Jour 25 — Dimanche 11 Juin

Marillac-le-Franc (16)  →  Champagnac-la-Rivière (87) Vingt-deuxième étape
Distance 60 km
Dénivelé 740 m
Départ 8 h 15
Arrivée 14 H 00
Distance totale: 59.58 km
Altitude maximum: 349 m
Altitude minimum: 123 m
Denivelé total positif : 718 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

 
Encore une journée de grosse chaleur. L’étape a été globalement montante sans beaucoup de descentes pour récupérer. Les côtes ne présentent pas de forts pourcentages mais avec le poids des bagages elles ne sont pas anodines. Le décor de l’étape fut comme hier une succession de champs de céréales et de bois avec en plus quelques prairies d’élevage bovins en Haute-Vienne.

La vidéo du parcours de l’étape

(Possibilité de faire varier la vitesse de défilement de la vidéo en cliquant sur 1x en bas à droite du lecteur (0.75 recommandé). Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite)

Vidéo générée par l’application Relive, alimentée par Strava

Peu de photos à prendre aujourd’hui même si l’alternance des paysages a pu rompre un peu la monotonie.

Moulin peu avant Chassenon

L’étape d’aujourd’hui prévoyait un détour par Chassenon, dernier site BPF de Charente sur mon circuit. Ce sont les thermes antiques datant de l’époque romaine qui donnent un intérêt touristique à cette commune mais aujourd’hui dimanche, tout est fermé. Je ne fais donc qu’une photo de l’imposante église et continue ma route vers Rochechouart situé 6 km plus loin.

Église de Chassenon

A Rochechouart, je fais un petit détour vers le château. L’une des façades est en cours de rénovation.

Il me reste une quinzaine de kilomètres à faire pour rejoindre un camping à qui j’ai téléphoné et qui est ouvert. Il fait alors 36 °C et le profil est montant jusqu’à Oradour-sur-Vayres. A Oradour, j’emprunte une voie verte construite sur une ancienne voie ferrée, les quatre kilomètres sont très faciles et ombragés. Le camping se situe à 300 m de la voie verte. Il fait trop chaud pour planter la tente, j’étends le tapis de sol, gonfle le matelas et fait une petite sieste avant de monter la tente et d’aller profiter de la piscine.

Demain, je vais essayer de partir encore une heure plus tôt afin de pouvoir m’arrêter de pédaler avant les heures les plus chaudes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fanfoué De La Motte dit :

Salut Régis, je n’avais pas suivi tes pérégrinations ces derniers jours, la vague “jaune” m’ ayant préoccuppé. La canicule fait que je dois tout de même m’ inquiéter pour mon Président: çui des Cent Cols, of course, pas l’ autre! N’ ayant pas entendu aux infos qu ‘on avait retrouvé un cyclo vêtu de bleu-blanc-vert tout sec dans un fossé (c’est vrai que n’ ayant plus Jadas, les nouvelles sont moins fiables), j’ en ai déduit que tu étais passé entre les rayons (du soleil). Je constate que tu navigues toujours dans de vermeilleux paysages, roulant de BPF en château, de chiesa en vieux moulin, je pense que cela t’ aide à supporter chaleur et côtelettes, et la piscine du soir entretient le moral! Tiens, au fait, j’ ai remarqué avec étonnement que Nadal avait des pompes aux couleurs des Cent Cols! Faudrait veiller à exiger des droits docteur! Bon assez tapé pour aujourd’hui, comme je n’ utilise que les index, je fatigue vite! Hasta la vista!

GIBERT Philippe dit :

Tu tiens le bon bout, mais avec la chaleur ça doit être fatiguant…Bon courage à toi!
PHIL.

Jean-Jacques Laffitte dit :

Bonjour Régis,
Sage décision. Mieux vaut partir tôt et faire ensuite une bonne sieste au camping !
C’est ce que j’ai fait ce matin pour une boucle de 120 kilomètres : Un régal de rouler à la fraîche.
PS : Le château de Rochechouart que j’ai eu l’occasion de voir plusieurs fois est en effet une très imposante et belle bâtisse. Dommage que ces échafaudages viennent gâcher quelque peu le cliché !
Amitiés.
Jean-Jacques

garcia martial dit :

Courage mon ami, la chaleur est pour les plagistes par pour les cyclos. Je peux reprendre le vélo, super tout va bien et on te souhaite une belle randonnée.
Amitiés Martial

Alain DABE dit :

Bonsoir REGIS.. Oui quelle chaleur encore aujourd’hui…Mais vers 18h , dans le médoc, le vent a forci et des nuées venues de l’océan ont obscurcies le ciel et ont apportés de la fraicheur.
Ca y est : quand on regarde une carte de France tu es tout en haut de ton parcours, donc maintenant tu n’as plus qu’a te laisser glisser jusqu’à BOLLENE…!!
Bonne route pour demain et attention aux orages , peut être en fin d’après midi. adichazt. Alain

sieso dit :

partir tôt quand il fait chaud, le secret pour réussir sans souffrir, ce que je fais depuis des lustres mais n’est pas accepté unanimement dans les groupes; or tu es seul, donc cqfd.
ce jour, j’ai fait Navacelles par 35-40 degrés (et un bout de pente à 15 %), heureusement sur le causse, ça ventilait, à 14 h 30 j’étais de retour à Lodève, pour un départ à 7 h, cqfd bis;
courage, bientôt l’orage (cherche les rimes dans mon discours!)
victor

Jour 24 — Samedi 10 Juin Aubeterre-sur-Dronne (16)  →  Marillac-le-Franc (16)

Étape précédente

Jour 26 — Lundi 12 Juin Champagnac-la-Rivière (87)  →  Magnac-Bourg (87)

Étape suivante