Jour 38 — Mercredi 26 Juin

Chisseaux (37)  →  Seigy (41) Trente-sixième étape
Distance 70 km
Dénivelé 510 m
Départ 6 h 30
Arrivée 13 h 25
Distance totale: 70.15 km
Altitude maximum: 165 m
Cliquez sur Plen écran pour afficher la carte en plein écran

Je me réveille à 5h afin de pouvoir partir le plus tôt possible à cause de la canicule. À 6h30, la tente est pliée, le vélo chargé et je peux partir. Il fait déjà 22° ce qui est une température très agréable pour pédaler. Une petite bosse pour quitter la vallée du Cher dès le départ puis je rejoins un plateau sur des routes ombragées aux paysages variés : cultures céréalières toujours, prés de fauche, bois, étangs et rivières.

étang de Brosse

(Pour afficher en plein écran cliquer sur les flèches en haut à droite du lecteur vidéo. Elles apparaissent en survolant la vidéo à la souris)

Cette première partie d’étape qui va me conduire jusqu’à Loches, site BPF d’Indre-et-loire, est très agréable. Peu après Chédigny, je rejoins la vallée de l’Indre.

le village jardin de Chédigny

J’arrive à Loches juste avant 8h30. C’est jour de marché mais il n’y a pas encore grand monde et je peux circuler vélo à la main aisément.

Je monte voir la cité royale. Quand j’y arrive, un gros portail en bois plein en empêche l’accès et bouche toute vue sur le monument. Une employée arrive à ce moment-là, ouvre la porte d’accès. Je lui demande poliment si je peux faire une photo, elle me rabroue vertement et me claque la porte au nez qu’elle prend soin de verrouiller. Il est 8h45 et l’ouverture au public commence à 9h. Dans la même situation à Maintenon au début de mon voyage, l’employé m’avait laissé prendre plusieurs photos.
En attendant l’ouverture, je vais visiter la collégiale. Il y a de gros travaux de restauration en cours à l’extérieur et à l’intérieur de la collégiale et je ne peux pas voir grand chose hormis le tombeau d’Agnès Sorel, favorite de Charles VII. Je ne crois pas avoir suivi le même chemin qu’elle pour rallier Mesnil-sous-Jumièges (où elle est morte) à Loches.

tombeau en marbre d’Agnès Sorel

En attendant 9h, je continue ma visite de la ville haute

Enfin la porte de la cité royale s’ouvre. Au xve siècle, Agnès Sorel, y loge souvent. C’est aussi dans ces lieux que Jeanne d’Arc, après sa victoire à Orléans, avait demandé une entrevue à Charles VII pour le convaincre d’aller se faire sacrer roi de France à Reims.

logis royaux du château de Loches

Je redescends dans la ville basse et fais quelques photos avant de repartir. J’ai passé une bonne heure à visiter Loches et je le paierai forcément en roulant sous la chaleur. Je ne regrette pas car j’ai beaucoup aimé.

La suite de l’étape est difficile. Un vent thermique s’est levé et contrarie mon avancée. Le thermomètre dépasse le 30° et ira jusqu’à 38° en fin de parcours. C’est d’abord une départementale large, sans ombre sur six kilomètres qui monte pour sortir de la vallée de l’Indre. Ensuite une petite partie en forêt est la bienvenue avant d’arriver à Montrésor où il fait très chaud. Je n’ai pas suffisamment de recul pour pouvoir photographier le château.
Après avoir pris une boisson fraiche non alcoolisée dans un café de Montrésor, je poursuis ma route face au vent et j’ai de plus en plus de difficultés à avaler les côtes. Je fais un arrêt d’un quart d’heure dans le seul petit bout de forêt avant de me lancer dans neuf derniers kilomètres qui me conduiront à Saint-Aignan, site BPF du Loir-et-Cher et terme de mon étape.

Avec une température à 38°, les rues sont désertes. J’aperçois le donjon mais je n’ai pas l’énergie pour y monter. Je passe à côté de la collégiale Saint-Aignan mais là aussi il est difficile de faire une photo correcte (manque de recul et travaux de restauration)

collégiale Saint-Aignan à double clocher

Je fais ensuite l’effort de traverser le Cher pour avoir la meilleure vue sur le château, puis je reviens en arrière et file au camping situé à deux kilomètres. On m’avait prédit une étape facile et voilà que je me retrouve encore avec une dénivelée positive significative.

collégiale à gauche et château à droite

Je termine là mon résumé. Je vais maintenant profiter de la piscine du camping avant d’aller manger au restaurant avec Luc Rioland qui va venir passer avec moi ma dernière soirée du voyage. Nous monterons peut-être au château et dans ce cas je publierai les photos demain.

