Cinquante cinquième jour — Dimanche 19 Juin

Arcachon (33)  →  Vielle-St Girons (40) Cinquante et unième étape
Distance 130 km
Dénivelé 470 m
Départ 8 h 15
Arrivée 18 h 00
Altitude maximum: 66 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

La vidéo du parcours de l’étape

(possibilité de ralenti en survolant l’image avec la souris et en cliquant sur le signe- en bas de l’image. Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

 
J’ai toujours autant de chance avec la pluie. Il a plu beaucoup hier pendant ma journée de repos et ce matin je suis parti sous le soleil qui a brillé toute la journée.

Pratiquement tout le trajet depuis l’entrée d’ Arcachon jusqu’à Mimizan-Plage se déroule sur de très belles pistes cyclables en excellent état.

Cet hiver, lorsque de la préparation de mon parcours je n’avais pas vu que je l’avais tracé à l’intérieur d’un camp militaire où il est interdit de pénétrer. Cela m’a valu un détour d’une bonne trentaine de kilomètres.

A partir de Mimizan-Plage, l’état de la piste cyclable n’est plus le même : j’emprunte alors pendant quelques kilomètres une route forestière et ensuite une piste (celle de la photo) jusqu’à Contis-Plage où je rejoins Yves Matthieu, un savoyard de Chambéry, qui fait aussi un tour de France mais dans l’autre sens (nous avions pris contact hier soir).

Yves m’ayant informé que la piste cyclable est en très mauvais état (trous à cause de l’exploitation forestière, sable…) je rejoins St Girons par des routes plus civilisées. J’ai rencontré alors deux jeunes qui font un voyage à vélo Bordeaux Biarritz. Ils m’ont indiqué une chambre table d’hôtes où il restait de la place. Le détour du matin m’ayant coûté 1H30, je ne pouvais arriver que tard à Vieux-Boucau où j’avais envisagé de passer la nuit.

A l’arrivée, douche puis baignade dans une piscine à 27°.

Et le paysage aujourd’hui ? Des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins, des pins,…..

 

Etape 51 Arcachon →  Vielle-St Girons 130 km

264 Downloads
Détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denis la cigogne WUNSCHEL dit :

On avance, on avance, on avance
C’est une évidence
On n’a pas assez d’essence
Pour faire la route dans l’autre sens …………..

Bon faut pas pousser tout de même, continue à tourner dans le bons sens !

Je vois que tu t’approches des Pyrénées. As tu une idée des jours où tu passeras dans les Pyrénées Centrales ?
Amicalement
Denis

Christine et Pierre dit :

Un petit tour sur ton blog pour débuter la semaine par un peu d’ évasion.
Nous avons passé une très bonne journée en Haute-Savoie hier (le paysage était beaucoup plus varié que pour toi). Mais ne te plains pas, tu vas bientôt changer de décor !
A très bientôt maintenant.

Labour Thierry dit :

Salut Régis,

Je revies vers ton blog après 3 grandes journées de l’Ardéchoise, où la pluie ne nous a pas totalement épargnés… c’était moins pire que l’an dernier…
Pendant ces quelques jours, tu n’as pas chômé, et je vois que ces crevaisons à répétition n’ont pas entamé ton moral… Dans quelques jours/heures, tu vas attaquer les Pyrénées et prendre de la hauteur, ce qui est bien normal pour un Président.
Bon courage et à bientôt
Thierry

Michel dit :

Salut Régis

On a bien pensé à toi aujourd’hui du côté du col des Annes où la neige fraiche n’était pas loin. On n’a pas eu le plaisir d’entendre ton discours mais que de choses tu auras à nous raconter lors de ton retour
Tu vas bientôt retrouver les cols et pas les plus faciles
Bon courage et à bientôt

Le trésorier

carabine dit :

Je repense à tes trois crevaisons en Gironde et je pense avoir la réponse.
Il ne peut s’agir que de la malédiction des présidents sur les pistes cyclables girondines.
Je m’explique.
Toi, tu es Président des cent cols et tu as eu des problèmes assez gênants qui t’ont retardé. Les premiers incidents depuis ton départ.
Et bien il y a quelques années, le Président Sarkozy avait chuté de vélo après avoir percuté une cycliste hollandaise sur la piste cyclable vers Gujan Mestras.
Et maintenant que tu as quitté la Gironde et que Nicolas ne vient plus cycler autour du bassin d’Arcachon, et bien, il n’y a plus de problème cycliste pour …..les Présidents.
Bonne route.
Carabine

Le Pitbull dit :

Tu roules cinquante jours tu as cinq heures de pluie nous on roule cinq heures on a 50 seaux de pluie sur la tête ; le temps aussi serait-il le privilège des présidents peut être depuis” le roi soleil”. en fait j’exagère malgré une arrivée pluvieuse au Grand Bornand la journée fut superbement organisée . Comme dit Roger tous les participants ont eu un mot pour toi “encouragement, admiration, envie “; que ces phrases positives t’accompagnent tout au long des étapes plus ou moins dures qui te tendent leurs bras.Bientôt la montagne mais je vois sur les photos que tu es affûté alors tout baigne.
A+ et RRRRroooooooouullleee……..

Christine et Guy CAMBESSEDES dit :

Salut Régis,
Nous suivons ta progression tout autour de l’hexagone au jour le jour. Te voilà dans le Sud, après plus de cinquante jours passés dans l’hémisphère nord.
Ce soir, la montagne se profile à l’horizon, avec elle tu vas retrouver le plaisir des longues descentes en roue libre !!!
Pour ton passage dans le Midi nous préparons un “lâché de cigales” pour égayer ta route entre Perpignan et Menton.
Plus sérieusement, nous espérons que le soleil ne sera pas trop ardent et que le mistral sera en pause prolongée.
Dans la mesure du possible nous espérons venir partager quelques instants avec toi du côté d’Aigues-Mortes.
A bientot.

Roger C dit :

Pendant que nous avons rencontré de nombreux savoyards (et haut-savoyards) au Col des Annes , deux solides savoyards se retrouvaient sous les pins avec les maillots de Yenne et de Chambéry : c’est super !.
Nous avons beaucoup parlé de notre président qui va retrouver des routes sur lesquelles il fera honneur à son autre maillot.
A bientôt.

DABE dit :

Ah ce Régis!
Ben mon neveu, pas voir que l’armée Française s’essaye au tir de missile dans la zone en dessous de Biscarosse!
Les tirs aux canard sauvage c’était dans le Médoc, là ce sont des cibles en mer…et nos sous qui partent un peu en fumée!!
Bref..c’est très bien que tu barbotes dans une piscine à 27° mais attention les muscles vont peut être pas aimer car demain en fin de journée tu vas aborder la côte Basque. Au fait, j’ai vu que ton itinéraire passait près du péage de Behobie, alors là: tout à gauche..car ce foutu col de Courlécou est une vraie vacherie, pas long mais raide..Jusqu’à ce que tu retrouves la route qui va d’Urugne à Ascain, ce ne sont que descentes et montées très raides!

J’ai eu pas mail privé des nouvelles de Jean Meyer le lorrain qui te souhaite bon courage!
Pas de nouvelles de Carabine: il doit encore siroter du Rivesaltes!! Bonne nuit et gaffe à la chaleur demain: 27° de prévu! amicalement Alain le Médocain.

Cinquante quatrième jour — Samedi 18 Juin   →  

Étape précédente

Cinquante sixième jour — Lundi 20 Juin Vielle-St Girons (40)  →  Sare (64)

Étape suivante