’avais plus roulé sous la pluie et cela commençait à vraiment me manquer !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

philippe GIBERT dit :

…………………..!!!!!Là tu dviens COURAGEUX!!

Metral Maurice dit :

Salut Régis .Surtout n’oublies pas que les belles plantes sont bien arrosées .Bon vent (s’il est dans le bon sens)et bonne route .Momo.

Mulet Elias et Greta dit :

Bravo Régis,
bien beau circuit on en connait quelques coins. Nous t’avons suivi depuis l’Espagne ou nous trouvons actuellement. Nous effectuons un circuit de 6000km à travers l’Espagne, le Portugal, la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie et enfin retour au bercail. Tu peux nous suivre sur notre blog: gretiela.overblog.com
A bientôt.
Elias et Greta Mulet.

Maurice Quenard dit :

Je vois que ton parcours est assez accidenté ! heureusement que tu as fait le plein d’énergie avec un bon cassoulet la veille ! ça nous rappelle de bons souvenirs, car nous avions fait la même chose l’an dernier en faisant le Canal du Midi!

Bonne continuation et bon courage….emmagasine….profite…..il ne te restera que les bons souvenirs !

Bien amicalement
Huguette et Maurice

Nadine dit :

Il pleut mais les photos avec le ciel plombé n’en sont que plus belles;
Bravo au photographe attentif et au paysan artiste qui a embelli son champ et ainsi égayé le parcours cycliste d’un poète!
Amicalement de nous deux

Adrien Goguet dit :

Bon courage tonton! Ethan se ferait une joie de danser sous cette pluie 🙂

Bisous de nous trois.

Serge POLLONI dit :

Salut,
Je vois que nos amis communs t’escortent sur des routes que je connais qqs peu.
Les sillons bizarres sont des traces de roues de tracteur qui, lors des traitements des cultures, se dévient afin de contourner les poteaux électriques.
Vu ton avancée, je pense que tu sera en Lot et Garonne vendredi et samedi.
Samedi je peux venir te récupérer et t’amener chez moi.
Fais moi signe et j’aviserais; pour cela il me faudrait ton N° de tél
Vendredi je passerais, en tandem, du coté d’Auvillar
A samedi;
Polo le cascadeur

ROCHE Claude dit :

Salut “roule toujours”
Voilà le vélo ,comme il devrait être:fait de rencontres en cours de route, de bonne discussions
,pour moi, un cycliste n’est jamais seul!Et puis lorsque l’on retrouve, un ami pour boire un café…..
c’est “l’Amérique!
Les paysages que tu nous offre ,sont très beau et donnent envie!Arvi pâ (l’orthographe ?)
Tiens, hier soir à la réunion de Club, nous avons parlé de toi, avec Roland LECHENET, et en particulier,
nous avons évoqué une virée à FREJUS avec le “chasseur de cols” Michel CRUMIERE.

fabien savouroux dit :

Salut Régis !
Du coup, as-tu profité de la piscine à Boussens ? 😀
Passe le bonjour à l’employé municipal qui gère le camping !

Pierre et Christine dit :

Un conseil: Pense à ceux qui travaillent…la pluie et les bosses te paraîtront douces.
Bon courage quand même.

Guy Harlé dit :

Bonjour Régis,
La pluie n’est jamais agréable à vélo, mais tu as eu la satisfaction de rencontrer les amis. Envoie nous les nuages, nous manquons d’eau en Haute Savoie!
Guy

sieso dit :

Considère la pluie comme un rafraichissement tombé (venu) du ciel; les indiens vénèrent la Mousson.
après une douzaine de jours,tu acceptes les rallonges kilométriques plus facilement,c’est normal, les jambes commencent à tourner toutes seules,
continue à découvrir la beauté et la diversité de la France métropolitaine (y compris dans ses variations climatiques intra-saisonnières)
victor

Michel Andurand dit :

Content de voir le compte-rendu… vu le temps qu’il fait . Bon courage pour demain
Mica

Lefèvre JM (Chauny 02) dit :

Bonjour Régis, courage, il y aura des km plus agréables…pas facile la vie de Voyageur à Vélo ! les beautés de la France se méritent, mais quelle récompense, surtout dans la région que tu traverses: magnifique ! Je pars jeudi pour mon grand VI annuel, le Rolhoff va fumer…Amitiés et bon vent à toi (je l’espère…)
Jean-Marc (Chauny 02)

Jour 12 — Lundi 29 Mai Pradelles-Cabardès (11)  →  Belflou (11)

Étape précédente

Jour 14 — Mercredi 31 Mai Boussens (31)  →  Gimont (32)

Étape suivante