Demain une étape de 80 km mettra un terme à ce voyage 2019. Sera-t-elle plus plate ? Je l’espère car il y aura une partie en Sologne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Guy CHAURIN dit :

Alors qu’il effectue les derniers kilomètres de son périple, à quoi pense notre “encyclopédie” voyageuse ? Ne pas pédaler idiot fait partie des formules imagées de ce pédagogue-né . La lecture quotidienne de ses comptes-rendus depuis mon canapé va me manquer ! Comme dirait l’autre, derrière l’hygiaphone : “voilà, c’est fini …”
Bon retour à la maison,
Guy

Metral Maurice dit :

Salut Régis
Mais comment fais tu pour nous rédiger des rapports aussi agrémentés de belles photos après une journée sous la chaleur. Il faut croire que tu récupères très vite pour pouvoir nous faire vivre ta journée avec autant de commentaires historiques. Ou n’y a t’il pas une rédactrice à ta disposition ????
Un grand bravo et merci pour ces jours passés à suivre ton périple. Avec une forme pareil, as tu droit à la retraite !!! Si quelqu’un te dénonce on va te remettre au boulot à ton retour.
Bonne dernière étape et vive les longues siestes.
Momo

Pitbull dit :

Belles leçons d’histoire et géographie pendant ce mois, je partirai un peu moins ignare;
Au plaisir de te retrouver bientôt;
Savoure la dernière étape…

Dabé alain dit :

Bonsoir REGIS
Je t’ai soutenu en silence épistolaire chaque soir..J’ai apprécié ton humour, tes photos et tes tirades concernant tel ou tel monument. Pour le dernier soir je tenais à t’écrire toute mon admiration. Passe un bon moment avec Luc que j’ai connu lors d’une soirée chez toi! Est ce que Marie Françoise va te reconnaitre car malgré toutes les bonnes choses que tu as dégusté lors de ce parcours “culinaire”, tu as du “fondre” ces derniers jours!!
Vive “MODACHULVELO”, Bises de Christine, salut à toi mon ami.

Poyer Alex dit :

Bonsoir Régis,
Tu nous en mets encore plein la vue avec le village de Chédigny (une découverte), ta visite très fouillée de Loches et cette dernière photo de Saint-Aignan qui t’a coûté un aller-retour sous une chaleur torride. Vraiment merci.
Bon courage pour demain.

Breton Jean-Yves dit :

Concernant Agnès Sorel, il y a débat sur son quatrième enfant qui reste pour l’histoire une quatrième fille qui ne survécut pas. Pour certains en effet, ce serait un garçon. En atteste cette fameuse citation d’Agnès “le petit Charles est mort”.

Philippe Carrez dit :

Bonjour Régis,

Quel plaisir cette année encore que d’avoir pu suivre ton périple de BPF en BPF. Ca me fait réviser ! Toujours de belles photos et des textes vivants, on s’y croirait. Bravo à toi et à bientôt à St Dié.

Amitiés
Philippe

André LIOTIER dit :

Un grand Bravo Régis,
Je reste toujours autant admiratif de voir les cyclos campeurs grimper les bosses avec un tel chargement.
Déjà les forts pourcentages sans sacoche c’est pas toujours facile alors avec ce poids . . . plus la chaleur . . . chapeau.
Encore félicitation.

Anne Lonjaret dit :

Etait ce bien raisonnable de rouler par cette chaleur alors que chez nous les sorties club sont annulées jusqu’à nouvel ordre ? En tous cas de belles photos de Loches. Bonne soirée avec Luc !

brun georges dit :

bravo Régis pour cette belle aventure et merci de nous avoir fait partager ses photos toutes plus belles les une que les autres.
Bon courage pour la dernière.

Didier REMOND dit :

Bonjour
J’espère que l’employée du château en avait une bonne paire (lol).
Bref tu n’as pas souvent eu de chance entre les monuments fermés ou pour les prendre en photo.
Demain étape plate et plus fraîche à travers la Sologne. Quoique je me souviens de longues lignes droites avec de chaque côté une lande de bruyère, avant d’arriver au bois.
Va encore falloir partir tôt, pointe de haute canicule demain.
Allez courage c’est la fin.
Amitiés
Didier

LEONARD Victor dit :

Superbe voyage, tes commentaires sont toujours aussi très intéressants on suit bien ton parcours.
Cordialement et un bonjour de la Belgique. Victor Léonard

bichon dit :

Tu as donc rencontré le dragon de la cité royale
Ça me rappelle le dragon de Plumieux un 15 Juillet 1997 sur une diagonale avec le plein des bidons à l’eau chaude !!
Inoubliable …

Roger COLOMBO dit :

Bonjour Régis
Je ne sais s’il faut dire “CHAPEAU” ou “CHATEAU” mais tu nous régalés encore une fois.
Je te laisse aller à ton tour te régaler avec Luc (le bonjour à lui aussi).
Prépare bien le sprint final et mets un chapeau au dessus du casque.

A très bientôt.

Roger

Jour 37 — Mardi 25 Juin Poncé-sur-le-Loir (72)  →  Chisseaux (37)

Étape précédente

Jour 39 — Jeudi 27 Juin Seigy (41)  →  Mer (41)

Étape suivante